Connexion en tant que membre

Les billets d'humeur Ma vie en expatriation Vie d'expat

Pourquoi le « DIY » rend-t-il heureux ?


Connaissez vous l’expression « vouloir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière » ? Et bien, c'est tout ce que l'on peut gagner grâce au "DIY - Do It Yourself - le fait maison" qui sévit depuis quelques années… 

Et tout le monde se l'accorde à dire : le  DIY rend heureux ! C’est d'ailleurs la réponse de beaucoup de Français en ces temps de crise. Rien de plus jouissif que la satisfaction d’avoir créé quelque chose, voilà le DIY dans sa version puriste.

Faire son pain, sa lessive maison, réparer sa voiture, refaire sa cuisine... tout ça remonte le moral et les Français en redemandent ! Les magasins de bricolage explosent,  les adeptes de « scrapbooking » se multiplient, le web regorge de tutos en tous genre, sans compter les blogs culinaires qui abondent sur la toile.

Mais savez vous comment l’Homme s’est tout d’un coup souvenu qu’il pouvait se servir de ses mains ? Allez, suivez-nous, on vous explique tout !

 

Aux origines du DIY

Pour résoudre cette énigme contemporaine, un peu d’histoire s’impose ! Avant que le DIY ne devienne la coqueluche des magasines Art-Déco et des bricoleurs du dimanche, c’était un sujet un tantinet plus profond.  Approche concrète de l’anti-consumérisme des années 70, le « faites-le vous même » nous provient de la culture Punk et constituait à l’époque un geste d’opposition au capitalisme. Autant vous dire que "pimper" des cupcakes et "tuner" ses cartes de vœux n’a plus vraiment la même signification.

A défaut d’être jeté en pâture aux publicitaires et marqueteurs du monde entier, le mouvement se voulait être une vraie solution d’économie !  Pas besoin d’avoir fait HEC pour comprendre que se retrousser les manches coûte moins cher que d’acheter de l’huile de coude. Sauf qu’il y a un hic : le temps c’est de l’argent et vice versa. Vous voulez économiser de l’argent ? Dites adieu aux weekends et jours fériés, à tout ce qui s’apparente à du repos pour les mois à venir. Le nerf de la guerre les amis… à quel prix estimez-vous votre temps ?

 

A la limite du sadomasochisme économique

Certains industriels ont donc compris très tôt la mine d'or sur laquelle s'asseoir...  Prenons un exemple qui parlera à bon nombre d’entre vous: les briques Lego. Si vous payez si cher ces têtes de Simpson écrasées, ce n’est certainement pas pour l’extraordinaire ingéniosité du produit.

Lego c’est bien plus que ça, c’est le joker de la femme moderne, le drapeau blanc de la mère épuisée, le rêve que pendant un instant règnent silence et paix dans votre foyer. En outre : la solution qui permet de faire taire plusieurs générations de mâles dans le même laps de temps.

Dommage qu’Ikea n’aie pas su reproduire le même sédatif dans ses notices…

Je peux comprendre qu’à la limite des séances gratuites de sophrologie plantaire à base de Lego mal rangés puissent être un argument commercial décisif, mais Ikea… où est le plaisir ? Du sadomasochisme économique, voilà ce que c’est. Payer un service pour l’effectuer soi-même, c’est quand même le pied vous ne trouvez pas ? Surtout si en bonus on vous offre une belle rixe familiale pour une vis fuyarde et une pièce inexistante...

 

Les 4 avantages à retirer du DIY

Bien plus qu’un loisir créatif, le Do It Yourself est une vraie philosophie, qu’il convient de suivre sans modération... car les avantages sont nombreux :

 

Economique

Il est plus avantageux de faire les choses par soi-même que de les acheter en particulier avec un pouvoir d’achat en berne.

Sociologique

La forte communauté du DIY présente sur le web va à l’encontre de notre société individualiste. Le faire soi-même c’est aussi l’échange et le partage des connaissances et le retour de lien vers les autres.

Ecologique 

En plus de créer quelque chose d’unique, le DIY ne détruit pas notre planète, puisque notre réalisation créative n’a pas parcouru des milliers de kilomètres à travers le monde. 30% des femmes pratiquant le DIY le font, en partie, pour maitriser la provenance mais aussi par lassitude envers la société d’hyperconsommation actuelle.

Psychologique

Avec le "Do It Yourself", on développe son imagination et sa créativité. A travers ses réalisations, on affirme aussi ses goûts personnels. 88% des Do It Makers voient ainsi dans le faire-soi même un moyen de s’accomplir et de ressentir de la fierté. 

Sans oublier qu'en créant vous-même vos objets/produits, les possibilités de personnalisation sont infinies. Et pour cause, votre imagination reste la seule limite. Une création 100% unique, sortie tout droit de votre imagination, c’est là le véritable avantage de tout faire soi-même. En choisissant les matières, la couleur, le style, vous serez certain que vous ne retrouverez votre création nulle part ailleurs.

 

Bref, on le répète, le Do-it-yourself est une jolie façon de prendre soin de son moral, de galvaniser sa confiance en soi (c’est moi qu’a fait!), et de s'impliquer dans un acte engagé pour la planète…

Et avouons-le, en cette période compliquée de pandémie... que demande le peuple ? On se lance ?

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande de lire les articles suivants :

Comment faire son gel antibactérien soi-même ?

Réparez vous-même vos appareils en panne

Conseils déco en expat : s’approprier son logement meublé sans stress

Décorer son home, sweet home

Mes cartons, j’en fais quoi ?


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Femmexpat Conférences en ligne

Nos derniers articles !