Connexion en tant que membre

Afrique Ma destination Seychelles

VIVRE A VICTORIA AUX SEYCHELLES


SEYCHELLES

Ou ne pas laisser un paradis devenir un enfer  ... Par Albane

La destination est tombée pendant l’été 2010, tout le monde nous enviait, nous même étions emballés de notre future vie "carte postale" sans pour autant réellement savoir à quoi nous attendre.
Nous sommes arrivés sur l’île de Mahé, la principale de l’archipel, en septembre 2010 pour une durée de deux ans.

Nous nous sommes très vite rendus compte que nous avions atterri en Afrique, il y avait des retards immenses dans de nombreux domaines, et beaucoup de difficultés à trouver certaines choses qui nous semblaient basiques.

La maison dans laquelle nous sommes n’étant pas terminée, il a donc fallu gérer la fin des travaux et s’armer de patience face aux ouvriers et entrepreneur créoles qui travaillent à un rythme qui leur est propre !
A mon grand étonnement j’ai également dû faire face à un certain machisme, le plombier ne voulant pas me parler sous prétexte que j’étais une femme...

Les Seychellois, sont très gentils et très accueillants, ils ne vous souriront peut être pas les premiers mais vous rendrons 100 fois votre sourire si vous faites le premier pas !
Le créole ressemble beaucoup au français, il n’est donc pas compliqué de comprendre de quoi les gens parlent... Ainsi vous entendrez : "Komen sa va ?" et répondrez : "Mon bien mersi !"
Les langues parlées ici sont le créole, l’anglais et le français, vous réussirez donc normalement à vous faire comprendre !

Nous avons eu la chance d’avoir un déménagement assez complet, il ne nous manquait donc heureusement pas grand chose pour la maison, et nous avons réalisé par la suite la chance que nous avions, en effet chercher de simples couverts ou bien un ouvre-boîte était assez compliqué et je ne vous parle pas de l’alimentaire ! Il a donc fallu prendre son courage à deux mains et pousser les portes !
Pour tout ce qui concerne la maison, il faut donc aller à Providence, une sorte de zone industrielle pas loin de l’aéroport et pour la nourriture il faut aller jusqu’en ville !

Une amie a eu la gentillesse de me faire faire le tour de Victoria, LA ville du pays, et également la plus petite capitale du monde ! Ainsi j’ai découvert en partie les bonnes adresses ou faire mes courses : STC le supermarché gouvernemental (peu cher), Citymart (ou l’on trouve du bon pain, ce qui n’est pas négligeable il n’y a pas de boulangerie !) Dockland (supermarché européanisé avec des marques connues) et enfin ISPC (grossiste pour les hôtels et restaurants).

Un des premiers achats ici, fut une glacière, faire ses courses est un vrai parcours du combattant et on est jamais certain de trouver ce dont on a besoin ! Ainsi une fois par semaine je pars une grosse demi-journée faire le plein. Vous trouverez également partout des petits magasins d’appoint, en général tenus par des indiens.

Comme nous avons la chance d’avoir une ferme pas loin de la maison, je peux trouver facilement des légumes, le prix des vendeurs sur les bords des routes et des étals de fermes sont en général inférieur à ceux pratiqués sur le marché (10SCR la salade en bas de chez moi et 15SCR au marché...)

Le coût de la vie est assez élevé ici si vous vivez à l’occidental, les produits "français" et les commodités telles qu’internet et la TV française sont un investissement mensuel ! Rien n’étant moderne, vous devrez donc vous déplacer pour payer internet, la TV, l’eau et l’électricité... et à chaque fois un jour différent !

Les gens sont très libérés face au sexe et à l’alcool, il n’est pas rare de voir des filles-mères, cela ne pose visiblement pas de problème, ils vivent en famille avec les parents et grands parents, c’est une société matriarcale.
En ce qui concerne l’alcool, soyez prudent les jeudi, vendredi et samedi soirs car les Seychellois "décompressent" au bord des routes avec quelques (...) bières dans le nez cela peut être dangereux, surtout si vous êtes en voiture, faites attention !

L’eau, vaste sujet pour une île, c’est pourtant le plus gros problème ici, il y a de grosses coupures pendant l’hiver ( juin, juillet, aout...), les bassins de récupération n’étant pas assez nombreux cela créé de nombreuses restrictions. Donc faites attention lors de votre choix de maison, il est primordial d’avoir des tanks de réserve, par exemple nous avons 1500L de réserve et pourtant nous avons dû à plusieurs reprises nous doucher à la bouteille !

Les vols sont malheureusement très nombreux, nous avons subi 3 cambriolages en 5 mois, et avons maintenant un chien de garde et une alarme mais sachez que les barreaux ne les arrêtent pas, ils payent des enfants pour passer au travers et comme il n’y a pas de prison pour mineurs... Il faut également faire très attention sur les plages, il est préférable de ne pas prendre de sac avec vous, les voleurs se cachent dans les buissons, attendent que vous alliez vous baigner et hop partent avec vos affaires l’air de rien pour les revendre le prix d’une pizza !

Nous avons souffert du manque d’expatriés ici, il n’est pas évident de faire des rencontres et les déplacements sont souvent longs et assez pénibles, les routes n’étant pas toutes en très bon état, ainsi aller dîner dans le nord de l’île nous prend 45 min en voiture alors que c’est la porte à côté !
Il y a quelques bars et restaurants sympas pour les expats et touristes mais ils sont malheureusement souvent assez chers.

Nous avons profité des joies de la plongées, du snorkeling, de la pêche et du farniente, la qualité de vie est très agréable ici quand on arrive à se fondre dans le paysage. Nous avons visité plusieurs autres îles, et sommes sous le charme de cette beauté naturelle presque intacte.
Pour vivre aux Seychelles il faut se détacher de la modernité pour faire un bon dans le temps et ne pas se focaliser sur le manque de telle ou telle chose, un bon retour aux choses essentielles...

Le travail est très difficile à trouver lorsqu’on ne vient pas du monde hôtelier, essayez de chercher quelque chose avant de partir, et n’hésitez pas à contacter l’ambassade et l’alliance française.

La santé est un sujet sensible, de nouvelles installations voient le jour et de nouveaux docteurs arrivent mais ne vous attendez pas à avoir des locaux aussi propres et du matériel aussi moderne qu’en France, loin de là ! Si vous deviez avoir un gros problème de santé ici il est préférable de rentrer dans votre pays vous faire soigner ainsi je vais rentrer courant avril accoucher en France !

Au sujet de l’éducation, vous retrouverez ici une école française et un lycée international, qui se trouvent tous les deux à Victoria, vous avez aussi les écoles publiques de district que vous trouverez un peu partout.

Nous pouvons aujourd’hui voir l’évolution du pays, depuis notre arrivée les choses se sont beaucoup développées et cela ne fait que commencer !

Vivre aux côtés des Seychellois et voir leur mode de vie vous marqueront certainement. Quant aux paysages magnifiques et à l’expérience des îles, ils seront gravés dans vos mémoires et dans vos albums photos ainsi que dans celle de vos visiteurs pour longtemps !

Femmexpat vous conseille de lire :
La vie rêvée des Iles

 


Commentaire

Poster un commentaire

  • J’aimerai vivre aux Seychelles, plus précisément, y trouver du travail à faire. Je ne sais pas où (dans quel site) je peux regarder des offres d’emploi de ce pays. Je vous en suis très reconnaissant si vous me répondez dans mon adresse mail.
    Avec mes remerciements
    Daniel

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !