Connexion en tant que membre

Ma vie en expatriation Retour vie pro en France Vie pro

Retrouver une activité professionnelle après une expatriation


femme-écritVous êtes de plus en plus nombreuses

à choisir de vous faire accompagner au retour d'expatriation, pour faire de cette période de transition l'ouverture d'un nouveau« chapitre » de vie, avec souvent un repositionnement professionnel à la clé.

Vous devinez que se faire aider dans la réflexion et la recherche active d'une nouvelle activité

professionnelle permet de décider objectivement de ce qu'on peut et veut faire, en tenant compte de tout ce que l'on est devenu grâce à l'expatriation.

Ainsi, le séjour à l'étranger n'est plus une parenthèse que l'on ferme et que l'on met sous le boisseau en rentrant en France;

au contraire, elle devient un épisode qui s'intègre au parcours de vie et dont on va pouvoir montrer la cohérence.

Vous êtes maintenant pour la plupart, convaincues du bien-fondé de la démarche

de bilan de compétences et vous considérez, à juste titre, qu'il s'agit de faire un investissement sur vous-mêmes. Vous pensez « je le vaux bien » et c'est le premier pas d'une attitude positive : celle d'une juste estime de soi, fondamentale pour retrouver une activité professionnelle épanouissante.

Mais vous redoutez le redémarrage professionnel car la compatibilité vie familiale/vie professionnelle 

est pour vous un impératif: vous souhaitez le plus souvent trouver une activité compatible avec les priorités que vous vous êtes fixées pendant votre séjour à l'étranger et que vous ne souhaitez pas abandonner : priorités éducatives envers les enfants, priorités à vos activités personnelles, aux rencontres. Aussi, travailler à plein  temps vous semble risqué, et vous n'avez de toute façon pas envie du ‘9h-18h’ dans une tour de bureaux …

Vous avez encore de jeunes enfants ?

Votre conjoint est toujours en voyage et vous assurez tout de la vie de famille? Vous devez être chaque jour à la sortie d'école ? En bref, vous souhaitez retravailler mais vos contraintes vous dissuadent de commencer à chercher?

Bonne nouvelle : il existe tout plein de nouveaux métiers,

de nouveaux rythmes professionnels, et il est tout-à-fait possible de reprendre une activité progressivement.

Des nouveaux métiers : il en apparaît chaque année 

ils suivent l'évolution technologiqu et et celle de nos modes de vie aussi. Qui savait il y a 10 ans ce qu'est un web designer ? Un community manager ? Un home seeker ?

De nouveaux rythmes professionnels :

les crises économiques successives ont rendu nécessaires les contrats de travail originaux : temps partiel, ou à temps partagé, travail à domicile ou par missions successives...Savez-vous que certaines grandes entreprises comptent parmi leurs salariés un responsable du travail à distance ?

Reprise progressive enfin : chez Expat Communication, on cultive l'art du temps donné au temps.

L'expatriation nous modèle, nous enrichit en compétences et savoir-être, transforme nos priorités, fait évoluer notre rapport au travail. Il faut du temps pour identifier tout ce qui a changé en nous et nos nouvelles aspirations. Il faut également du temps pour mettre en place un projet professionnel sans mettre en péril l'équilibre familial.

Lors de la réflexion sur soi pendant la 1ère phase du bilan de compétences,

les candidates à l'emploi me demandent fréquemment d'espacer davantage quelques séances afin de prendre du recul et tirer les bonnes conclusions de leurs observations sur leur parcours.

Et puis, quand on arrive à la mise en place du projet, nous l'intégrons peu à peu dans le panorama familial. C'est comme des poupées russes : il s'agit d'ajouter une vie dans votre vie !

Pour cela, nous imaginons avec chacune la manière la plus pertinente de le faire, en fonction de ses contraintes, de son expérience, et de ses objectifs.

Ainsi, Clara a choisi de redémarrer par une période d'interim tandis que Laurence préférait prendre un poste d'exécutante avant de prendre des responsabilités.

Lucie s'est engagée comme bénévole

dans une association pour apprendre son futur métier, pendant que Noémie se mettait tranquillement à son compte et développait son business très progressivement, un jour par semaine puis deux, puis à mi-temps.

Katarina avait, elle, réfléchi à son projet pendant l'expatriation,

et en avait posé les bases avant de rentrer, tandis que Sylvie avait suivi une formation à distance depuis le Mozambique en vue de sa reprise professionnelle.

Le secret d'une reprise professionnelle en douceur ?

Identifier parfaitement son projet, puis adapter son rythme à ses priorités :

  • Pratiquer la politique des petits pas : de petits objectifs mais absolument respectés, en nombre de contacts pris, ou nombre de candidatures envoyées par semaine.
  • Des petits objectifs concrets, réalistes et compatibles avec les autres pans de votre vie
  • Insérer dans votre emploi du temps des moments exclusivement consacrés à votre projet
  • Faire évoluer ces objectifs en fonction des enjeux personnels et familiaux

A ce stade de la démarche, le coaching du consultant permet de rester dans une dynamique régulière de recherche active, et de déjouer les fausses bonnes raisons du style « cette semaine, je n'ai pas pu... ».

Chez Expat Communication, ce coaching est assuré pendant 3 mois suivant les entretiens de réflexion sur le projet.

Le consultant fait preuve d'une exigence bienveillante qui rassure et amène peu à peu à la reprise d'une activité professionnelle épanouissante et durable parce que celle-ci correspond parfaitement à la candidate, et qu'elle s'est insérée progressivement dans son paysage familial et personnel.

Bénédicte de Langre

BdL

Bénédicte de Langre accompagne les expatriés de retour depuis 2002, elle est  coach chez Expat Communication.

En savoir plus sur le Coaching Retour Emploi chez Expat Communication


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !