Connexion en tant que membre

Actualités Education La Scolarité

Tour du monde des rentrées 2021


rentréeA la rédaction, c’est la question que nous avions sur toutes les lèvres : et chez vous, c’est comment ? Présentiel ou distanciel ? Obligation vaccinale ou pas ? Et surtout, vos enfants : comment ont-ils réagi à ce retour à la presque normale ?

 

 

 

En Inde : une rentrée échelonnée et en ligne mais une rentrée quand même !

Les écoles sont toujours fermées en Inde, et ce, depuis mars 2020… Écoles, étudiants et familles semblent avoir pris le pli depuis ces 17 longs mois.

Chacun semble s’être tellement habitué à la situation que lorsque certains États ont autorisé (autorisé, pas imposé) la reprise en présentielle – ils sont 8 États et Territoires de l’Union sur 36 à avoir sauté le pas le 2 août 2021 – personne ne s’est vraiment bousculé au portillon.

Malgré tout, certains établissements privés, notamment dans l’Haryana, rouvrent progressivement : d’abord le lycée, puis le collège, et enfin le primaire/maternelle. L’enseignement reste mixte : les profs sont dans les salles de classe avec une poignée d’enfants (les volontaires sont rares et autorisés seulement 2 fois par semaine car leur nombre est limité à 8 ou 10), mais également derrière leur écran pour ceux qui sont en ligne.

Emilie témoigne "En ce qui me concerne, j’ai eu de la chance. L’année dernière, mon fils était en dernière année de maternelle dans une petite école Montessori, si petite qu’elle a réussi à rester ouverte (officieusement et hors les 2 mois de confinement en avril-mai 2020). Le nombre d’enfants était restreint à 7, la participation volontaire, les horaires réduits et la présence des parents obligatoire. Mais quelle chance de voir son fils courir avec d’autres enfants de son âge !

En avril 2021, il a pourtant fallu changer, CP oblige. Nous avons trouvé une école qui ne nous déplaisait pas trop, assez centrée sur l’enfant. Mais la transition Montessori-en ligne a quand même été compliquée – surtout pour nous, les parents. Avant que je n’explose, nous avons décidé, avec l’accord de l’école, de le laisser « aller » en classe à sa guise et cela va beaucoup mieux (son niveau était supérieur). A présent, je milite ardemment pour la réouverture de notre école – au moins partielle –, mais je dois être probablement la seule. Même notre institutrice est contre : « Vous savez, avec les petits, c’est difficile de faire respecter les règles d’hygiène. » On n’est pas sortis de l’école (en ligne) !"

➡️  Par Emilie du blog IndianSamourai (www.indiansamourai.com)

➡️  Pour mieux comprendre le système scolaire indien : http://www.indiansamourai.com/archive/2021/08/26/le-systeme-scolaire-indien-6334042.html 

 

A Al Khobar (Arabie Saoudite) : de réjouissances en faux espoirs !

Les filles de Laetitia (Blog 3miette2sables), installées depuis quelques mois, scolarisées, mais à distance pendant toute l’année 2020-2021, étaient impatientes à l’idée d’une rentrée en présentiel: découvrir l’école (à 200 m de leur maison), faire connaissance avec les autres élèves, découvrir les profs « en vrai », ne plus subir les problèmes de connexion…

Laetitia raconte :

« Nous avons pris toutes les mesures en les faisant vacciner au plus vite, dès que nous avions l’autorisation des autorités; j’avais envoyé les certificats de vaccination à l’école, condition pour les élèves de plus de 12 ans pour qu’ils puissent rentrer dans l’établissement, etc. Pourtant, l’avant-veille de la pré-rentrée, c’est la douche froide… Un mail du LFIK (Lycée Français International d’al Khobar) qui nous annonce une reprise des cours en mode hybride! L’excitation retombe un peu… La 1ère semaine se déroulera encore une fois en zoom, puis les classes seront divisées en 2, une moitié pourra assister aux cours en présentiel et l’autre moitié depuis leur chambre grâce à zoom, et vice versa la semaine suivante. C’est une méthode qui a déjà fait ses preuves dans d’autres pays, notamment au Maroc d’où arrive le nouveau proviseur."

A l’entrée et dans le lycée, les normes sont strictes : port du masque, prise de température, présentation du Tawakkalna (appli de pass sanitaire), distance de 1m50 entre chaque table, pas de récréation en extérieur, respect de la distanciation même en extérieur, pas de sport collectif, pas de natation, cantine fermée, points d’eau supprimés, la salle de permanence est réquisitionnée en salle de confinement pour d’éventuels cas de COVID, classe fermée pendant 10 jours si un cas est déclarée et l’école entièrement pour 2 cas, etc et les autorités saoudiennes se réservent le droit d’effectuer des contrôles inopinés.

Laetitia est soulagée pour ses filles :

"Malgré tout, la rentrée se passe bien et les filles sont tout de même ravies de sortir de la maison pour aller à l’école, on revient un peu dans la norme et c’est tellement agréable de revoir des têtes différentes dans un environnement différent de celui de sa chambre. Les jeunes apprennent à s’adapter et c’est toujours mieux que rien."

Il faut noter que le lycée s’est bien organisé : il dispose de moyens informatiques et bénéficie de professeurs compétents, volontaires et impliqués. Les professeurs sont équipés de micro cravate, toutes les classes sont dotées de tableaux numériques et de speakers pour que les élèves qui sont chez eux puissent participer aux cours facilement et ils ont fait le choix d’un réseau filaire pour limiter les problèmes de connexion liés au WIFI.

Laetitia conclut :

"L’organisation est appelée à évoluer, l’emploi du temps à être modifié, il faut prendre ses marques notamment en ce qui concerne les TP, les évaluations (ma fille ainée est en terminale et l’enjeu est important), mais il est assez probable que cet enseignement en mode hybride se poursuivra toute l’année…"

 

➡️  Par Laetitia du blog "3 miettes, 2 sablés"  

A Dubaï, on respire… presque !

Là aussi, depuis mars 2020, pas d’école. L’impatience était donc grande pour les élèves du Lycée français, qui a tout de même du s’adapter pour pouvoir recevoir les élèves dans le respect des procédures locales.

Premier changement : le site du lycée français n’avait pas la place d’accueillir tous les élèves dans le respect des distanciations sociales imposées par la pandémie. C’est donc l’université d’Al Ghurair qui accueille dans ses locaux lycéens et classes de 3ème. Les autres niveaux ont ainsi plus de place pour être aussi accueillis à 100% sur le site d’Academic City.

Un élève de Terminale témoigne :

« Quel bonheur pour tous, élèves, professeurs et surveillants de se retrouver sur le nouveau site. Notre routine quotidienne est plus encadrée avec les mesures de contrôle sanitaire : check de température, parcours fléchés, distance d’un mètre entre les élèves à respecter en tout temps, espacement d’un mètre entre les tables (pour une personne) dans les salles de classes et bien sûr gels pour se désinfecter les mains à disposition.

Sans oublier le masque qui ne nous quitte pas depuis que nous avons mis le pied en dehors de chez nous le matin. On le porte pendant le trajet, dans les couloirs, les cours … tout le temps en fait ! »

Les pauses sont aménagées par niveau scolaire pour éviter les regroupements en trop grand nombre. Cela permet aussi une traçabilité si un cas positif au Covid est détecté dans l’établissement. Pour la pause repas, chacun apporte sa lunch box. Une salle est dédiée à la restauration et les tables espacées d’un mètre, acceptent 4 personnes maximum. « On peut alors retirer notre masque le temps du repas et discuter « comme avant ». »

Cet élève poursuit :

« Nous sommes bien encadrés par les surveillants pour que tout se passe dans le respect des règles… Finies donc pour le moment : accolades, serrage de mains et autres contacts physiques pour se saluer et se dire que l’on est content de se retrouver. On ne peut pas tout avoir ! On est surtout content de retrouver les professeurs en vrai et nos amis. »

Et il conclut :

« en route pour notre dernière année de lycée. En croisant les doigts pour que les règles soient respectées par tous. Les autorités locales veillent à ce que la pandémie ne reparte pas ! Nous non plus, on n’a pas envie de retourner derrière nos ordinateurs ! »

A Rio, un retour prudent

Depuis août 2021, le lycée Molière accueille de nouveau tous ses élèves de primaire et de maternelle en présentiel. Le port du masque est obligatoire et doit être changé très régulièrement, c’est pourquoi les enfants ont tous les jours dans leur cartable quatre masques propres et prêts à servir pour la journée. A la cantine les tables sont divisées par des Plexiglas de telle sorte les enfants mangent de façon individuelle.

➡️  Merci à Vanessa Pol, de Ponto Deco

A Johannesburg, quasi normalité...

Lycée Français et écoles sudafricaines ont repris en présentiel, avec un protocole sanitaire strict : masque obligatoire, désinfectant et prise de température à l'entrée. Les cantines ou services de livraison de repas sont ouverts. Les activités extra scolaires ont repris également pour certaines (qui ne nécessite pas de contact physique) avec un protocole sanitaire.

Même les jeux dans la cours de récréation sont autorisés maintenant alors qu'ils étaient interdits avant… Capucine témoigne

« La vie est quasiment normale, jusqu'à la prochaine vague ou jusqu'à ce qu’un nombre inquiétant de cas dans les classes apparaissent…Pourvu que cela dure! »

A Bogota, le soulagement !

La rentrée à Bogota s'est fait en 100% présentiel : quel grand soulagement pour les élèves et aussi leurs parents après 1 an et demi à distance ! A quelles conditions ? Distances de sécurité de 1m, port du masque toute la journée pour tout le monde, ainsi qu'un protocole de lavage de mains avant de rentrer en classe. Autre nouveauté : les élèves restent dans la même classe toute la journée sauf pour les classes de sciences. La récréation se fait en extérieur et la cantine a repris pour les collégiens et lycéens qui ont cours l'après-midi en évitant un maximum les brassages de classe.  Enfin, le transport scolaire a repris également. Il n'y a que pour les activités extra-scolaires que rien n'a recommencé pour l'instant. 
Une enquête a été menée : 65% des élèves qui ont l'âge d'être vaccinés le sont ainsi que les équipes administratives et pédagogiques.

En résumé :

"Un retour à une vie du lycée un peu plus normale même si on est encore loin de la "vie d'avant"..."

➡️  Merci à Peggy Velasquez, Expat Coach chez Expat Communication

A Rabat, c’est encore le flou…

La rentrée vient d’être décalée au… 1er octobre. Jamais une rentrée se sera fait autant attendre…

... Et en Asie, poursuite du distanciel ici et là

Les élèves des Lycées Français de Kuala Lumpur, d'Ho Chi Minh Ville, de Hanoï, de Bangkok ont fait leur rentrée sur écrans. 

 

Et chez vous ? Comment s'est passée la rentrée ?

 


bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

Femmexpat vous conseille aussi : 

Comment accompagner au mieux son enfant lors de la rentrée en expatriation ?

2020, une rentrée scolaire “différente”…

Les clés pour une rentrée des classes réussie en expatriation


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne