Connexion en tant que membre

Amérique du nord Etats-Unis Expériences à l'étranger Ma vie en expatriation Vie pro

De french housewife à business women aux USA


En se répétant tous les matins le mantra "hey Girl you are the Best !" et de house wife, pas desesperate du tout, c’est le marketing qui a ouvert ses bras à Géraldine. Une bonne maîtrise, beaucoup de networking, du bénévolat, des recommandations,une self-estime en béton et tout devient possible.

 woman_american_flag

Femmexpat : "Quelle est votre formation de départ ?"
Je suis diplômée d’une Ecole de commerce française et au moment de partir j’avais une super carrière en Marketing dans le secteur Internet. J’ai lâché mon job sans trop réfléchir, enthousiaste à l’idée de partir et à la possibilité de pouvoir faire un break pour mes deux fils.

Femmexpat : "Est-ce votre 1ere expatriation ?"
J’étais partie à l’étranger mais sans enfant, la première fois pour une année Erasmus en Allemagne, donc avec des cours à l’université - et un petit boulot de serveuse dans un bar (25 bières différentes à la carte qu’il fallait retenir !). Ensuite je suis partie deux ans en Afrique pour suivre mon conjoint qui faisait un VSNE (coopération à l’étranger). Comme il n’y avait pas de poste en Marketing j’ai profité de ma connaissance de l’allemand et enseigné.

Femmexpat : "Vos débuts en expat : est-ce que travailler était pour vous une priorité ? "
Non, au début ma priorité était de ne pas travailler, j’ai d’ailleurs fièrement débuté mon blog, "French housewife" ! Je souhaitais passer enfin du temps avec mes enfants, d’ailleurs quand je travaillais je plaisantais souvent avec mes collègues car j’étais comme Lynette de la série Desperate housewife qui prend les cachets de ses garçons hyperactifs pour tenir le coup... donc le départ était une belle opportunité de changement.

Femmexpat : "Quelles étaient vos motivations ?"
Notre motivation pour partir était de permettre à nos enfants de découvrir un pays et d’apprendre l’anglais en immersion. Ensuite professionnellement c’était bénéfique pour mon mari.

Femmexpat : "Par quelle activité avez-vous commencé ?"
Avant de chercher un travail j’ai tout de suite été active dans des associations car je ne supportais pas de tourner en rond. Aux Etats-Unis il y a un bon site pour trouver du bénévolat c’est www.VolunteerMatch.org.
Ensuite j’ai enseigné le français et fait des traductions à mi-temps pendant quelques années.
Je conseillerais de se renseigner à l’Alliance Française, dans les écoles de langues et dans les écoles privées. Il peut être utile de passer le diplôme FLE (Français Langue Etrangère), ce n’est pas indipensable et pas forcément reconnu. Ceux qui souhaitent enseigner dans les écoles publiques doivent tout de suite préparer une certification car c’est long.

Récemment j’ai recherché un poste à plein temps en Marketing. Je pense que j’ai trouvé un job malgré la situation économique encore tendue car je suis restée active durant mon break (bénévolat, enseignement et traduction). Aussi les conseils et témoignages sur Femmexpat m’ont aidée... si je n’avais pas trouvé de job j’aurais monté ma boîte !

L’importance du réseau :
Je conseille quand on part à l’étranger de rester en contact avec ses anciens collègues en plus de nouer de nouveaux contacts.
Ce qui paie c’est le networking : bien sûr être actif via LinkedIn, mais aussi rejoindre des groupes d’expatriés et de professionnels de son secteur. Pensez aussi à aider votre réseau, pour ma part j’ai par exemple corrigé pour un ami la version en anglais de son site web, testé un service US pour un ex-patron qui prospectait le marché, ou encore trouvé une super location en France pour des voisins américains. J’ai aussi partagé mon expérience de l’expatriation sur mon blog et ainsi aidé des expatriés. Le bénévolat était bien pour les contacts mais en plus en offrant mes services gratuitement j’ai continué à faire du Marketing.
Autre point important aux USA, il faut avoir des recommandations. Pour cela n’hésitez pas à demander et proposez d’en écrire sur LinkedIn pour les collaborateurs que vous appréciez.
Le job que j’ai décroché est lié au marché français, j’avais un sérieux avantage sur d’autres candidats. Je suis donc Marketing Executive pour Maclaren.

Femmexpat : "quel visa avez-vous et quelles sont les difficultés que vous avez pu rencontrer ?"
Pour moi pas de problème de visa car j’ai la double nationalité...je sais ce n’est pas du jeu 🙂
Je parlais anglais mais chaque jour j’ai pu m’améliorer grâce à la télé, les lectures et les audiobooks. Celles qui sont moins à l’aise peuvent prendre des cours ESL (English Second Language, souvent gratuit dans les bibliothèques aux USA).
Le vrai problème a été qu’il n’y a pas d’équivalence de diplôme ce qui veut dire que mon diplôme de l’ESC, sans GPA (Gross Point Average ou note moyenne)... ne valait pas grand chose pour un recruteur ! De même, impossible d’enseigner le français dans le public sans Master en éducation ni certification obtenus aux USA...

Le mieux est de faire établir des "transcripts" de ses études au format américain (je n’ai pas eu à le faire mais c’est assez long et coûteux). Les étrangers qui réussissent ont souvent fait des études aux USA, dans mon secteur le top c’est de passer un MBA mais il faut casser sa tirelire et débourser plusieurs milliers de dollars...

Femmexpat : "Quel est votre rythme de journée/travail ?"
Je commence à travailler tôt et je finis tôt, vers 17h. C’est un rythme équilibré et ce qui compte ce sont les résultats !

Femmexpat : "Avez-vous du temps pour vous en dehors ?"
J’ai eu beaucoup de temps pour moi pendant ces quelques années de break. J’étais inscrite à un club de gym, j’ai pris des cours de peinture, ce dont j’avais toujours rêvé. J’ai adoré ça, tout comme de visiter les musées et galeries d’art de New York et prendre des cafés avec des copines. Depuis que je retravaille j’ai moins de temps, je case une séance de yoga le samedi matin et une soirée "girls night out" de temps en temps.

Femmexpat : "Pouvez-vous nous dire ce que c’est d’être française et de travailler avec des américains ?"
Mon expertise en Marketing est bien reconnue donc tout va bien, la société apprécie énormément ma connaissance du marché français et du secteur Internet.
J’aime travailler avec les américains car tout semble basé sur le mérite. J’ai aussi apprécié dans le processus de recrutement qu’on n’ait pas à écrire sur son cv "40 ans, mariée, 2 enfants" je trouve que c’est plus équitable ! Le seul truc qui me gêne c’est le sandwich avalé devant son ordinateur...

Femmexpat : ’Qu’est-ce que votre travail vous apporte du point de vue personnel ?"
Je suis ravie de travailler dans une équipe, d’avoir des défis à relever et de faire le pont entre les cultures américaines et françaises ! Ceci dit ma vie de housewife était aussi pleine de défis. Les techniques en Marketing bougent sans cesse donc j’ai repris le fil des évolutions et les Américains sont assez avancés dans ce domaine.

Femmexpat : "Quels conseils donneriez-vous à une française qui hésite à se lancer dans une recherche de travail aux USA ? "
Dès que vous maîtrisez l’anglais, lancez-vous sans hésitation ! Aux USA on apprend à être optimiste, à entreprendre et si on se plante à apprendre de ses erreurs. _ Pour vous préparer à trouver un job pratiquez l’auto-congratulation, car d’après moi les français ont tendance à être trop critiques.
Donc clamez comme les américains que "You’re the Best !" et si besoin un coach peut vous aider.

Femmexpat : "Autre chose que vous voulez ajouter ?"
Merci au site Femmexpat que je trouve très utile. C’est génial d’avoir une communauté dynamique grâce à Internet et de pouvoir partir au bout du monde sans être toute seule !

Merci Géraldine !

Femmexpat vous conseille de lire :

Laurence, webentrepreneur aux USA

Comment et pourquoi j'ai créé ma micro-entreprise nomade

VISA DE TRAVAIL CONJOINT AUX USA

Philadelphie Accueil : le "Job Club"

Sophie Le Doré, "French Personal Chef" en Californie


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !