Connexion en tant que membre

Actualités Expat de la semaine Les vacances Ma vie en expatriation Voyages

Delphine, quand le voyage annuel en France vire au cauchemar pour cause de grèves


Delphine, quand le voyage annuel en France vire au cauchemar pour cause de grèves

En organisant son voyage annuel en France, Delphine avait pris soin d’éviter les jours de grève annoncés par Air France. Ça ne lui permettra pourtant pas de passer à travers les gouttes. En effet, les conséquences des grèves sur les vols long courrier peuvent s’allonger sur des jours et des jours. Ce mardi 24 avril 2018, elle a donc appris que le vol qu’elle devait prendre le vendredi 27 était annulé. Un cauchemar non annoncé.

 

Des mois sans voir sa famille et ses amis

Johannesburg, c’est loin. Dix heures et demie minimum en vol direct. Or ce voyage, Delphine le prépare depuis des semaines. Elle, son mari et leurs deux enfants ont hâte de retrouver leur famille. Et leur fille est impatiente de revoir sa meilleure amie.

A quelques jours du départ, Delphine est donc contente de s’être organisée de façon à éviter les journées de grève d’Air France. Surtout que dans les aéroports, la galère de ceux qui n’ont pas eu le choix est épuisante.

 

Vol annulé même trois jours après la grève

Quand elle se réveille ce matin du 24 avril, Delphine ne soupçonne donc pas ce qui l’attend. Son vol est annulé pour cause de grève… trois jours après la grève !

En effet une grève d’une journée a des conséquences beaucoup plus longues dans le temps pour les vols long courrier. Mais aucun site ne communique sur cet aspect, pas même celui d'Air France annonçant les grèves.

Impossible, donc, de se préparer à ce genre d'annulation post-grève.

 

Où exprimer son désarroi ?

Dire que Delphine est frustrée est un euphémisme. Son exaspération est à la hauteur de l’attente de ce voyage. Alors, elle laisse exploser sa colère dans un post Facebook qui est rapidement partagé.

Car finalement, il n’y a pas de lieux d’expression pour les usagers d’Air France bloqués au sol. Aucune reconnaissance de leurs difficultés. Aucune écoute.

Seule l'association UFC-Que choisir a créé Indemnit'Air pour aider les passagers aériens en difficulté. Ce n’est pas spécialement dédié aux cas de grèves. Mais c’est le seul endroit où les passagers malheureux d’Air France pourront avoir de l’aide. Notamment pour les indemnités et les remboursements.

 

Une profonde incompréhension

Ce n’est pas que Delphine ne comprenne pas les motivations des grévistes d’Air France. Mais elle a surtout le sentiment que ces grèves à répétition vont couler l’entreprise. Alors que le reste du monde ne vit pas aussi bien.

En effet, en Afrique du Sud, Delphine vit à quinze minutes de townships où les gens n’ont pas accès à des ressources essentielles telles que l’eau et l’électricité. Et le pays possède un taux de chômage record.

Vu de l’étranger, ces mouvements semblent « égoïstes et déconnectés de leur époque ».

  

Se tourner vers les compagnies concurrentes ?

La crainte de Delphine est que les voyageurs préfèrent à terme les compagnies concurrentes.

Elle-même a dû passer de nombreuses heures à réorganiser tout son voyage. Elle a d’abord trouvé des vols séparés pour son mari et pour elle, avec une escale à minuit au Kenya. Finalement, après d’âpres recherches, elle a réussi à acheter de nouveaux billets avec Kenya Airlines, toute la famille ensemble, sur un vol direct.

Mais au prix de quel stress, de combien de temps passé et d’argent dépensé ?

 

Quelles sont les dates des prochaines grèves ?

Aujourd'hui, la situation est loin de s’apaiser. Ainsi, mercredi 25 avril, trois syndicats de pilotes d'Air France ont annoncé avoir déposé un préavis de grève pour les 3, 4, 7 et 8 mai 2018.

Leurs revendications ? Peser dans les discussions sur les salaires.

Concrètement pour vous, ça signifie qu'il faudra êtres vigilantes sur toute la première quinzaine de mai.

 

Attention aussi aux grèves de la SNCF !

Mais la galère de Delphine n’est pas terminée. Car à son arrivée en France, elle devra affronter les grèves perlées de la SNCF.

Impossible donc de traverser le pays en train. Elle doit se résoudre à un long trajet en voiture pour retrouver sa famille.

Au final, c’est donc un voyage de trente heures qui l’attend ce week-end.

 

Si vous aussi vous devez affronter la galère des grèves, nous vous souhaitons beaucoup de courage. Et n’hésitez pas à nous écrire si vous voulez témoigner !

 

Témoignage recueilli par Maïté

 

Maïté-Mougin

Maïté Mougin est la responsable éditoriale de FemmExpat. Elle a vécu dix ans en expatriation (Portugal, Turquie et Roumanie). Elle est rentrée en France en 2014.

 

Vous voulez témoigner de votre expatriation sur FemmExpat ? Ecrivez-lui :

maite.mougin@femmexpat.com

 

Femmexpat vous recommande de lire aussi :

« Shiva in the Air » – L’art de voyager seule avec deux enfants

Retard de vol, quelles indemnités ? (Club Premium)

5 des objets à toujours avoir sur soi lorsque l’on voyage avec bébé


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !