Connexion en tant que membre

Finances La Retraite

Prévoir sa retraite et celle de son conjoint : un casse-tête en expatriation !


Prévoir sa retraite et celle de son conjointDans un couple, si l’expatriation est une décision commune, cela se fait souvent au détriment de la carrière professionnelle ou de la situation de l’un des deux. Le plus souvent, c'est l’épouse ou la compagne qui en pâtit.

Celle-ci, même si elle valide le choix, met souvent ses ambitions entre parenthèses et son avenir entre les mains de son conjoint. Par exemple, en quittant le système français, elle arrête de cotiser, notamment pour sa retraite. Et si un retour en France est opéré des années plus tard, les conséquences ne sont pas neutres.

La retraite : comment ça marche ?

L’impact d’une expatriation sur la retraite dépend du pays où vous vous installez. Si celui-ci est lié avec la France par les accords européens de sécurité sociale ou une convention signée, les périodes passées à l’étranger compteront en nombre de trimestres. A noter toutefois : les rémunérations perçues à l’étranger ne rentreront pas dans le calcul de votre salaire annuel moyen servant à évaluer le montant de votre retraite.

Pour ceux qui ont changé plusieurs fois de pays d’expatriation : 

La Caisse Nationale d’Assurance-Vieillesse (CNAV) ne prendra en compte que les trimestres accomplis dans un seul pays étranger, celui de la période la plus longue.

Vous partez dans un pays n'ayant pas signé de convention avec la France : 

Les périodes accomplies ne seront tout simplement pas retenues pour le calcul de votre retraite française. Pire encore : les cotisations versées au régime local n’auront peut-être servi à rien. En effet, le versement des pensions est parfois subordonné à une condition de résidence et/ou de durée minimum de cotisations.

Plutôt prévenir que guérir !

L'expatriation permet souvent une augmentation des revenus. Il peut donc se révéler intéressant d’en profiter pour préparer sa retraite en continuant à cotiser ou en créant des futurs compléments de revenus. Par exemple, si un retour en France est prévu, on pourra choisir d'alimenter les cotisations retraites via la CFE (Caisse des Français de l’Etranger).

Enfin, pour tous les expatriés ayant séjourné dans différents pays et enchaîné différents contrats de travail :

La reconstitution des droits à la retraite peut relever du véritable casse-tête ! Prendre conseil auprès d’un professionnel avisé pendant votre expatriation permettra de mettre en place les solutions les plus adéquates à vos objectifs de long terme.

 

logo groupe crystal

Groupe Crystal – Expert & Finance
939 rue de la Croix Verte
CS 44461
34198 MONTPELLIER CEDEX 05
contact@groupe-crystal.com

Ce texte est un publi-rédactionnel

Femmexpat vous conseille également de lire : 

Expatriés : un régime matrimonial peut en cacher un autre ! 

Couverture santé en expatriation : pourquoi souscrire un contrat spécifique ? 

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !