Connexion en tant que membre

Ma vie en expatriation Psycho Vie perso

Perdue dans la jungle de l’expat, Monsieur Maslow, à la rescousse !


Perdue dans la jungle de l’expat, Monsieur Maslow, à la rescousse !Premières semaines d’installation à l’étranger. A l’excitation de la lune de miel et à la frénésie de découverte succède souvent une période d’abattement. Panne d’énergie. Chaque petite démarche semble soudain une montagne. La peur coupe les jambes et l’envie d’oser. Il va falloir réagir, retrouver la femme active que nous fûmes dans un temps qui paraît déjà bien lointain. Et c’est alors que, surgissant du passé, un vieil ami peut nous aider.

Maslow, à la rescousse !

 

 

Perdue dans la jungle de l’expat, Monsieur Maslow, à la rescousse !

 

C’est qui ce Maslow ? Un super héros Marvel ?

Non, Maslow n’est pas le cousin de Batman. Remontez un peu moins loin dans vos souvenirs. La pyramide de Maslow, vous vous souvenez ? Peut-être un cours d’économie en seconde. Ou de philo. En tout cas, Abraham Harold Maslow, est un psychologue américain très connu pour son explication de la hiérarchie des besoins, souvent représentée sous la forme d'une pyramide.

Le principe, horriblement simplifié car la pensée de Maslow est très riche : les besoins élémentaires (physiologiques et de sécurité) doivent d’abord être satisfaits avant de chercher à combler les besoins d’ordre supérieur. Dans sa dernière version, Maslow intègre même tout en haut de sa pyramide la notion de transcendance.

 

En quoi ça m’aide quand j’ai le cafard ?

C’est l’un des fondements du stage « Mon projet en expatriation » que propose Expat Communication. Repartir de cette pyramide et observer combien chacun de ses étages a été bouleversé par l’expatriation. A l’arrivée, les besoins physiologiques de base sont ainsi au cœur de notre activité. Revenus à l’âge des cavernes, nous nous angoissons en effet pour notre logement, notre alimentation et notre sommeil. Selon les pays, la sécurité est plus ou moins un enjeu mais la santé l’est presque toujours. Puis, quand on monte dans la pyramide, on observe que tous les étages, jusqu’au sommet, le besoin d’appartenance, sont fondamentalement remis en cause.

Premier effet Maslow, la gratitude. Merci Monsieur Maslow, vous permettez de structurer mon malaise. De comprendre à quel point il est logique. Et donc de moins me remettre en cause. Je ne suis pas fragile. Je ne suis pas soudainement devenue dépressive. Et je suis en phase de « déconstruction – reconstruction » de ma pyramide de Maslow. Ca change tout !

 

Un lent travail de reconstruction

Et c’est vrai ! La pyramide donne une clé de lecture et propose un mode d’emploi. Pour sortir du marasme, j’ai une feuille de route. On va commencer par terminer notre installation. Consolider l’approvisionnement alimentaire de la famille. Célébrer (ça, c’est nous, ce n’est pas Maslow). Maslow ne parle pas directement des enfants, mais nous, on rajoute la couche scolarité dans ces besoins de base. Et ce n’est pas la plus mince. Puis attaquer la phase Sécurité/santé/premier rendez-vous de médecin.

Peu à peu, on s’attaque aux étages nobles. Appartenance ; me sentir membre de ce pays. Estime ; retrouver le sens de ma valeur dans ce pays dont je ne parle pas la langue et où je n’ai pas encore de métier. Accomplissement lorsque finalement je me sentirai utile.

Souvenons-nous juste que la théorie de Maslow est pleine de finesse et que le passage d’un étage à l’autre n’a rien de mécanique.

 

Et vous aujourd’hui, où en êtes-vous ?

Bon, finalement, le parallèle entre Marvel et Maslow n’est pas aberrant. Cette théorie est vraiment utile pour notre expatriation. Alors je vous propose un petit exercice pour la rentrée : essayez de déterminer où vous vous positionnez sur chacun de ces étages. Encore en plein bouleversement ? Complètement reconstruit ? Entre les deux ?

Et si vous avez la sensation que votre ascension pyramidale est bloquée, que vous êtes perdue dans le labyrinthe maslowien, n’hésitez pas à nous écrire « ici femmexpat perdue en pleine pyramide », nous comprendrons ce que vous voulez dire.

 

Alix Carnot

Directrice associée d’Expat Communication
Alix.carnot@expatcommunication.com

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

1 heure pour faire le point

 

Besoin d'aller plus loin ? Expat Communication vous propose :

Coaching individuel

Tous les services

 

Rejoignez nos communautés sur Facebook !

FemmExpat, un groupe Facebook pour trouver des réponses à vos réponses sur l'expatriation

Expat Value, un groupe Facebook pour la carrière des conjoints expatriés


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !