Connexion en tant que membre

Epargne Plurielle Expat de la semaine Finances Guides Partenaires La banque et le patrimoine Partenaire de la semaine

Expatrié, les conditions pour obtenir un crédit immobilier ?


expatrie-les-conditions-pour-obtenir-un-credit-immobilierExpatriation et investissement immobilier sont parfois deux projets bien difficiles à marier.

Dans la majorité des cas, les banques restent frileuses et appliquent des taux bien supérieurs aux marchés de l’immobilier* avec des exigences en apport importantes.  Il n’est donc pas toujours facile de concrétiser ses projets d’investissements.

 * Vous trouvez le meilleur taux pour financer vos crédits en tant qu'expatriés grâce à ce simulateur en ligne.

Cependant, force est de constater que l’immobilier est un pilier fort dans la constitution d’un patrimoine et qu’il reste très prisé par les expatriés.

 

Deux possibilités sont donc envisageables pour investir dans la pierre :

  • directement sans crédit (ou avec un apport conséquent) 
  • à crédit

La première solution pourrait être intéressante. En effet, si vous possédez une épargne suffisante, pourquoi s’embêter à constituer un dossier crédit, faire les démarches pour trouver une banque finançant les expatriés et finalement se voir attribuer un taux relativement supérieur au taux d’un résident français ?

Vu comme cela, la plupart des expatriés renoncent à trouver un crédit ou acceptent des conditions de financement avec facilement entre 30 et 50 % d’apport. Cependant, cet apport, s’il n’était pas mis dans l’investissement immobilier, pourrait être placé sur un support performant comme l’assurance-vie luxembourgeoise vous permettant de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier. Dans ces conditions, vous auriez, à la fin de votre crédit, un bien immobilier financé sur 15 à 20 ans ainsi qu’un support d’épargne ayant fait 4 ou 5 % / an, pendant toute la durée de votre crédit. Dans le cas contraire, vous auriez un bien immobilier et une épargne amoindrie par le cash apporté dans l’opération.

 

Mais est-il possible en tant qu’expatrié d’être financé à 100 % sur des projets immobiliers en France ?

A l’écoute des problématiques de ses clients expatriés, Epargne Plurielle a développé des partenariats solides avec les banques pour financer à 100 % leurs projets immobiliers (bien réel ou SCPI). Bien entendu, certaines contreparties restent demandées par les banques mais le financement ne nécessite plus 20 à 30 % d’apport.

Voici quelques conditions à respecter pour pouvoir emprunter en tant qu’expatrié :

  1. La capacité d’emprunt

Comme toutes personnes, résidents ou non français, souhaitant obtenir un prêt, les banques regarderont en priorité votre capacité d’emprunt et votre habitude d’épargne. En effet, si vos revenus sont suffisants et que vous n’avez pas d’autres charges, les banques seront plus favorables à vous octroyer un prêt puisqu’elles seront assurées du remboursement.

Cette capacité d’emprunt pourra également définir le montant auquel vous pourrez prétendre. Bien entendu, il faut que cela reste dans les limites du taux d’endettement fixé au maximum à 33 %. Attention, pour des situations exceptionnelles, le restant à vivre peut primer sur ce fameux taux de 33 %.

Attention, lorsque vous avez pour projet d’obtenir un emprunt immobilier les crédits à la consommation et les incidents de paiement sont à proscrire. Les banques sur des profils atypiques d’expatriés ne pardonnent pas ce genre d’incident même pour des raisons indépendantes de votre volonté (retards bancaires etc). Il est important d’avoir 3 mois de relevés de compte parfaitement propre.

  1. L’épargne disponible

Vous pouvez ne pas souhaiter mettre d’apport dans votre investissement. Les banques vous demanderont alors la domiciliation d’une partie de votre épargne. Elle est généralement équivalente à 10 % de l’investissement. Le placement sera alors nanti comme garanti auprès de la banque.

D’autres contreparties pourront être demandées par les banques comme la souscription de produit bancaires (cartes bleues etc.) ou encore l’ouverture de compte et la domiciliation des revenus.

Pour conclure, la demande d’emprunt pour les expatriés ou non-résidents est tout à fait possible et nous en sommes habitués. Les projets sont de plus en plus financés à 100 %. Cependant quelques contreparties seront toujours demandées par les institutions bancaires.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information sur la faisabilité de vos projets immobiliers.

 

logo epargne plurielle

Ce texte est un publi-rédactionnel

 

FemmExpat vous conseille également de lire :

SCPI : Meilleur investissement immobilier pour les expatriés ?
Conseil en gestion de patrimoine : les 5 bonnes questions à se poser
Assurance vie Luxembourgeoise : LE placement des expatriés en 4 points

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !