Connexion en tant que membre

Contextes politiques La santé La sécurité Les Risques naturels Les témoignages des expats confinés

CORONAVIRUS, quand tu tiens le monde en apnée


chinois masque tousserDécembre 2019 : le nouveau coronavirus (Covid-19) est arrivé ! Vu rapidement, ça fait un peu beaujolais nouveau… Autant, on peut se remettre d’une bonne soirée arrosée, autant une rencontre avec le  Covid-cuvée 2019 peut être plus compliquée...

Il a fallu quelques jours avant que le monde sache que la ville de Wuhan était le point de départ de l’épidémie ! Comment Wuhan ? Cette ville où nous connaissons tant d’expatriées qui sont venues en formation. Certaines nous ont d’ailleurs écrit des articles sur la ville dans lesquelles elles racontent qu’elles se promènent dans tous les quartiers de la ville. Si elles vont partout, elles vont forcément au marché au poisson d’où est partie l’épidémie ! On se calme… Non, c’est vraiment un marché au poisson qui est fréquenté par des Chinois pure souche.

On se rassure et on envoie des messages de soutien ou d'amitié.

Ce genre d’événement, c’est un choc dans une expatriation... En effet, c’est la vie de tous les jours qui est stoppée tout d’un coup ; des mesures à suivre, des décisions à prendre...

 

Mais dis-nous qui tu es Covid-19 ?

Coronavirus nouvelle édition Covid-19 -  "Co pour corona" et "V pour virus". Car oui, un coronavirus c’est un virus en couronne (vient du latin corona + virus).

Or ce virus a l'air de couronne, on ne sait pas trop comment il va se comporter... Il est porteur de génome qui va se modifier, on a peu d’information sur ce virus-là.

C’est un cousin du SRAS, qui était extrêmement dangereux pour l’homme, mais moins contagieux. Il a été arrêté à 7.000 cas avec des quarantaines, de l’isolement, sa létalité (le pourcentage de patient qui en meurt) était de 10%.

Le Covid-19 est beaucoup plus contagieux, moins dangereux en revanche. Sa létalité à ce jour est de 2 %, mais d’après les scientifiques, ce serait même un chiffre ambitieux.

Les effets sont aussi différents pour les uns et les autres. Certains n’auront qu’un rhume, d’autres beaucoup de fièvre, mais traités avec des anti-viraux et du paracétamol, ça s’arrange en quelques jours. Pour d’autres, cela peut aller jusqu’à une vraie détresse respiratoire.

 

La chauve-souris, sac à virus, et autre animal coupable

Le vecteur de transmission serait la chauve-souris. C’est vrai que c’est une sale bête.

Enfin, pour nous, car il existe une différence culturelle entre la Chine et la France sur cet animal. En Chine, la chauve-souris personnifie le bonheur... Il n’y a pas de répulsion par rapport à son aspect. Donc la bébête peut se déplacer comme elle veut, et d’ailleurs, elle se rapproche des villes, à cause de la  déforestation dans les campagnes environnantes.

À noter : les Chinois ne mangent pas de chauve-souris, ni en rôti, ni en soupe !

Notre chauve-souris est un réservoir inépuisable de virus, enfin surtout celles des zones rurales d’Asie et d’Afrique, car en Europe, si elle peut transmettre la rage, c’est bien dans les meilleurs des cas.

Mais d'autres animaux sont des transmetteurs : en 2002-2003, "l'hôte intermédiaire du virus du Sras vers l'homme était la civette, un petit animal au pelage gris dont la viande est consommée en Chine.  Cette année c'est un petit mammifère plutôt en voie d'extinction qui répond au doux nom de Pangolin... dont les chinois raffolent aussi.... 

 

La Chine en guerre contre la maladie

Depuis 1997, la Chine est rentrée dans l’ère des maladies infectieuses émergentes. Comme je vous le disais plus haut, la déforestation amène les chauves-souris vers les villes, et l’industrialisation de l’élevage de volaille provoque aussi des épidémies... Souvenez-vous de la grippe aviaire !    

Alors cette fois-ci, la guerre contre les maladies infectieuses de la Chine est féroce. La Chine est au centre du monde, mais ne veut pas être son plus mauvais élève, comme elle l’a été pour le SRAS.

Donc, on limite les contacts, les réunions, on fait porter les masques, on limite les transports en commun et on met en quarantaine.

Elle montre aussi au monde, sa force et sa puissance, en construisant deux hôpitaux mobiles certes, mais quand même. La construction n’aura duré que 10 jours et qui pourra accueillir 2 300 lits. Et en même temps, elle affiche ses faiblesses. Le médecin découvreur du virus sommé de se taire, cela ne fait pas chic.

 

Devons-nous avoir peur ?

C’est une grande épidémie, ça, c’est sûr ! Il y a une augmentation rapide de cas. Ce n’est pas encore une pandémie, mais, il ne faut pas se voiler la face, il y a des chances pour que ça le devienne. 

Pour ceux qui vivent en Chine, c’est évident que cette ambiance doit être angoissante et l’on peut être inquiet. La bonne nouvelle, c’est que les enfants ne sont pas les premiers atteints, et ça en tant que mère ce doit être rassurant. Ensuite, ce sont les hommes de la soixantaine et plus qui sont à risque, plus que les femmes. Sont aussi sujets à risques : les personnes âgées et ceux qui ont déjà une pathologie qui a mis leurs défenses immunitaires au tapis.

La peur est très négative et ne permet pas d’avoir un raisonnement sain face à la situation. Vous avez dû la sentir dans vos familles, vos proches, qui de loin s’inquiètent. Il faut en plus les rassurer !

La peur est contre-productive, et surtout, vous rend même plus vulnérable à tout. Alors faites savoir à vos proches que de déverser leurs peurs sur vous, ne vous aide en un aucun cas.

 

Virus et vaccins

Ceux qui sont rentrés en France se disent ouf ! Mais c’est sans compter sur le virus de la grippe qui en ce moment se promène allègrement, dans les bureaux, les transports en commun ! Seulement, pour la grippe, il y a un vaccin ! Alors profitez-en et cette année quel que soit votre âge, faites-vous vacciner, il est encore temps. De plus, comme on a du mal à faire la différence de symptômes entre la grippe et le coronavirus, au moins si l’on est vacciné, on peut savoir à qui on a affaire. 

A propos de vaccin, on attend avec impatience celui contre le Coronavirus. Le temps de la mise en culture du virus pour voir comment il réagit et tester des produits anti-viraux, cela peut être rapide. En revanche pour produire un vaccin cela prend des années.

Par exemple, pour le SRAS, le vaccin serait sorti disons maintenant et comme le virus SRAS a complètement disparu, cela aurait été un coup d’épée dans l’eau. Les virus mutent, peuvent mourir, et régulièrement émergent de nouveaux virus. On a eu l’éradication de tous les virus comme la variole, et est arrivé le Sida. Certaines maladies regagnent comme Ebola, ou la rougeole dans certains pays africains.

 

On se sert les coudes

Alors amies de Wuhan et de la Chine entière et de l’Asie entière, car dans beaucoup de villes, la fièvre monte, nous pensons à vous. Que vous soyez toujours sur place ou dans le joli port de Carry-le-Rouet, ou autre, beaucoup d'entre vous vivez des moments compliqués. Envoyez-nous de vos nouvelles, et parlez-nous de vous et votre famille. Dites-nous aussi ce qui pourrait vous être utile.

 

 

Sabine David a fondé Expat Communication avec sa complice d'expatriation, Corinne Tucoulat, et a créé en 2001 le site  femmexpat.com. Aujourd'hui, Sabine conseille le pôle Network d'Expat Communication qui regroupe notamment FemmExpat et Expat Value. Elle voyage aussi beaucoup pour voir sa famille all over the world !

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Votre sécurité et celle de votre famille en expatriation : mode d’emploi

La dengue, le zika et le chikungunya : conduite à tenir en expat


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 02/11 – Café Retour d’Expat (en présentiel)

    novembre 2 @ 9 h 00 min - 10 h 30 min UTC+1
  2. 04/11- Conférence Online Etudes Post Bac Amérique du Nord

    novembre 4 @ 16 h 00 min - 17 h 00 min UTC+1
  3. Conférence Online : Commencer des études internationales en 2021, avec le Bachelor de ESCP

    novembre 5 @ 14 h 00 min - 15 h 00 min UTC+1
  4. 02/12- Conférence Online Etudes Post Bac France

    décembre 2 @ 16 h 00 min - 17 h 00 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !