Connexion en tant que membre

Ma vie en expatriation Vie familiale & sociale

Un Noël formidable : la dinde de Noël


noel-dinde« Et oui, c’est moi  le piaf  strassé de la nativité, qui arrive à tire d’ailes, à poil et sans plume pour ma crémation, le ventre plein de marrons .

Non, non ne me plaignez pas, je ne suis pas n’importe quelle dinde je suis celle de Noël, je fais partie de l’escadrille des gallinacés d’élite qui, l’œil mi-clos sur la table de la cuisine, celle qui observe les humanoïdes en ce jour si spécial.
La table familiale sera mon trône sacrificiel et les commentaires… Ah les commentaires : « Elle est superbe, elle a l’air trop bonne », me font perdre la tête, ce qui somme toute, est assez prévu.

Pour l’instant, je suis à mon poste d’observation, place stratégique.

Depuis ce matin ça drelingue sec à la porte. Ils arrivent  les uns après les autres, tels les Rois Mages, les bras chargés de mire, d’encens et d’or. Dans la version 2.0 version beta de luxe. Bertrand et Marie-So avec leurs paquets griffés, Laurent et Béatrice version béta de base avec lit parapluie et sacs Paris Dégriff.

Une petite gueule d’ange déboule dans la cuisine :
« Y’a l’âne qui a mangé la tête du petit Jésus, on va pas avoir des cadeaux ! »
«  Noël ce n’est pas QUE les cadeaux », répond la tante Solange.

Puis déboule un affreux  qui demande à tout le monde : «Qui a du papier cadeau ? T’as pas de papier cadeau à me filer toi??!! Y a pas de papier cadeau dans cette maison de m… ?!? »

La tension monte et la température chauffe dans la cuisine.

La Mamie jette un œil torve, limite haineux à ceux affalés sur le tapis du salon devant la cheminée :
- Gabriel pas l’ange, l’autre, le gendre demande aux moins de vingt ans d’aller voir dehors si il y est, parce que, « quoi, c’est pas possible d’avoir cinq minutes de tranquillité dans cette maison de dingues, pfffeeee ».
-« C’est toi le dingue, il fait moins 5°», lui répond Cécile, « Vas-y toi dehors par moins 5° ».
-Tante Solange repointe sa Régie Color Violette : «Enfin c’est Noël quand même, ça serait bien d’être un peu gentil les uns avec les autres, non ? », le tout dans l’indifférence générale.
-Hugo trottine, hilare : « C’est le massacre dans la crèche, St Joseph il a décapité les moutons pour le méchoui. ».

-Noëline qui a eu le malheur de naître il y a 42 ans un 25 décembre et qui depuis se traine ce prénom RIDICULE : « Si, si absolument RIDICULE, je le disais encore à Isa pendant l’activité peinture sur porcelaine, d’ailleurs cette année j’offre ma production à celui…ou celle…mystère…. que j’ai tiré au sort.
Pierre-Jean me l’a bien dit : depuis le temps, six ans au compteur, que tu prends des cours de peinture, cours d’encadrement et le talent fou que tu as, merde quoi ça m’a coûté un bras alors autant capitaliser ! »

-Domi, tient absolument à montrer à Edouard ce qu’elle va lui offrir. Il se tortille d’aise et d’amour : « Oh mon lapin, il ne fallait pas »…. D’un coup il blêmit : « il ne fallait VRAIMENT pas ! »

Rentre une espèce d’affolée, la belle sœur, I presume, toute voile dehors, légèrement reloud de l’écolo qui se met à glapir consternée devant le sapin : « Le sapin, franchement je suis contre, c’est une vie quand même ! »
A côté un grand type genre mannequin à la Halle aux vêtements se dandine d’un pied sur l’autre : « T’es sûre que t’as pas une idée de cadeau pour toi ? » Elle lui répond au bord de l’AVC qu’ « On est DEJA le 24 au soir et qu’il fallait y penser AVANT et que c’est TOUJOURS comme ça et qu’y en a MARRE ! ».

Marie-So descend l’escalier, royale, pour dire que ce soir elle mettra une robe de princesse, enfin, de « princesse pauvre genre Tati, à cause de la crise, par compassion pour les autres, c’est Noël quand même …»

La Mamie annonce que dans un quart d’heure c’est le départ pour la messe de Noël et que une fois dans l’année c’est quand même pas trop demander. Elle tombe haletante  en étoile de mer, étoile c’est un peu le thème de Noël en même temps, dans le fauteuil : «C’est quoi c’te horreur ?!?!? » Hugo lui répond qu’ « il y a eu une intifada dans la crèche et qu’il a remplacé Jésus Marie Joseph par des Héroclix, classe non ? »

Bertrand dit qu’il se « dévoue pour garder tante Solange et les cadeaux, et puis que c’est bien connu, les maisons sont toujours cambriolées pendant les messes carillonnées. »
Marie-So ajoute qu’elle sait déjà que le curé va dire que Noël ce n’est pas QUE les cadeaux, gnagnagna.
Laurent, ça lui chauffe les oreilles et dit que « L’année dernière, ah, ah on a bien vu que Bertrand il avait anticipé les agapes et que son beau- frère allait devenir son gros –frère ». Oups, y a baleine sous la bûche, là…

La Mamie dit que quand même c’est Noël et que là vraiment si on ne se dépêche pas on va être debout et que la dinde (moi, quoi) sera trop cuite. La colonne s’ébranle  me laissant le temps de me dorer la peau… »

L’équipe vous souhaite un très joyeux Noël  doux, paisible, familial.

Sans oublier, juste entre la bûche et les bulles, que nous ne sommes pas tous égaux devant Noël, parce que vous, moi, ils, elles vivent des jours difficiles. Et que au moins ce jour là, la magie de Noël opère et que cette fête soit celle du partage.

Paquita


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !