Connexion en tant que membre

Asie pacifique Australie Ma destination

Vivre à Melbourne


par Edith Nicolas du www.lepetitjournal.com  en direct de Melbourne

melbourne

En Australie on se la joue cool et efficace. Melbourne n’échappe pas à la règle.

J’ai mis un certain temps à "comprendre" Melbourne, je trouve que c’est une ville qui ne se donne pas immédiatement. En bonne française, je cherchais "le centre" mais le centre ville de Melbourne, appelé CBD (Central Business District) est, comme son nom l’indique, le centre des affaires.

Aujourd’hui heureusement le centre s’est beaucoup humanisé et il y a plus de boutiques, de cafés et restaurants sympas entre autre dans les laneways, ruelles qui serpentent entre les grattes ciels. Mais pour vraiment apprécier Melbourne, il faut partir à la découverte de ses quartiers (suburbs). Ci-dessous la liste des plus connus :
St Kilda : quartiers en bord de mer apprécié des Français. Maisons et petits immeubles années trente plein de charmes. Des boutiques et cafés sympa mais Ackland St, la rue commerçante, n’est plus aussi "branchée" qu’avant.
-South Yarra : au sud de la city, connu pour sa rue commerçante Chapel St qui regorge de magasins de vêtements et leurs chalandes habillées "dernier cri".
-  Fitzroy : quartier nord, qui "bouge" beaucoup avec toutes les derniers restaurants à la mode. Plein de petites boutiques qui ont du caractère, population plutôt jeune, c’est le quartier "in" du moment.
-  Richmond : Sur Victoria St on trouve un china town très animé avec des épiceries ou restaurants exclusivement asiatiques. Dépaysement assuré.
Carlton : un peu intello, car proche de l’Université de Melbourne. On y trouve un bon cinéma, le Nova, une bonne librairie, Readings et un café italien, Brunetti’s réputé pour son ambiance (oui) et ses pâtisseries (non).
-  Armadale : Chic et cher, Armadale est un quartier plein de charme et sa rue principale, High Street, regorge d’antiquaires et de magasins de vêtement, ainsi que la fameuse boulangerie Philippa’s.

Se loger L’immobilier a beaucoup augmenté ces dernières années donc prévoyez environ 800-1000$/semaine minimum pour une maison de 3 chambres, jardin, dans un quartier correct. Le prix des loyers se donne à la semaine et la taille ne se calcule pas en mètres carrés mais en chambres à coucher. Les appartements ont rarement plus de 2 chambres (3 pièces) et seuls les célibataires ou jeunes couples y vivent. Le logement familial est quasi exclusivement en maison.
Le meilleur moyen de chercher est en consultant les sites internet www.domain.com ou www.realestate.com avec photo, plan au sol et localisation sur une carte. L’offre n’est pas énorme car il y a une crise de la location et moins de 1% de logements vides en ce moment. Si vous êtes accepté pour une location, soyez prêts à commencer à payer le loyer dans les 8 à 15 jours... Sachez également que les contrats de location sont généralement pour un an, renouvelable certes mais il est fréquent qu’on vous demande de quitter les lieux au bout de cette période. Tentez de négocier un contrat de 2 ans pour votre tranquillité, et méfiez-vous un peu de ceux qui refusent catégoriquement cette option.

Se déplacer
La ville est étendue, les transports en commun (trams, bus et trains) ne couvrent pas tous les quartiers donc il vaut mieux savoir conduire...
Respectez toujours scrupuleusement les limites de vitesse et attention où vous vous garer. Selon le jour de la semaine ou l’heure de la journée, une place peut être disponible ou pas. C’est souvent un vrai casse-tête de déchiffrer un panneau de stationnement ! Et si le stationnement est interdit, ne vous garez pas en espérant passer entre les gouttes. Les agents sont redoutables et vous êtes sûr de vous faire prendre. Pour connaître tous les détails du code de la route, cliquez ici.

L’Education
Toutes les écoles ont un uniforme obligatoire, la semaine est de 5 jours, avec des journées courtes en continu (9h à 15h30) et il faut apporter son déjeuner dans la lunch box. L’année scolaire commence début février, avec quatre term (trimestres) de 10 semaines entrecoupés de 15 jours de vacances. Les grandes vacances durent 6 semaines et commencent juste avant noël.
Les Australiens sont assez relax sur la scolarité, le système encourage l’enfant à s’épanouir, découvrir pas soi-même avec beaucoup de travail en groupe. Peu de devoirs, pas de redoublement.
Les enfants entrent à l’école à 5 ans en Prep (équivalent de la grande section maternelle). Avant, il y a le kindy (kindergarten) en général deux demi-journées/semaine pour les 3 ans et 2 journées pour les 4 ans. Les crèches (childcare) proposent une garde à temps plein, tous les jours de la semaine jusqu’à l’entrée à l’école. Compter environ 100$/jour.
Il n’y a pas de lycée français à Melbourne mais une école primaire bilingue de bon niveau (Ecole française de Melbourne). Pour plus de détails sur le système (pré-)primaire, consultez cette page .
Pour le secondaire, Glen Eira College propose 5 heures de soutien avec tuteurs et cours par correspondance (CNED), jusqu’en 3ème. Le collège est par ailleurs public, donc il ne faut payer que les cours en français. Si vous optez pour une scolarité uniquement en anglais, sachez qu’à quelques exceptions près, les écoles privées sont meilleures que le public. Elles proposent un choix incroyable d’activités sportives et artistiques, sur de magnifiques campus, mais ceci un coût. Compter entre 15.000$ et 25.000$ pour l’année.

L’alimentation
Vous allez découvrir les foodies, ces Melbourniens qui adorent la nourriture, en parler et la manger. La cuisine "australienne" est un mélange de nombreuses influences dont française, italienne, grecque et asiatique. La multitude de cafés propose des plats très sympa dans la journée et il y a pléthore de restaurants de qualité pour la soirée. L’influence et la qualité de la nourriture asiatique est vraiment remarquable.
Pour faire ses courses, les supermarchés sont ouverts 7 jours/7, souvent 24h/24. Pour les produits frais, il existe plusieurs marchés dont le Victoria Market dans la city qui est aussi un plaisir de la vue. _ Il y a également de nombreuses épiceries fines, et de bons pains et viennoiseries dans certaines boutiques. Le choix de laitages -yaourts et fromages- n’est pas aussi varié qu’en France mais on trouve quelques fromagers de qualité (au Vic Market entre autre).

Travailler
Les conjoints ont généralement le droit de travailler mais il faut vérifier avant de partir les conditions exactes du visa.
Il est facile de trouver un petit boulot, il faut bien sûr un très bon niveau d’anglais et de qualifications pour un véritable emploi. Le "réseau" marche à fond, donc ce n’est pas toujours évident si on n’a pas de contacte sur place.

La santé
La "sécu" s’appelle Medicare et elle est loin d’être aussi généreuse que la française. En tant qu’expatriés, vous serez couverts uniquement par une assurance privée. Les médecins prescrivent très peu de médicaments et la parapharmacie est plutôt bas de gamme. Rienà voir avec le choix et la qualité française ! Il n’y a pas d’homéopathie mais les médecines "douces" sont très répandues (acuponcture et médecine chinoise, naturopathie, massages, etc).

Les loisirs
Le sport est une passion nationale et il est extrêmement facile et bon marché de pratiquer un sport. Golf et tennis sont très nombreux et abordables ; les salles de gym abondent, les piscines aussi, etc. Pour les enfants, tous les parcs ont des aires de jeux bien équipées et il y a énormément d’activités sportives et artistiques extrascolaires.
La vie culturelle à Melbourne est variée. Théâtre, concerts, expos, il y a du choix et de la qualité. De plus tout est accessible, c’est facile d’avoir des places et d’éviter les queues.
Beaucoup de destinations dans le Victoria à visiter le week-end et bien sûr si vous avez le temps des coins inoubliables à voir dans le reste du pays.

Sur les Australiens
A Melbourne, la France et les Français ont une cote énorme.
Oui, les Australiens sont plutôt décontractés et très gentils. A plus long terme, les relations peuvent parfois sembler superficielles. Le sens de la discussion manque souvent aux Français ; on reste sur des sujets qui ne fâchent pas. La politique n’intéresse guère, les gens ne râlent pas, les manifestations à la françaises n’existent pas. Il y a un grand sens de l’enterprise, c’est très facile de monter son business, d’être indépendant. Les gens comptent sur eux-mêmes pour s’en sortir, pas sur l’état.
Il y a un grand sens civique, on respecte les lois, la nature.
A la plage, tout le monde nage entre les drapeaux. Cela choque parfois car le reste des plages immenses est vide, mais c’est pour une bonne raison. La mer peut-être dangereuse, non seulement à cause des vagues mais aussi des courants. Donc respectez les règles et faites comme les locaux, c’est pour votre bien ! Le soleil est très nocif et l’Australie a le triste record des cas de cancer de la peau. La aussi faites comme les locaux et protégez-vous bien du soleil.

Ce qui surprend en arrivant
- La luminosité, plus forte et la taille du ciel, plus grand.
-Melbourne est un ville très aérée, avec énormément d’espaces verts.
- La forte présence de la population asiatique ;
- L’instabilité du temps : grand bleu à 8 h, orage et grêle à 14 heures ; en été, des vagues de chaleur jusqu’à 40 degrés, pour redescendre à 20 degrés en une après-midi !
-La gentillesse des gens, leur placidité.
La mode ne concerne qu’une petite partie de la population et de façon générale on ne juge pas sur l’apparence. Vous pouvez vous faire belle pour sortir faire les courses ou emmener les enfants à l’école, ou rester en jogging, tout le monde s’en fiche... ! Apporter le maximum de vêtements et chaussures pour les enfants, toutes les jolies choses ici sont importées et coûtent plus cher.

Femmexpat vous conseille de lire :

Les bons plans d’Alice et d’Aline à Perth

Ophélie, community manager à Perth

Vivre à Canberra, Australie

Brisbane Accueil


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !