Connexion en tant que membre

Formations / Etudes L'interculturel

Être expat dans un pays qui parle votre langue maternelle : attention danger ?


Certains expatriés partent vivre à l'étranger mais n’ont pas besoin d'apprendre une nouvelle langue. C’est le cas des Français ou des Belges au Québec, des Australiens aux États-Unis, des Espagnols en Argentine ou des Brésiliens au Portugal.

langue_maternelle_dessin
(c) Caroline Gaujour

Une chance

Si tel est votre cas, vous pensez peut-être que cela est un avantage de déjà connaitre la langue de votre pays d’accueil.

En effet, vous avez raison, pas besoin de lutter pendant des mois pour tenir une simple conversation, de déchiffrer les panneaux de signalisation dans les rues pendant des heures, de passer des semaines à mémoriser un nouveau vocabulaire, de faire d'innombrables exercices de grammaire, de perdre tous vos moyens avant de commander votre pain à la boulangerie ou de vous évanouir quand le téléphone sonne pour un appel local…

 

Be careful tout de même

Mais parler la même langue peut parfois s’avérer être trompeur. Certains pays peuvent utiliser les mêmes mots mais sans pour autant que leurs significations et que leurs connotations soient semblables et l'ampleur de ces différences est parfois très importante. Alors… méfiez-vous !

Selon le contexte, vous pourrez peut-être vous retrouver dans certaines situations de malaise si vous ne connaissez pas le sens de certaines expressions ou de certains mots qui peuvent devenir des insultes dans votre nouveau pays.

En Argentine, dites plutôt « tomar el autobus » et non « coger el autobus », car « coger » chez eux signifie « follar » en espagnol. Ne répondez pas non plus au téléphone en disant « ¿Diga? ». Pour eux, cette expression est fatale. C’est comme si nous criions en France « QU’EST-CE QUE TU VEUX ???? ». Préférez de ce fait un traditionnel « Hola ». L’Anglais charmant qui annonce à des Australiens son intention de « root » (soutenir) sa famille, s’expose à un malentendu : « root » désigne en argot australien une relation sexuelle.

 

Changement de norme

Ce que vous connaissez de «mauvais», comme des insultes ou des expressions familières, peut à l’inverse devenir «le normal». Vous avez été habituée à des normes particulières, celles que vous jugez «bonnes » mais tout d'un coup, le sens du « bon » peut devenir mauvais.

Si un Argentin vous dit « joder », cela signifie « bromear » et non « follar ». Au Brésil cette fois, si vous vous promenez tranquillement et qu’un Brésilien vous interpelle en vous disant « Quente, né ? » (littéralement « fait chaud, non ? »), l’homme n’essayera pas de vous dire qu’il a des vues sur vous mais plutôt qu’il fait une « chaleur de plomb ».

 

Attentes des locaux

Pas toujours facile, finalement, de s’intégrer rapidement dans un pays comme des locaux, même si vous parlez la langue.

De plus, pour certains habitants, si vous parlez la langue officielle du pays, c’est probablement que vous êtes… du pays ! Ils ne feront donc peut-être aucun effort pour vous expliquer les différences de vocabulaire, soit parce qu'ils supposeront que vous comprenez tout, soit parce qu’ils ne sauront peut-être tout simplement pas que leurs mots peuvent avoir un sens différent dans votre pays.

On vous donne quelques pistes. Au Canada, si on vous dit un jour que vous avez « les mains pleines de pouces » cela signifie tout simplement que vous êtes malhabile. Par ailleurs, si quelque qu’un vous fait remarquer que vous avez « de l’eau dans votre cave », cette personne voudra juste vous dire que « votre pantalon est trop court ». Pas de panique, « n’accrochez pas vos patins pour autant » ! (Traduction = ne démissionnez pas pour autant !)

Renseignez-vous sur ces expressions avant de partir, sinon vous risqueriez de « ne pas avoir de chance », (« tener mala leche » en espagnol).

 

Pour faciliter votre vie en expatriation, Expat Communication, éditeur de FemmExpat.com et Expat Value, le site de la carrière à l'international met à votre disposition une équipe de coachs spécialisés dans l’expatriation pour travailler avec vous par skype, ou en direct dans certaines villes.

Envie d’en savoir plus ? Contactez-nous : expatvalue@expatcommunication.com  - Tel. +33 (0)1 42 36 91 91

 

 

Illustration par Caroline Gaujour

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Comment gérer les malentendus interculturels

Interculturel : les gaffes des expatriés au Brésil et au Mexique

Pourquoi et comment apprendre la langue du pays

La question "d'où viens-tu" ou le problème de l'origine


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 02/11 – Café Retour d’Expat (en virtuel)

    novembre 2 @ 9 h 00 min - 10 h 30 min UTC+1
  2. 04/11- Conférence Online Etudes Post Bac Amérique du Nord

    novembre 4 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1
  3. Conférence Online : Commencer des études internationales en 2021, avec le Bachelor de ESCP

    novembre 5 @ 14 h 00 min - 15 h 00 min UTC+1
  4. 02/12- Conférence Online Etudes Post Bac France

    décembre 2 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !