Connexion en tant que membre

Asie pacifique Chine Ma destination

Wuhan en Chine : les premiers pas


wuhan2Ni hao (bonjour) les filles,

Nous concernant, voici bientôt deux semaines que mon mari et moi sommes arrivés en Chine à Wuhan.

Notre installation s’est plutôt bien passée, malgré des petits soucis au début pour s’approvisionner en eau potable, avoir la télévision, le téléphone et internet. Rien de bien grave ma foi.

Les premiers jours étaient surtout consacrés au ménage et à la recherche d’endroits pour faire les courses.

Puis, peu à peu, nous avons pris nos marques :
J’ai découvert notre voisinage, les alentours de notre maison et Wuhan pendant que Bernard travaillait, j’ai exploré certains coins du quartier de "Hankou" et son bazar, celui de Wuchang. Le quartier de Hankou est composé de rues à thèmes, par exemple, des rues entières consacrées à la vaisselle, d’autres rues pour le tissu, les lampadaires, les perles, la porcelaine, le scotch, les semelles, des ceintures, des bouillottes, des jeans, des dentifrices, des brosses à dents... cela vous suffit. Vous y trouvez tout et n’importe quoi ! C’est plus facile si on cherche un objet en particulier, il y a juste quelques rues à faire.
Les boutiques ne sont pas forcément au bord des rues mais parfois chez les particuliers. C’est ainsi que l’on découvre du fromage, des tablettes de chocolat par kilo.
Malheureusement, de nombreuses boutiques sont en train d’être rasées pour construire des routes, une ligne de métro... Les chinois ne semblent pas rénover ou restaurer. Ils rasent pour construire du neuf. Ce bazar tend à disparaître. Dommage. A titre d’exemple, une parure de draps (drap housse, 2 taies d’oreiller, housse de couette, et drap normal) coûte 309 Yuan, soit moins de 31 €. Et c’est du beau tissu. Encore un exemple, la vaisselle : imaginez les grands bols comme on les voit parfois, noir autour et l’intérieur rouge vif ou bleu, ou vert. Eh bien, j’ai eu les 2 pour 130 Yuan, soit 1,30 €. En France, c’est au moins 10 € pièce.

Dans le quartier du bazar, il y a très peu d’occidentaux qui s’y aventurent. C’est vraiment la Chine profonde. Les rues ne sont pas goudronnées (terre battue), les gens tirent à la force de leurs bras, qui les gros cartons, qui les gros rouleaux de tissus, qui des tuyaux. Il y a vraiment foule dans ces rues, ces petites ruelles. C’est très animé.

Ici la nourriture est assez bonne. Il ne faut pas hésiter à goûter puis ...euh recracher car leurs goûts sont différents, très différents des nôtres. Leur fruit sont délicieux, notamment les melons, les clémentines à la peau verte, leur pomme au goût de poire, les pitayas au goût de kiwi...

Côté expérimentation culinaire : lors de mon 1er petit-déjeuner à l’hôtel, j’ai mangé...un œuf de cent ans. Allez un peu de culture, je vous explique : il s’agit d’un œuf de canne, de poule ou de caille que l’on a conservé dans un mélange de boue riche en chaux, de paddy (riz non décortiqué), de cendre, de sel et de feuilles de thé pendant quelques semaines ou quelques mois. Le jaune d’œuf devient alors vert foncé et de texture crémeuse avec une forte odeur de sulfure et d’ammoniac, tandis que le blanc devient brun foncé et translucide comme une gelée, mais avec peu de saveur. Tout cela a un drôle d’aspect certes mais aucun goût réel !

Ici, comme vous le savez, c’est le paradis des thés de toutes sortes ici, cf thé au ginseng et à la rose servi dans une théière avec effectivement plusieurs racines de ginseng et une collerette de petites fleurs de rose, thé au chrysanthème, jasmin bien sûr, long jing (thé vert très réputé pour ses très grandes vertus anti-oxydantes notamment.

Depuis une semaine, mes pieds revivent. Ils en avaient marre de marcher des heures et des heures par jour. Eh oui, nous avons investis dans des vélos made in Taïwan car de meilleure qualité que made in China. Ils ne rouillent pas semble-t-il et dans notre contrée bien humide, c’est appréciable ! Equipée de mon vélo avec amortisseurs pour les trottoirs, je peux aller faire mes courses, notamment au marché aux fruits & légumes, et à mon supermarché préféré Monoprix euh non ça s’est mon ancienne vie, ici c’est le JKMall. Pas beaucoup de produits d’importation, mais après quelques essais, on est rodé, on y trouve notamment des TUCs (vous savez les gâteaux apéritif avec une légère couche de chocolat.. Est ce que c’est bon ? Beurk c’est très particulier !).

Mais voilà, ça fait partie des expériences qu’il faut faire pour mieux appréhender la Chine qui nous tend les bras.

Voilà pour les news. Je pense que chacune de nous devons saisir cette opportunité, qu’est l’expatriation. C’est une chance qui nous est offerte de connaître un pays, sa culture, son peuple, sortir de notre routine, relativiser nos petits soucis quotidiens. Nous prenons un chemin qui ne sera peut-être pas droit mais qu’importe...les détours nous enrichiront. Nous nous dévoilerons, nous nous épanouirons grâce à des rencontres, des expériences, j’en suis certaine.

zàijiàn 再见 (au revoir) Christelle of China, Wuhan.

Femmexpat vous conseille de lire :

Seule et active en expatriation en Chine (Wuhan)

Vivre à Wuhan

Wuhan : les loisirs

Wuhan : la santé et les bonnes adresses

Wuhan : à savoir avant de partir


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !