Connexion en tant que membre

Education La Scolarité la scolarité au retour Les années lycée

Un établissement de rêve pour les familles expatriées


Lycée International de St-Germain en LayeUn lycée public dans les Yvelines qui accueille plus de 50 nationalités pour une scolarité plurilingue. C’est un rêve que caressent beaucoup de familles expatriées lorsqu’elles songent à un retour ou une arrivée à Paris.

Ce rêve existe ; c’est le parcours que propose le Lycée International de Saint-Germain-en-Laye en Ile-de-France, le fameux « Lycée Inter ».

Malgré son rythme trépidant, Madame Negrel, la proviseure de l'établissement a pris le temps de nous rencontrer pour répondre aux questions des lectrices de Femmexpat.

 

 

Pourquoi votre lycée fait-il autant rêver ?

Notre établissement a deux atouts: la qualité de l’enseignement et l’offre pédagogique fondée sur le bilinguisme. En effet, pour entrer au lycée, il faut être bilingue. L'enfant passe donc un test linguistique dans la langue de la section choisie. On se penche également sur son dossier pour mesurer ses capacités à suivre cette scolarité exigeante.

A cela nous ajoutons deux langues vivantes supplémentaires. Finalement, les enfants parleront donc quatre langues au cours de leur scolarité.

Par ailleurs, nous avons le privilège unique de pouvoir recruter nos enseignants sur profil : ils sont pour moitié Français et pour moitié étrangers.

 

Quelles sont les spécificités de votre enseignement ?

Nous enseignons le programme français de l’Education nationale menant au baccalauréat français. En complément dans les 14 sections internationales, le programme spécifique est établi par le Ministère de l'Education nationale français en collaboration avec les pays.

Tous nos élèves préparent le baccalauréat français avec la mention "OIB".

 

Vos élèves ont donc plus d’heures de cours que les autres élèves?

Tout à fait. Cela dépend selon les sections (et il n’y a pas deux sections qui fonctionnent de la même façon). Le schéma général est, qu’à l’enseignement commun en français, s’ajoute l’enseignement des sections dans leur langue qui se répartit ainsi :

  • 2 fois 3 heures par semaine à l’école primaire
  • 4 heures de langue et littérature et 2 heures d’histoire-géographie au collège
  • 4 heures de langue et littérature et 4 heures d’histoire-géographie au lycée.

Cela implique un rythme très intense qui induit que dès le collège, il n’y a plus de récréations. Il faut être capable d’assumer ce rythme !

 

Côté rêve, on trouve probablement une ouverture exceptionnelle ?

Bien sûr. La notion de mobilité est largement acquise pour nos élèves. Et la vie de section et les nombreux voyages que nous organisons renforcent l’esprit de groupe. Nous proposons également de nombreuses activités périscolaires, comme dans les lycées de l’étranger. On y trouve des clubs variés : clubs Nations-Unies, clubs humanitaires...

Les élèves apprennent en outre l’esprit d’engagement et les parents sont les premiers modèles car eux-mêmes s’engagent dans la vie du lycée. Cela créé le sentiment d’appartenance au sein de l’établissement en constituant une dynamique très communicative. Même les enseignants en sont agréablement surpris lorsqu'ils prennent leur poste.

 

Un esprit de respect ?

En effet, ce qui est très agréable aussi c’est de voir que, malgré toutes leurs différences, il y a une belle unité et un respect très fort. C’est ce qu’on appelle l’esprit international. Les problématiques d’adolescents existent là comme ailleurs. Mais les moqueries entre élèves sont moins présentes dans dans toutes les sections internationales, comme par exemple dans la section américaine qui compte plus de 50 nationalités….

Enfin, certains enfants arrivent sans parler français. Ils sont alors accueillis dans des classes spécifiques appellées classes de "français spécial" et rejoignent le cursus commun au bout d’un an.

 

Vous allez même bénéficier de locaux rénovés !

Pendant longtemps, derrière la belle enveloppe du château, se cachait un intérieur très dégradé. Personne ne s’en plaignait car la qualité d’enseignement, de projet et de l’encadrement étant excellente ; la dynamique interne l’emportait.

Mais aujourd’hui, de grands travaux sont en cours. Nous allons avoir de beaux équipements modernes avec 20 salles de classe supplémentaires pour le même nombre d’élèves.

 

Quel avenir pour vos élèves ?

50% des élèves partent à l’étranger pour suivre des études supérieures. Choix universitaires prestigieux mais pas seulement. Sur ce sujet il n’y a pas de parcours ou de schémas typiques ; nos élèves nous étonnent en dessinant des parcours très riches et variés. Les élèves empruntent souvent des passerelles et changent de pays pour construire leurs projets et arriver à leurs fins.

J’ai l’exemple d’un élève parti faire des études d’ingénieur en Allemagne. L’ouverture du lycée lui manquait. Il a donc continué en Angleterre avec des études plus orientées vers les humanités, philosophie et histoire. Cela est aussi rendu possible par leur entourage familial qui accepte ce tâtonnement et les accompagne dans leur construction de projet. Mais c’est avant tout le fruit de la curiosité et de l'ouverture qu’ils ont développées dans leurs années scolaires passées.

 

Parlons concret, quid de vos tarifs ?

Cela dépend des sections :

  • Dans les sections publiques (la moitié) les frais ne sont que de quelques centaines d’euros pour participer à la vie des sections car les Etats concernés prennent en charge le coût des professeurs de section (Allemagne, Espagne, Portugal, Italie, Chine, Japon).
  • Dans les sections privées, les enseignants de section sont recrutés par les parents (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Norvège, Suède, Danemark,…) et ce sont les parents qui assument ce coût.

 

Un dernier projet dont vous êtes fière ?

Nous venons d’intégrer le dispositif ADN AEFE (Agence pour l’Enseignement du Français à l’Etranger) pour favoriser la mobilité internationale individuelle des élèves. Cela permet à des élèves d’aller séjourner en échange dans le pays de leur deuxième ou troisième langue, et nous accueillons des élèves étrangers des lycées français de l’étranger.

 

Votre conclusion ?

On n’obtient l’excellence qu’au prix de l’engagement de l’ensemble de la communauté éducative : élève, parents, professeurs. Ce n’est qu’ainsi que l’on peut tenir le niveau d’exigence d’un lycée comme le nôtre.

 

Pour aller plus loin :

Collège et lycée International de Saint Germain en Laye
Les 14 sections internationales du Lycée de Saint-Germain-en-Laye

Ecole primaire :  section allemande, américaine, britannique, danoise, espagnole, italienne, japonaise, néerlandaise, norvégienne, portugaise, suédoise. Les sections russe, polonaise et chinoise  sont proposées au collège et au lycée. Seconde d’accueil britannique proposant un programme bilingue et biculturel en anglais.

Lycée International de Saint-Germain-en-Laye , 2 bis rue du Fer à cheval, 78105 Saint-Germain-en-Laye
www.lycee-international.fr 

 

 

Entretien réalisé par Alix Carnot.

Portrait Alix Carnot

 

Alix Carnot est Directrice Associée chez Expat Communication, l'éditeur de femmexpat et Expat value - Auteur de Chéri(e) on s'expatrie, guide de survie à l'usage des couples expatriés.

 

 

 

Pour ne rien manquer de nos actualités :

Inscrivez-vous à notre newsletter


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !