Connexion en tant que membre

Bien-être Ma vie en expatriation Vie perso

5 astuces contre le blues du dimanche soir


5 astuces contre le blues du dimanche soirLe blues du dimanche soir touche  50%  des personnes. Et que vous soyez en France, ou à l’autre bout de la planète, le blues du dimanche soir peut vous attraper ! D’ici que vous l’ayez emporté dans vos malles...

 

Certains sont atteints plus que d’autres par cette maladie qui vous surprend en général vers 18h le dimanche, même après un week-end de ouf, avec les copains ou en famille… Mais pourquoi ce phénomène peut aller jusqu’à vous nouer les tripes et vous aspirer votre énergie ? Comme si vous vous dégonfliez comme un ballon de baudruche...

 

Les cinq astuces pour ne plus « blueser » le dimanche soir 
  • Levez-vous plus tard, mais pas trop

Même si vous avez fait la fiesta jusque point d’heures la veille, levez-vous le dimanche matin un peu plus tard certes qu’en semaine, mais pas trop plus... On privilégiera plutôt une petite sieste d’une demie heure, pas plus, après le déj. Vous verrez que donner leur chance aux activités dominicales ça fait du bien. Et le soir couchez-vous de bonne heure, pas besoin de traîner ! Vus risqueriez de vous faire attraper par le blues.

 

  • Coupez-vous de vos addictions : mail, réseaux sociaux, etc.

Arrêtez le Facebook ou l’Instragram ! Car si c’est pour voir votre copine sous les tropiques alors que vous êtes à Moscou, vous risquez d’en prendre un coup. D'autant que vous ne le savez pas, mais votre copine des tropiques, quand elle vous voit au Bolchoï, elle se dit : « trop de chance, c’est si beau ! » Bref c’est comme ça, l’herbe est toujours plus verte dans le le champ d’à côté. Et ça, ça va plomber votre journée et votre soirée.

 

  • Faites ce qui est pénible le samedi

Soyez ferme côté devoirs, leçons, administratif, rangements urgents, course incontournable, pour que tout soit plié le samedi. C’est la clé pour passer un bon dimanche : ne pas procrastiner…
Surtout ne pas faire de vos dimanches soirs un enfer de récitations, de problèmes sur le bout de la table,  de rapprochements bancaires, de mails en retard ou alors pire, de passer la soirée  avec le remords de ne pas avoir envoyé le courrier urgent, ou traité le sujet qui va vous empêcher de dormir et surtout  vous plomber la soirée. Tout le monde va être de mauvais poil et là …. On n’ose imaginer…

 

  • D’ailleurs si c’est possible, optez pour une bonne activité de fin de journée le dimanche.

C'est bénéfique. Un peu de sport, un ciné en famille ou copains, une expo, un bonne marche, et hop ! On rentre, un œuf coque et au lit.

 

  • Il est aussi bien connu que le « blues » du dimanche soir, c’est la trouille du lundi !

Soit parce qu’il faut retourner au boulot, ou tout simplement aussi en expat, parce que le lundi c’est le moment où la maisonnée va s’envoler et que la solitude va reprendre le pas. Alors on agit !

  • Préparez vos affaires pour le lendemain. Si ce que vous allez porter est prêt pour votre réveil, cela vous aide à démarrer la journée.
  • Faites une to do list le dimanche soir de ce que vous devez faire le lundi, et mettez la bien en évidence.
  • Créez-vous une routine et trouvez une activité que vous aimez particulièrement  (sport, cours de langue, atelier...)  pour le lundi matin. Ça vous aidera à passer un bon dimanche soir dans cette perspective.
  • Et inscrivez-vous à La Weekly,  la newsletter d’Expat Value, le site sur la carrière en expatriation. Tous les lundis, elle vous apporte une bonne dose de dynamisme. Boostante et revitalisante, elle vous permettra de bien commencer la semaine !

 

Donc pas de culpabilité si le dimanche soir vous décrochez un peu !

Faites l’audit de votre week-end, et si vous êtes consciente que c’est parce que vous vous êtes complètement laissée aller, et qu’il y a un paquet de choses à faire la semaine qui vient,  c’est ok. Vous vous rattraperez le week-end prochain…

 

Bon dimanche à tous ! 

 

Sabine David

 

Sabine David, directrice du Pôle Expat Network, Expat CommunicationSabine David a fondé Expat Communication avec sa complice d'expatriation, Corinne, et a créé en 2001 le site  femmexpat.com . Aujourd'hui, Sabine conseille le pôle Network d'Expat Communication qui regroupe notamment femmexpat et expat value. Et elle voyage beaucoup pour voir sa famille all over the world !

Sabine David

 

 

FemmExpat vous recommande de lire aussi :

Le blues de novembre des expatriés

6 trucs infaillibles pour rater son expatriation à coup sûr


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !