Connexion en tant que membre

La santé Les Enfants Les soins

Les petits maux du nouveau-né – l’avis du pédiatre


les maux du nouveau néChères mamans-expat’, vous venez de passer 9 mois de grossesse, vous tenez votre petit bébé tant attendu dans vos bras. Quel bonheur ! Mais vous vous rendez vite compte qu’on ne vous a pas tout dit… Comment réagir face aux petits maux de votre bébé ? L’angoisse et la culpabilité de mal faire vous étreignent, d’autant plus que vous avez accouché loin de votre famille et de votre pays. 

Pauline Krug-Tricot, pédiatre française expatriée à Tokyo et fondatrice du podcast WeePeeS, répond aujourd’hui aux questions que les jeunes mamans peuvent se poser dès le premier mois de l'arrivée de leur nouveau-né.

 

 

Ma fille a des boutons sur le visage et sur le torse. Qu’est-ce que ça peut être ?

La peau du nouveau-né est très fragile :

  • On peut déjà parler d'acné du nouveau-né, qui ressemble à l’acné de l’adolescent avec de petites boutons disgracieux sur le visage et le torse, qui ne sont pas douloureux et ne le démangent pas.
  • On peut aussi observer de minuscules boutons blancs de moins d’1 mm, les grains de milium, au niveau du nez, des joues, du front, du menton, liés à l’accumulation de kératine.
  • Il y a aussi l’érythème toxique, un terme qui fait peur, mais qui représente simplement de petites plaques rouges, accompagnées d’un minuscule bouton blanchâtre en leur centre, dont on ne connaît pas bien la cause. C’est très fréquent puisque ça touche un nouveau-né sur deux.

Dans tous ces cas, il n’y a rien à faire, à part éviter les bains trop longs, bien sécher sans frotter après la toilette, et éviter les crèmes hydratantes qui favorisent la macération.

Votre bébé peut aussi avoir un petit champignon très fréquent qui donne des croûtes de lait. Rien à voir avec le lait ou le fait qu’il prenne du lait maternel ou artificiel… Ces croûtes sont souvent blanches à jaunâtres, situées sur le sommet du crâne, parfois débordant un peu sur les sourcils. On peut les ramollir avec un corps gras, huile d’amande douce, huile d’olive, liniment… que l’on applique sur le cuir chevelu une heure avant le bain. On peut ensuite gratter les croûtes doucement avec son ongle bien propre, et laver au savon doux dans le bain. Si l’éruption s’étend au visage et au torse, on parle alors de dermite séborrhéique, et un traitement par une crème anti-mycotique est nécessaire.

 

Et dans sa bouche, au niveau du palais, je vois un petit point blanc…

Ces petits points blancs, souvent situés sur le palais, sont aussi des grains de milium et ne sont pas graves. A ne pas confondre avec le muguet, un dépôt blanc au niveau de la langue ou de l’intérieur des lèvres et des joues, qu’on peut parfois confondre avec du lait, mais qui persiste à distance du repas.

Le muguet est une mycose, qui nécessite un traitement médicamenteux donc une consultation. Il peut parfois être dû à une mycose du mamelon chez les mamans qui allaitent, donnant alors des douleurs intenses, électriques, au cours de la tétée, et qui conduiront alors à un traitement local du sein.

 

Mon bébé a le teint un peu jaune-orangé, comme s’il était bronzé. C’est ça, la jaunisse ?

La jaunisse ou ictère est lié à différentes causes.

  • Elle peut être liée à une incompatibilité de groupe sanguin entre la maman ou le bébé.
  • Elle peut être associée à des pathologies sévères touchant le foie et s’accompagne alors en général de selles décolorées et d’urines très foncées. Cela nécessite une consultation en urgence.
  • Mais le plus souvent, l’ictère du nouveau-né est lié à une immaturité du foie qui manque d’une enzyme nécessaire à l’élimination d’un pigment jaune, la bilirubine, qui va donc s’accumuler sous la peau. En attendant que le foie devienne actif, on va favoriser l’élimination de cette bilirubine par la lumière bleue, soit en exposant le bébé à la lumière du jour (par exemple, en approchant son berceau de la fenêtre…), soit à l’hôpital par des séances de photothérapie, un traitement par la lumière bleue.

Cette jaunisse peut être entretenue par l’allaitement maternel. On préconisait auparavant de faire bouillir le lait… Conseil devenu inutile : il suffit d’être patient et finalement, ça donne un petit teint abricot charmant au bébé !

 

Qu’est-ce qui est le mieux pour sortir le bébé, poussette, écharpe, porte-bébé ?

Porter votre bébé remplit ses besoins fondamentaux de proximité, de sécurité, et favorise l’attachement. Il a été 9 mois dans votre ventre, à entendre votre cœur, votre voix, sentir votre odeur, et ce portage est comme un petit prolongement de sa vie intra-utérine. Mais en effet, encore faut-il le faire correctement pour un bon maintien de sa colonne vertébrale et pour éviter de provoquer une luxation ou dysplasie de hanche.

  • Dans l’écharpe comme dans le porte-bébé, placez votre bébé dos arrondi, comme il l’était dans votre ventre : ses genoux repliés au nombril, la bascule de son bassin, sa tête dans l’axe de la colonne vertébrale en suspension… il sera sous tenu dans le dos zone par zone grâce à la tension de l’écharpe.
  • On préfèrera les porte-bébé ventraux qui permettent cette même position, sans écarter les jambes, ce qui ne serait pas bon pour les hanches.
  • Assurez-vous toujours que votre bébé garde en permanence le nez dégagé en positionnant son visage sur le côté. Faites toujours attention qu’il soit bien, qu’il n’ait pas trop chaud ni trop froid. En effet, il est immobile dans son petit cocon, et s’il fait très froid, comme il ne bouge pas, il ne pourra pas se réchauffer.
  • La poussette ou le landau, c’est bien aussi. Jusqu’à 5-6 mois environ, le mieux est qu’il reste allongé bien à plat. Attention aux nouvelles poussettes qui se plient et prennent peu de place, elles sont pratiques quand on habite en ville en petit appartement, mais elles sont peu stables et le bébé est brinquebalé. Il faut toujours l’attacher et mettre le frein à l’arrêt.

 

Le cordon ombilical

Les parents n’aiment pas trop réaliser les soins de cordon à la sortie de maternité ; en effet, ce n’est pas très ragoutant … mais pas douloureux, donc il ne faut pas hésiter à bien nettoyer. En pratique, à l’eau et au savon, ça suffit, mais on prescrit souvent un petit désinfectant. Il faut bien en faire le tour, aller dans les recoins, soulever un peu, même si ça saignotte au contact. Si un liquide sale coule, si vous observez une rougeur qui s’étend tout autour, alors il faut absolument consulter. Parfois, après la chute du cordon, le nombril reste rouge pendant un moment, on appelle ça un « bourgeon », qui peut nécessiter d’être asséché chez votre médecin par du nitrate d’argent.

On observe parfois une sorte de boule autour du nombril, dans laquelle on perçoit les bulles de l’intestin : c’est une petite hernie. Là encore, rien de grave. Il faut juste éviter les remèdes de grand-mère farfelus comme des bandages ou appliquer une pièce pour le rentrer. En cas de pleurs, vérifiez bien que cette hernie n’est pas rouge, gonflée, douloureuse, et donc source d’inconfort pour votre bébé, car ça peut alors être une indication de chirurgie en urgence. Sinon, les indications de chirurgie sont plutôt rares et réservées aux faibles cas où ça ne rentre pas dans l’ordre spontanément. En effet, souvent, quand l’enfant grandit et qu’il se muscle et se verticalise, ça rentre dans l’ordre.

 

Que faire face aux pleurs du soir ?

Ces pleurs du soir sont toujours difficiles à interpréter. Souvent les bébés réclament plus le sein ou ont besoin de plus téter, mais on sent pourtant que ce n’est pas la faim qui les dérange. Ils s’agitent, prennent le sein, le repoussent, tendent les jambes… On entend le ventre qui gargouille. Et on parle alors de coliques, en pensant que cet inconfort général vient du ventre.

En réalité, on ne sait pas très bien. Mais une hypothèse est qu’il s’agit d’une immaturité neurologique du bébé, d’une incapacité à se consoler seul. Il sent la nuit qui tombe et les angoisses arrivent. Par conséquent, il pleure, hurle parfois pendant des heures, avale de l’air, et se met à avoir des gaz et ces fameuses « coliques ». Il faut donc le prendre, le bercer, parfois l’emmailloter, le porter en porte-bébé ou en écharpe, le rassurer… Et ça ne fait pas de lui un capricieux s’il passe ses soirées dans vos bras. Au contraire ! C’est en créant un climat de sécurité et d’attachement que le bébé va apprendre à se consoler seul, à avoir confiance.

En revanche, il faut savoir que ces pleurs sont usants, épuisants, déstabilisants. Comment un si petit bébé peut-il faire autant de bruit ? N’ayez pas peur de passer le relais, de sortir un peu, de prendre une douche. Rendez-vous disponible pour lui ! Pour ça, il faut être bien vous-même. Si les parents sont épuisés et ne supportent plus les cris, cela peut parfois conduire à des situations dramatiques de bébés secoués. Il faut savoir passer la main et appeler au secours, et savoir que c’est terriblement difficile pour tous les parents.

 

Que faire pour empêcher les fesses rouges ? Et comment traiter ?

Les selles et les urines contiennent des substances enzymatiques irritantes, si elles restent à la surface de la peau. Pour éviter l’érythème fessier, il faut nettoyer (et pas seulement rincer) les fesses de votre bébé avec un gel moussant ou un savon neutre, doux, dilué dans l’eau tiède, bien rincer puis sécher en tapotant.

Pour traiter, vous pouvez appliquer une crème ou une lotion cicatrisante, apaisante et assainissante. Laisser le plus possible les fesses à l'air est une excellente idée, même si, à son jeune âge, c’est assez difficile...

 

Mon bébé a eu les yeux collés quelques jours après la naissance…

La conjonctivite est fréquente chez les bébés, car le canal lacrymal n’est pas encore très ouvert, et les petites saletés s’accumulent. On voit alors des sécrétions sales au coin de l’œil et parfois même l’œil tout collé. Je vous conseille de nettoyer avec du sérum physiologique pendant 2-3 jours tout en massant le coin interne de l’œil avec votre petit doigt bien propre, en vous aidant d’une compresse que vous appliquerez de l’intérieur de l’œil vers l’extérieur, pour aider le canal lacrymal à s’ouvrir.

Si cela persiste malgré le sérum physiologique, il faudra que votre médecin vous prescrire un collyre antibiotique. Parfois, ces conjonctivites récidivent et nécessitent une toute petite opération chez l’ophtalmologue.

 

Mon bébé a des seins !

En effet, il y a une petite puberté dans les jours qui suivent la naissance, chez le garçon comme chez la fille, due à l’imprégnation hormonale : acné, poussée mammaire appelée « mastite » chez les filles et les garçons, et parfois même chez la fille des pertes vaginales blanches voire sanglantes, comme de petites règles.

C’est normal et pas inquiétant, mais mieux vaut le savoir. La mastite peut parfois être douloureuse, au point de conduire à donner du paracétamol.

 

Sachez que tous les parents se sont posé les mêmes questions - et ont trouvé des réponses !

N’hésitez pas à demander de l’aide à votre sage-femme, vos amies, votre maman, votre pédiatre… et maintenant sur certaines plateformes de télémédecine qui sont un bon complément à la consultation de pédiatrie, d’autant plus qu’en expatriation, on peut se sentir vraiment seule.

Souvenez-vous de cette phrase du Dr. Spock, pédiatre américain révolutionnaire : « vous en savez bien plus que ce que vous croyez ». Faites-vous confiance !

 

Pauline Krug-Tricot, pédiatre française expatriée à Tokyo

 

Réécouter ici son podcast consacré aux petits maux du nouveau-né

> N'hésitez pas à contacter Pauline via sa page Facebooksur la page Instagram @WeePeeslepodcast, ou sur Twitter @WeepeesPodcast. 

WeePeeS est disponible sur Itunes, Spotify, Anchor et autres plateformes

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande aussi :

Troubles du sommeil chez l’enfant – l’avis du pédiatre

Retour à l'école en mode Covid-19 : l'avis du pédiatre

Situations anxiogènes et gestion du stress chez l’enfant : l’avis du pédiatre

Pauline, pédiatre en expat', se lance en podcast

Pour tout savoir sur les dents de nos petits expats – l’avis du pédiatre


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 04/03 – Conférence Online avec le Collège Sévigné

    mars 4 @ 14 h 00 min - 15 h 00 min UTC+1
  2. 10/03 à 18h – Atelier « Travailler avec les Italiens »

    mars 10 @ 18 h 00 min - 19 h 30 min UTC+1
  3. 11/03 à 14h – Atelier « Comment rester serein dans la période actuelle ?»

    mars 11 @ 14 h 00 min - 15 h 30 min UTC+1
Femmexpat Conférences en ligne

Nos derniers articles !