Connexion en tant que membre

Actualités Expat de la semaine Hong-Kong

Situation à Hong Kong : quel impact sur les expatriés français ?


Situation-a-Hong-Kong-quel-impact-sur-les-expats-UNE femmexpatDepuis plusieurs mois déjà, Hong Kong est le théâtre de manifestations monstres et d’affrontements, parfois violents, avec la police et les autorités. Une situation inédite, depuis la rétrocession de la ville à la Chine, en 1997.

Parmi les 7,5 millions d’habitants de cette ancienne colonie britannique, près de 25.000 expatriés français suivent de près l’évolution d’une crise sans précédent.

Rencontres avec certains d’entre eux... même si la parole semble difficile à délier... 

 

Dans les quartiers d’expatriés, le calme règne

Difficile de s’imaginer que quelques kilomètres plus loin, des manifestations parfois violentes ont lieu.

Sylvie, expatriée à Hong Kong depuis 9 ans, l’assure :

Là où nous habitons, on se sent en sécurité. Le week-end, nous évitons le centre-ville. Nous y allons plutôt en semaine, si nécessaire, lorsque la ville est calme.

 

Delphine, résidente à Hong Kong depuis bientôt 17 ans, ne se sent pas en insécurité:

Certes, nous recevons parfois des textos de la police hongkongaise nous demandant de rester chez nous, les jours des manifestations. Mais rien de plus. Pour ma part, je n’ai reçu aucune information de la part du Consulat de France.

 

 

Malgré tout, certains expatriés sont inquiets et les conversations tournent beaucoup autour de la situation et de l’avenir

Lorsqu’on leur demande ce qu’ils pensent de la crise actuelle, aucun ne souhaite émettre d’opinion politique et ne désire afficher publiquement son soutien ou son désaccord. La plupart, par respect pour le pays qui les accueille, certains, par crainte vis-à-vis de leur employeur, d'autres pour éviter des ennuis avec les autorités qui pourraient leur créer des problèmes aux frontières s'ils prennent parti...

Pour Sylvie:

Il règne une certaine angoisse parmi les expatriés. Les gens se posent néanmoins beaucoup de questions.

 

Tom, expatrié depuis seulement 2 ans, s’interroge :

Nous ignorons ce qui va se passer dans les prochaines semaines. Combien de temps cela va t-il durer ? Est-ce que la situation va s’améliorer ? C’est inquiétant, c’est certain.

 

Nathalie l’admet :

Si la situation s’aggrave, nous pourrions envisager de rentrer en France pour quelques mois, le temps que les choses se calment. Mais en attendant, hors de question de partir ! Hong Kong, c’est chez nous. Nous aimons vivre ici et nous espérons pouvoir rester le plus longtemps possible.

 

Quel impact sur la vie économique ?

Marie, expat à Hong Kong depuis 10 ans :

Le business est très touché. Surtout dans le retail. De plus, les touristes chinois sont bien entendu moins nombreux et cela a des répercussions sur la situation économique avec une consommation en baisse dans les magasins et l'hôtellerie. 

A l'inverse, les entreprises donnent aussi des recommandations aux expats en cas de voyage professionnel en Chine car les relations sont bien entendu beaucoup plus tendues.

 

 

8 dates clé pour comprendre la crise à Hong Kong

  • 1er juillet 1997 : la Grande-Bretagne rétrocède Hong Kong à la Chine. Selon l’accord international signé entre les deux pays, Hong Kong bénéficie jusqu’en 2047 du principe “un État, deux systèmes”. Ce statut spécial garantit la souveraineté de Hong Kong mais également son système économique, l'indépendance de sa justice, la liberté d'expression, de la presse, d'association, de religion, intellectuelle et le droit de grève.
  • 6 juin 2019 : un projet de loi sur l’extradition vers la Chine de n’importe qu’elle personne considérée par Pékin comme “fugitive” met le feu aux poudres. 3.000 avocats défilent dans les rues de Hong Kong pour contester ce projet de loi, soutenu par Pékin.
  • 9 juin 2019 : un million de personnes défilent contre ce projet et pour la défense des libertés à Hong Kong.
  • 1er juillet 2019 : des affrontements violents ont lieu entre les manifestants et la police hongkongaise.
  • 9 août 2019 : les manifestants envahissent l’aéroport de Hong Kong provoquant l’annulation et le retard de centaines de vols.
  • 11 août 2019 : lors d’une manifestation, les violences policières sont dénoncées alors qu’une infirmière est grièvement blessée à l’oeil.
  • 13 août 2019 : des manœuvres militaires chinoises ont lieu à Shenzhen, à la frontière avec Hong Kong faisant craindre l’intervention militaire de la Chine.
  • 4 septembre 2019 : Carie Lam, la chef de l’exécutif à Hong Kong, inflexible jusqu’ici, annonce le retrait du projet de loi d’extradition. Ceci ne calme pas les manifestants qui réclament maintenant l’application du principe “un État, deux systèmes”, promis par la Chine en 1997, ainsi que le respect des libertés à Hong Kong.

 

Et les enfants ?

Comme tous les jours, Nathalie amène ses enfants au Lycée français de Happy Valley, un quartier huppé de la ville.  Certes, ils savent ce qui se passent et en parlent parfois entre eux. Mais, ses enfants ne semblent pas inquiets ou angoissés. Pour eux, rien ne change. Ils vont à l’école, ils jouent, vont chez leurs copains.

Même son de cloche chez Marie :

Nos enfants sont encore jeunes pour avoir une grande discussion avec eux.  Ils sont au courant car les bus scolaires peuvent être impactés par le trafic. Nous habitons dans un quartier où les manifestations passent régulièrement, ce qui nous a permis de les emmener voir et de leur expliquer ce qu'il se passe.

 

 

Et quand on leur pose la question de savoir s’ils conseilleraient aux expatriés de venir à Hong Kong...

Tous ou presque sont unanimes.

Marie l'affirme :

La sécurité des expats ne me semble pas affectée pour l'instant. Hong Kong est aujourd'hui la ville chinoise la plus ouverte sur les autres pays avec des communautés européennes mais aussi australiennes, philippines, malaisiennes, indiennes importantes installées sur son territoire. A ce titre, et malgré le contexte il me semble dommage de renoncer à une expatriation. Hong Kong a toujours été une ville très sûre. A voir ce les événements nous réservent.

 

Et Tom de conclure :

C’est un pays incroyable qui offre plein d’opportunités. Si c’était à refaire, je n’hésiterais pas une seconde. Cela dit, je conseille à ceux qui ont l’opportunité de venir, d’attendre quelques semaines pour voir comment les choses vont évoluer. Même si personnellement, je reste confiant sur l’avenir.

 

 

Pour vous renseigner sur la situation à Hong Kong et obtenir des conseils :

>> Consulat de France

>> Hong Kong Accueil

>> Union des Français de l’Étranger à Hong Kong

 

Sur Facebook :

 

 

FemmExpat vous recommande aussi :

Hong Kong : la révolution de parapluies vue par une Française expatriée

Vivre à Hong Kong

Hong Kong : à savoir avant de partir

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

Témoignages recueillis par Agnès Mongin pour FemmExpat

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !