Connexion en tant que membre

Actualités Ma vie en expatriation

Ce qui change au 1er juillet en France


Ce qui change au 1er juilletCe n'est pas parce que vous êtes expats, que vous n'êtes pas du tout concernés par les changements  du 1er juillet en France. Nous avons donc sélectionné ce qui change au 1er juillet et qui peut vous concerner, vous expats.

Diagnostic électrique obligatoire pour les locations

Vous possédez un logement en France que vous avez mis en location ? Depuis le 1er juillet, le diagnostic électrique a été rendu obligatoire. Même si l'obligation ne s'applique qu'aux bâtiments dont le permis de construire date d'avant le 1er janvier 1975, autant vous dire que ça doit concerner un certains nombre d'entre vous... Et en 2018, l'obligation s'étendra à tous les logements locatifs.

Le contrôle doit être réalisé par un professionnel certifié. Et il restera valide 6 ans.

Le vignette Crit'Air obligatoire à Paris et Grenoble

Et alors ?! S'écrient toutes celles qui n'ont de toute façon plus aucun véhicule en France. Oui mais, on en connaît qui ont gardé une voiture au garage pour leurs retours saisonniers en France. Et d'autres qui viennent en France avec leur voiture immatriculée à l'étranger. Pour toutes celles-là, armez-vous de votre carte grise (que vous avez bien sûr pensé à scanner avant votre départ), et rendez-vous sur le site certificat-air.gouv.fr !

Comptez entre 15 et 30 jours pour la recevoir. Mais le mail de confirmation de votre commande suffira a prouvé votre bonne foi si vous êtes contrôlées alors que vous n'avez pas encore reçu votre vignette.

Attention, l'amande s'élève à 68 euros pour les voitures qui circulent sans la vignette Crit'Air. 

Attention à ce que vous faites au volant

A partir du 1er  juillet, attention à ce que vous faites en voiture. Et pas seulement téléphoner au volant, mais aussi fouiller dans votre boîte à gants ou manger un sandwich en conduisant. C'est passible d'un amende de 75 € sans retrait de point. Ce ne sera pas systématique. Mais selon le jugement de l'agent qui verbalisera ou pas en fonction du danger perçu. D'autres actes (ceinture, téléphone, alcool, stupéfiants) imposeront une amende systématique et un retrait de points.

Nouvelle tarification pour les médecins

Par ailleurs, après le passage de la consultation de 23 à 25 euros chez le généraliste début mai, de nouvelles revalorisations tarifaires entrent en vigueur pour les médecins libéraux. La consultation coordonnée, lorsqu'un médecin traitant adresse son patient à un spécialiste, passera de 28 à 30 euros. Chez les psychiatres, neuropsychiatres et neurologues, le tarif de la consultation grimpera de 37 à 39 euros. 

FemmExpat vous recommande de lire aussi :

Mettre en location votre appartement : découvrez combien cela peut vous rapporter !

Vacances en France : quelle liberté pour une tortue sans carapace ?


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !