Connexion en tant que membre

Actualités Europe Expat de la semaine Ma destination Suède Vie d'expat

Les Suédois : champions de l’écologie ?


Les-Suedois-champions-de-lecologie-ferhat-deniz
Photo : Ferhat-Deniz

Avec un regard d’ingénieure en environnement, mon expatriation en Suède m’a permis de confirmer le fait que la Suède est bien un modèle de protection de l’environnement et de vie au plus proche de la nature.

Mais aussi de découvrir que tout n’est pas toujours si rose (ou plutôt, si vert) sur la question.

 

"Le droit à la nature"

Bien-sûr, pour les amoureux de la nature et de l’écologie, ce qui frappe le plus en Suède, ce sont les paysages et l’omniprésence de la nature. Forêts, lacs, rivières, îles, la verdure est présente jusqu’au coeur des grandes villes. Et que c’est beau ! Que ça fait du bien !

Les Suédois sont d’ailleurs tellement attachés à cet environnement préservé qu’ils ont inventé « le droit à la nature », ou allemansrätten. Ce qui veut dire que chacun peut profiter librement de la nature et des ses produits. Il faut dire que la nature est si peu polluée qu’il est possible de boire l’eau de tous les lacs et même de pêcher le saumon au coeur de Stockholm ! Pourtant, l’eau est devenue impure dans certains cours d’eau à cause des excréments des castors. Y’a pire comme pollution !

 

Champions du recyclage mais peu économes en énergie

Question écologie, les Suédois sont les champions du recyclage. Chaque foyer dispose d’au moins sept poubelles sous son évier pour le plastique, le verre, les boîtes de conserve, le carton, le papier, le compost et le tout-venant. Les bouteilles en plastique et canettes sont consignées. Rapportées en magasin, elles rapportent entre 1 et 2 couronnes pièce.

Dans ma ville, Karlstad, ce sont les déchets verts de tous les habitants qui sont brûlés et alimentent le réseau de chaleur. Un chauffage à base de compost, malin, non ?

Il en est de même pour l’électricité, qui provient en très grande partie de sources renouvelables. Revers de la médaille, toutes les rivières ou presque possèdent des barrages qui perturbent le fonctionnement naturel de l’écosystème et la faune locale.

Je ne sais si c’est parce que l’électricité n’est pas chère ou qu’elle est renouvelable, mais nous avons trouvé les Suédois très peu économes en énergie. Pas question d’éteindre les lumières en sortant d’une pièce ou de faire attention à sa consommation d’eau. En Suède, les éco-gestes, on connaît pas !

 

Achats éthiques

Par contre, le consommateur Suédois fait attention à acheter des biens éthiques, ayant un faible impact environnemental. De nombreuses marques de vêtements par exemple proposent des gammes « Sustainable choice » et reversent une partie de leurs bénéfices à des associations de protection de l’environnement. Cet aspect fait d’ailleurs partie intégrante du fameux concept du lagom.

Dommage pourtant qu’ils n’appliquent pas ce principe pour tous leurs achats et qu’ils s’offrent de si grosses voitures et de si grandes maisons ! Au final, les Suédois sont de gros consommateurs dont les greniers et garages débordent d’équipements en tout genre, qu’ils en sortiront que très rarement.

 

Des forêts cultivées comme des champs

Un autre point qui nous a étonnés en découvrant la Suède, c’est la relation qu’entretiennent les Suédois avec leurs forêts. Car, contrairement à ce que nous imaginions, la plupart des forêts sont cultivées comme le sont nos champs en Europe. Ce qui implique donc des plantations d’arbres en sillons, de l’épandage d’engrais et des coupes programmées. Après, il faut bien le reconnaître, ces forêts sont de formidables puits à Carbone. Et ça, c’est bon pour le climat.

De même pour la biodiversité. Car si la Suède est aujourd’hui connue pour sa grande faune et ses populations d’élans, ours et loups sauvages, ce que l’on sait moins, c’est que les Suédois les avaient tellement chassés qu’ils avaient réussi à éradiquer certaines de ces espèces (loups et castors notamment). Ainsi, les castors actuellement présents en Suède sont entièrement issus de réintroductions. Alors que les loups proviennent tous d’un même couple venant de Russie. Ce qui n’est d’ailleurs pas sans poser des problèmes de co-sanguinité.

 

Greta Thunberg, nouvelle égérie de l'écologie 

Enfin, comment ne pas faire un post sur l’engagement écologique des Suédois sans parler de Greta Thunberg. Cette jeune activiste de 16 ans fait la grève de l’école pour le climat, skolstrejk för klimatet, depuis bientôt un an. Son action a dépassé les frontières puisqu'elle prend régulièrement la parole devant les plus hauts dirigeants pour réclamer le respect de l’Accord de Paris, signé en 2015 lors de la COP 21. Un bel exemple.

Il faut dire que malheureusement, la Suède, comme les autres pays scandinaves, sera plus durement touchée par le changement climatique que des pays plus au Sud. C’est déjà ce que nous avons pu constater avec tristesse l’été dernier quand une vague de sécheresse et de chaleur très inhabituelle s’est abattue sur le pays pendant des mois, provoquant de terribles incendies et ayant des impacts délétères sur la faune et la flore. Pas de myrtilles cet été là...

 

La "honte de prendre l'avion"

Dernier concept scandinave écologique en date, le flygskam, ou « la honte de prendre l’avion ». Les Suédois sont déjà de plus en plus nombreux à délaisser l’avion, trop polluant, pour préférer les voyages en train.

Après seulement quelques mois, les compagnies scandinaves font déjà état d’une baisse des vols intérieurs et d’une augmentation des trajets en train de nuit. Il faut dire que les Suédois étaient jusqu’à présent les plus gros utilisateurs d’avion d’Europe.

 

Il me semble que nous aussi, nous ferions bien de suivre leur exemple pour essayer d’agir concrètement pour la lutte contre le réchauffement climatique avant qu’il ne soit trop tard.

 

Catherine, expatriée à Karlstad en Suède et auteure du blog "L'élan blanc, à la découverte de la Suède"

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

Femmexpat vous conseille de lire aussi :

Suède : à connaître avant de partir

D'un extrême à l'autre, de l'Espagne à la Suède

L'école en Suède : les "plus" et les "moins"


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !