Connexion en tant que membre

Actualités Ma vie en expatriation Vie d'expat

A chacun son 14 juillet !


A-chacun-son-14-juillet-UNE femmexpat 559x520Le 14 juillet, en expat, si on n’est pas rentré pour passer les 2 mois de vacances en France, est synonyme de festivités à l’Ambassade de France! Occasion d’entrer dans un lieu très protégé souvent magnifique et d’approcher les Ors de la République !

Et dans votre pays, ça se passe comment ?

 

Un 14 juillet à l’Ambassade de France ? Bien différent du bal musette !

Les réceptions de Monsieur l’ambassadeur sont toujours un succès : en Inde, au Mexique, au Moyen- Orient et... all over the world.

Oui, nous avons tous, nous le peuple de France le plus intelligent du monde, quelques heureux mais misérables points communs. Le 14 juillet, nous adorons nous retrouver dans notre petit village gaulois un peu partout sur la planète. D’ailleurs à y regarder de plus près, on y retrouve à peu de choses près la Falballa, l’Assurancetourix, le Doubleclix, et le Paléontologix... locaux.

Monsieur l’Ambassadeur Panoramix (forcément grand, svelte, traits fins et teint hâlé), invite la cour et la ville. Si la cour y frétille d’aise, la ville se précipite à pas menus en salivant le long du trottoir parce que forcément elle surkiffe d’amour son pays mais c’est surtout les envies du terroir qui ne se contrôlent pas. Et puis c’est aussi un devoir civique que de contrôler que nos impôts sont bien investis ! Et si on peut en grappiller un peu en retour, c’est qu’on est bien Français !!

 

Le cadre 

Tout se passe généralement dans les jardins de la Résidence (et même que Madame l’ambassadrice trouverait presque que c’est une seconde prise de la Bastille : tout ces (gueux) gens qui se pressent dans ses gardens !).

Nappes blanches sur des tables, du bleu du blanc et du rouge, enfin surtout du blanc et du rouge...  Une armée de serveurs près à défourailler quand les hordes passeront à l’assaut des buffets qui fleurent bon nos campagnes. Des Niagara de fromages avec des odeurs qui tabassent le groin de ceux qui en ont été privés pendant 11 mois et 364 jours. Des Himalaya de cochonnailles bien luisantes... Que demande le peuple !

 

Nos concitoyens ou assimilés 

Pas grand-chose de neuf par Toutatis par rapport aux ripailles de nos ancêtres :

- Falballa, souvent, pas toujours mais un peu quand même, la femme de l’ambassadeur qui fait garder son inestimable corps par des molosses "raybannés" en distribuant ses grâces à la valetaille.

- Agecanonix, représentant de quelques intérêts patriotiques, installé dans le pays depuis quasi le Bing Bang et qui profite de son 1789ième 14 juillet pour faire un refresh de son carnet d’adresses, souvent escorté par une cocotte locale montrable, facile à ranger, jolie sur la photo qui ne caquète que si l’on s’en sert.

- Abraracourcix, l’incontournable représentant de la communauté locale qui s’astique le ruban rouge du plastron en promenant sa bourgeoise Bonemine, que même dans un halot vermeerien, on voit bien que son corps n’a pas toujours dit non aux Marronsuis, gentille avec ça mais bon.

 

 

Et puis, le reste du village qui se retrouve, souvent uniquement pour le banquet républicain, en vrac et en désordre sans qu’il n’y ait aucune ressemblance avec des personnages blablabla....

- Il y a le bon citoyen dont la fibre patriotique a commencé à vibrer à l’heure australienne (première à changer de date, note à benêts) et quand forcément on est à 12 fuseaux horaires de là, quand il arrive à l’ambassade il est déjà un brin sous grappa.

- Le cousin breton du premier secrétaire de l’ambassade, couche orange autour des hanches, trident à la main et dreadlocks hissées sur ce qui devrait abriter son cerveau qui crie partout qu’il cherche son cousin-le-premier-secrétaire alors que ce dernier met toute son énergie à le fuir et voit déjà sa brillante et prometteuse carrière ruinée par ce jobard qui a le même sang que lui dans les veines ; l’assemblée , mauvaise copine, s’ébranle hilare.

- Le groupe de « Jésus- je- vous- aime- Mère-Teresa sort de ce corps » qui ne fait qu’un bref, mais néanmoins efficace, passage au buffet puisqu’à la Nonciature on fête aussi dignement la fille aînée de l’Eglise en ce 14 juillet et pas qu’avec de la piquette de messe, je vous prie de croire, mes biens chères sœurs et mes biens chers frères, Dieu m’en est Témoin !

- Le Calimero de service, notre Assurancetourix à nous que tout le monde se refile et comme on a un temps fait partie de la communauté précitée, et bien bonne fille, on se dit que c’est de la charité chrétienne même si à bien le regarder il a tout du triton bicéphales à poil drus et rien que cette idée c’est la poilade collector, faut bien passer le temps...

- Le groupe des Ploucs grands angles qui n’ont pas que des idées très catholiques derrière la tête, eux qui se luxent la cornée à mater la gazelle qui se désaltère délicatement à la boisson pétillante en projetant son 90 C au-delà des frontières du raisonnable.

- Les tendres moitiés, souvent jeunes, qui font leurs premiers pas de deux dans cette assemblée bigarrée, un peu paumées, chacun le poisson pilote de l’autre, dans ses yeux à elle on voit bien qu’il est la prunelle de son café et elle la crème de ses yeux pour lui, hips ! Merci la région bordelaise,... Entrainés par la foule qui les traine et les entraine et pom pom pom....

 

Et puis tous ces invités locaux dans leurs atours, et qui font toute la saveur de ces 14/07...

Le Sikh, majestueux, tel Gengis Khan à l’assaut de la Khaibar Pass sauf que c’est buffet option Champagne autre temps autre mœurs, les femmes dont les saris rendraient pâles de jalousie la palette de tous les impressionnistes, les serveurs avec leurs aigrettes bleue, blanche, rouge et c’est tout Albert London qui déboule dans votre assiette, les Pandits en blanc qui ont oublié sur la route du sel l’ascèse prôné par leur glorieux aîné et ne savent plus où donner de la coupe et/ou de la fourchette devant les fastes républicains, parce que c’est bien connu, la cuisine française c’est so delicious !

 

Paquita

 

 

FemmExpat vous recommande les articles suivants :

Noël loin de sa base

Retour d'expatriation : 10 raisons de voir la France sous un angle positif

La Saint Patrick, journée nationale en Irlande

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !