Connexion en tant que membre

Bac et post-bac La Scolarité Orientation Partenaire de la semaine

Les 5 points-clés pour intégrer et réussir dans les filières sélectives du Supérieur


cours masson étudiantsAvec la réforme du BAC 2021, il faut de nouvelles armes pour réussir dans le Supérieur.

Notre partenaire : le Cours Masson partage ses conseils pour intégrer et réussir dans les filières sélectives du Supérieur.

 

1 - Le juste choix des spécialités

La réforme du BAC 2021 laisse sous-entendre que le choix des spécialités en Première ou Terminale ne serait pas décisif pour l’orientation dans le Supérieur. Cependant il est bien évident qu’un élève ne peut réussir en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) scientifique sans avoir fait de mathématiques expertes ou en médecine sans avoir fait de physique ni de mathématiques

Les CPGE les plus sélectives ont d’ailleurs annoncé les spécialités recommandées pour y postuler :

- MPSI et PCSI : Mathématiques expertes et Physique.

- MPI : Mathématiques expertes et informatique.

- PTSI : Mathématiques expertes et Physique voire Mathématiques expertes et Sciences de l’ingénieur.

- BCSPT : Mathématiques expertes et Physique, car le programme de Terminale de SVT est rattrapable en BCPST1 ce qui n’est pas le cas de celui de physique ou de mathématiques.

- EC : Mathématiques expertes et SES ou Mathématiques expertes et Géopolitique.

D’autres profils pourront être admis. Cependant il faudra être dans les meilleurs des spécialités concernées. De plus, il faudra rattraper les lacunes que d’autres élèves n’auront pas ce qui n’est pas simple lors d’études aussi exigeantes.

Concernant les études de Santé, les spécialités facilitant le travail en première année sont :

- Physique obligatoire car le programme est dans la continuité de celui de Terminale

- Mathématiques ou SVT et Mathématiques complémentaires

Cependant, les programmes de SVT ne sont pas liés à ceux du Supérieur. Il est donc plus judicieux de choisir la spécialité mathématiques qui sera une aide précieuse pour les sciences. En effet la physique et la chimie sont des domaines très mathématisés dans le Supérieur.

 

2 - Acquérir une bonne méthode de travail

L’École ne prodigue plus de conseils méthodologiques aux étudiants et ainsi chacun se constitue une méthode propre. On note ainsi une tendance générale au cumul des exercices sans connaître voire sans avoir lu le cours. Malheureusement, de nombreux élèves ont le sentiment de beaucoup travailler, car ils font un grand nombre d’exercices, ce qui peut engendrer de la frustration si les résultats ne sont pas bons. A cela s’ajoute une nécessité de reprendre périodiquement chaque notion, car la notion a vite été oubliée.

 

La méthodologie de travail du Cours Masson est fondée sur les théories des sciences cognitives : 

  • L’apprentissage passe par l’écriture. Les mémoires visuelles ou auditives sont en effet des mémoires à court terme donc adaptées pour réviser un devoir la veille mais pas pour retenir « à vie » la notion.
  • Respecter un cycle d’apprentissage - oubli pour ancrer une connaissance.
  • Vérifier systématiquement la connaissance du cours avant de faire des exercices. Si vous ne connaissez pas votre cours, comment pourriez-vous répondre voire comprendre les questions posées ?
  • Répéter plutôt que de cumuler. Il est plus formateur de refaire des exercices pour en retenir la méthode plutôt que de cumuler des exercices dont on ne se souviendra pas.

 

3 - Le bon dossier scolaire

Un excellent dossier scolaire de Première et Terminale est nécessaire pour être pris dans les filières sélectives, mais aussi pour y réussir (cf point 4). De plus, les résultats du contrôle continu de première et les 2 épreuves de spécialité du BAC comptent aussi pour ParcourSup.

Tout élève peut se forger un bon dossier scolaire grâce à :  

  • Une bonne méthodologie de travail
  • Un travail régulier et adapté du cours et des exercices
  • Un respect des consignes de rédaction de ses professeurs (même si elles sont souvent arbitraires) pour ne pas perdre de points inutilement
  • Une parfaite maîtrise des deux Spécialités de Terminale pour exceller aux épreuves du BAC associées

Trouvez un stage pour intégrer puis réussir dans les filières sélectives.

 

4 - Se préparer intelligemment en amont

Le programme de Terminale est maintenant en lien avec celui du supérieur ce qui n’était pas le cas avant la réforme du BAC 2021. Il ne faut pas tomber dans le piège de suivre des formations chronophages en Terminale pour prendre de l’avance sur le programme du Supérieur alors que les programmes sont maintenant liés. Il est, en effet, inutile de rajouter des connaissances sur des strates déjà fragiles. De plus, si la formation est trop intense, l’élève risque de ne pas soigner son dossier scolaire et les épreuves du contrôle continu qui comptent pour ParcourSup.

Une formation pour le Supérieur ne sera pertinente qu’à partir des vacances de Pâques, c’est-à-dire une fois que le programme des spécialités de Terminale sera fini et maîtrisé.

Pour réussir dans le Supérieur, il faut donc :

  • Des bases solides de Terminale nécessitant un travail régulier des Spécialités.
  • La maîtrise de la spécialité non traitée en Terminale, mais nécessaire pour le Supérieur pour ne pas avoir de retard.
  •  Une prise d’avance sur certains chapitres ciblés à des moments clés de l’année de Terminale.

Trouvez un stage pour intégrer puis réussir dans les filières sélectives soit CPGE ou santé.

 

5 - Se faire confiance

Une crainte croissante des études avec concours se ressent depuis quelques années. Ceux qui veulent suivre des études de Santé n’ont pas d’alternatives hormis l’Espagne ou la Roumanie, mais parmi ceux qui envisagent d’intégrer de Grandes Écoles, certains préfèrent aller en Prépa Intégrée plutôt qu’en CPGE.

Il ne faut pas s’autocensurer, car il y a plus de places dans les Grandes Écoles que d’élèves qui passent les concours et contrairement à ce que l’on croit, il n’est pas nécessaire d’être un génie pour réussir un concours.

Chaque concours a en effet ses règles, ses attentes, ses pièges et en étant « bon soldat » la réussite est à la portée de tous.

De plus, ces études Supérieures très exigeantes permettent aux étudiants d’acquérir de grandes qualités indispensables et valorisables dans la vie professionnelle telles que la concision, l’humilité et surtout l’efficacité.

Il faut « oser la Prépa » et si le système ne vous convient pas, il n’est pas compliqué de se réorienter, car la valeur d’un élève ayant suivi une telle formation est connue.

 

Qui est le Cours Masson ?

Le Cours Masson est une société d’enseignement spécialisée dans les matières scientifiques fondée en 2013. Depuis septembre 2019, Marie Masson, normalienne, agrégée de sciences physiques, enseignante pendant 12 ans à Ginette, quitte la fonction publique pour s’y consacrer à 100%. Afin de garder un pied dans le système et d’en comprendre les attentes et les enjeux, elle poursuit ses enseignements à l’ENS Paris Saclay et en MPSI/MP à emc2 à Paris. Sa parfaite maîtrise de l’enseignement supérieur et des attentes des élèves, lui permet de prodiguer des cours concis avec les connaissances essentielles pour réussir sans pour autant noyer les élèves dans un flot d’informations inutiles qui complique la compréhension et l’apprentissage.

Leurs formations ont pour objectif de servir au mieux les élèves avec des formats adaptés à chacun :  

- Stage présentiel ou visioconférence pour les élèves ayant besoin d’un cadre ou d’une stimulation

  • Séances méthodologies de travail : pour aider les élèves à adopter de bonnes méthodes de travail et à établir un planning de travail compatible avec leurs activités extra-scolaires et leurs ambitions
  • Stages d’été : en juillet pour faire le bilan de l’année afin de n’avoir aucune lacune et en prérentrée lors desquels les élèves découvrent le programme de l’année en avance
  • Stages de formation aux CPGE ou aux études de santé : à partir de Pâques

- Cours en vidéo (dès septembre) pour les élèves autonomes

- Cours particuliers en visioconférence (dès septembre) pour les élèves en difficulté sur un chapitre ponctuel

- Colles en visioconférence (dès septembre) pour se préparer aux oraux (Grand oral en Terminale ou CPGE …)

N'hésitez pas à contacter Marie Masson ou à consulter les différents témoignages des étudiants qui ont eu la chance de suivre les cours Masson. 

Ceci est un publi-redactionnel

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous conseille aussi de lire : 

Etudes post-bac : mode d'emploi pour être un expat bien informé

Le calendrier des concours et examens nationaux post-bac chamboulé

Nouveau : Coaching d’orientation spécifique lycéens expatriés


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !