Connexion en tant que membre

Bien-être Ma vie en expatriation Psycho

Vous et le blues de novembre en expat


Le-blues-de-novembre-des-expatries-UNE femmexpat 559x520Novembre est là, et quoique l’on en dise, que l’on vive dans un pays froid, tempéré, chaud (voire ultra-chaud), novembre nous renvoie à une période de l’année que l’on ne chérit pas…

 

Le blues de novembre, c'est quoi ce binz ?

Dès notre enfance, novembre qui démarre par la Toussaint, et ses dépressions pluvieuses ne laissent pas un souvenir impérissable. Tout cela est donc gravé en nous. Depuis que nous sommes adultes,  nous pouvons être plus ou moins sensible en cette période…

Dans les pays tempérés et du nord c’est le « blues hivernal » qui peut sévir, car novembre marque très nettement le basculement dans l’hiver, jours bien courts, soleil très timide, etc.  Ce qui provoque une perte de tonus générale, une belle démotivation et une humeur de dogue.

 

Pourquoi peut-on le ressentir aussi en vivant sous les tropiques ?

Vous ne manquez pas de lumière, les arbres ne perdent pas leurs feuilles, alors pourquoi ???

La raison c’est que la chaleur chaude et humide qui sévit dans les pays tropicaux en cette période a la fâcheuse capacité de vous fatiguer et de vous plomber le moral tout autant.

Et, cerise sur le gâteau : si vous venez d’arriver en expat,  la période d’excitation de l’arrivée est derrière vous, et vous en êtes à vous poser des questions. Qui suis-je, où suis-je, où vais-je ?

 

 

Comment venir à bout de ce sacré blues en expat ?

 

- Règle n°1 : Ne pas culpabiliser, analyser les raisons  

Franchement ne culpabilisez pas, on est toutes passées par là en expat, et ce n’est pas vous qui êtes en cause, mais un conglomérat d’éléments dont je vous ai parlé plus haut.

Donc, non vous n’êtes pas nulle ! C’est une réalité,  il faut juste réagir à temps pour que cela ne dégénère pas en vraie dépression.

Ne culpabilisez pas non plus auprès des vôtres, mais dites-leur simplement que vous n’avez pas la pêche, que ça va passer, mais que si conjoint et enfants, copines, peuvent vous aider à passer ce cap, ça ce serait vraiment apprécié.  

 

- Règle n°2 : Faites bouger votre corps, votre tête vous remerciera

Je sais quand on est claqué, on a juste envie de rester sous la couette attendre que ça passe. Mais c’est prouvé que le sport est le meilleur remède à la déprime.

« Les preuves scientifiques s'accumulent : l'exercice physique représente bien un traitement efficace contre la dépression légère à modérée. Le sport renforce, entre autres, notre capacité biologique de résistance au stress, stimule la synthèse de nouveaux neurones et améliore l'estime de soi. »

Ce n’est pas de moi, mon toubib me l’a gentiment rappelé récemment.

Alors jogging, marche à pied, natation, yoga, pilates, running, golf, tennis, foot ou rugby tout est bon et le faire avec une ou plusieurs copines c’est encore meilleur !

En fait c’est physique, vous bougez et c’est stimulant, et c’est chimique : vous secrétez de l’endorphine, hormone proche de l’opium, qui est donc celle du bien-être, et envahit le corps et la tête.

 

- Règle n° 3 : Réactivez votre curiosité ça va vous booster

Ce que j’ai toujours préféré dans l’expatriation, c’est d’être étonnée, surprise, émerveillée.  Lieux magiques, cultures nouvelles, architectures incroyables, et j’en passe.

Vous n’imaginez pas tout ce que vous allez découvrir en mettant votre curiosité en éveil ! Si vous avez du temps, faire des visites historiques, des expos, avec ou sans guide.  Allez-y si possible avec une copine.

Enrichir votre esprit et nourrir votre curiosité va vous donner une pêche et une énergie qui était juste enfouie en vous.

 

- Règle n°4 : Cuisinez pour les copains, leur plaisir sera le vôtre

Si vous avez envie de faire une blanquette, une choucroute par 35°c, n’hésitez pas !

Concoctez des petits plats douceurs qui vous rappellent le pays et invitez des copains autour d’une bonne table pour partager toutes ces bonnes choses.  Un peu de fromage en plus et du beaujolais nouveau et là c’est promis vous aurez la patate le lendemain (et/ou la gueule de bois, à vous de voir !)  

Craquez pour du chocolat… c’est bon pour le moral. Il paraît qu’il vaut mieux manger en une seule fois la plaquette entière plutôt qu’en manger tous les jours … On stockerait moins de sucres parait-il ! - conseil de copine.

 

En bichonnant votre corps, votre esprit, et le palais des autres, c’est assurer le retour de l’entrain et joie de vivre. Vous êtes prête à vous remettre en selle pour mener à bien votre projet d’expatriation.

 

Encore envie de lire quelques articles sur le sujet ? Vous avez raison, ça fait du bien !

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !