Connexion en tant que membre

Le Couple Ma vie en expatriation Vie familiale & sociale

Célibat géographique, périlleuse odyssée (1) – Les dangers


Célibat géographique, périlleuse odyssée (1) - Les dangersCélibat géographique, périlleuse odyssée (1) - Les dangers.

Mais qu’allaient-ils faire dans cette galère ? Ulysse est-il expat, rotationnel ou représentant de commerce ? Peu importe les raisons, ce qui est certain c’est qu’il est fréquemment retenu à l’étranger pour son travail et que la période que traverse leur couple est souvent mouvementée.

Voici quelques-uns des écueils qui se dressent sur leur route…

 

Le décalage à 3 têtes

Ce monstre hideux est toujours aux aguets, flanqué de son ombre, le regret. 

  • Décalage téléphonique :

    - « Allo, Chérie, je vais m’endormir bientôt et je voudrais te redire combien je t’aime ».

    - mmm… Moi aussi… taisez-vous derrière ! 

    - Tu n’as pas l’air convaincue !

    - Si, si, mon chéri. C’est juste que je viens de rentrer du bureau, que je fais travailler les enfants et que le dîner brûle, mais je t’aime, ne t’inquiète pas ! A demain ! »

Ulysse raccroche vaguement frustré. 

  • Décalage d’énergie

    - «Salut la famille ! Je suis heureux de vous voir ! Je n’ai qu’une hâte, faire un jeu en famille, profiter de vous, être à la maison… 

    - Je comprends, mais nous, on est à la maison depuis une semaine et on rêve de sortir, partir, voir du monde. On se sent un peu à l’étroit ici ! Les Atride nous attendent au restaurant !

    - Pitié, pas un restau, j’y passe ma vie. Et honnêtement, les gens, je m’en fiche, c’est vous qui comptez pour moi.

    - C’est sympa, tu as sans doute raison… Tu veux vraiment que j’annule ?»

Première soirée piégée…

  • Décalage familial.

    - « Oh, tu as grandi mon Télémaque chéri ! Tu es content de voir ton Papa ? J’ai hâte de faire un Monopoly avec toi. Mais dis-donc, qu’est-ce que c’est que cette chambre ? Et pourquoi l’ordinateur est-il sur ton bureau ? On n’avait pas dit qu’il devait rester dans le salon ? Je ne suis pas d’accord !

    - Maman ! Tu peux expliquer à Papa que j’ai 16 ans et qu’il doit arrêter de me traiter comme un bébé ? Il repart quand déjà ?

    - Ulysse, mon amour, tu ne peux pas imposer toutes tes règles comme ça de but en blanc. Tu es comme un éléphant dans un magasin de porcelaine !

    - Enfin, je suis quand même chez moi ici ! Je ne peux plus dire ce que je pense ?»

Compliqué le statut d’intermittent familial ! Soyons honnêtes, la situation d’Ulysse et Pénélope n’est pas tous les jours la plus facile à vivre !

 

Le poison de l’amertume

A la rigueur, si les choses étaient vraiment simples, si on se disait qu’en vérité, on n’a vraiment pas le choix, les choses seraient peut-être plus simples. Lorsque la fatigue et la tristesse s’accumulent, la potion de Circée s’exprime parfois à l’improviste :

    - « Si tu ne faisais pas passer ta carrière avant tout !

    - Pardon, mais c’est une décision qu’on a prise à deux !

    - Est-ce que j’avais vraiment le choix ?

    - Et moi ? Tu aurais préféré que je démissionne ? Je peux encore le faire si tu veux !

    - Il y a avait bien d’autres alternatives non ?

    - C’est un peu tard pour avoir de bonnes idées !»

Le ver est dans le fruit !

 

Le cyclope Solitude 

Solitude est multiforme. Selon les personnes et les moments, il attaque sur des fronts inattendus. Il coupe la faim quand on est seul devant son assiette. Il peut rendre fastidieuses les séries télévisées, même les plus passionnantes. Sans crier gare, il rend insurmontable l’agitation des enfants, l’insolence des adolescents ou les conduites du matin. Lorsqu’il attaque, l’équilibre précaire entre travail et famille peut être mis à bas.  Il coupe l’envie d’aller se coucher dans un lit vide. Il marche aux côtés de ses proies vers minuit lorsque les soirées se désagrègent et que les couples rentrent en se tenant la main.

La solution semble simple, il suffirait de prendre son téléphone pour faire disparaître la solitude, comme il suffit d’allumer la lumière pour dissiper l’obscurité.  « Allo, ça va  toi ? – Super, je suis en pleine partie de tennis, ça fait un bien fou. Et toi, ça va ? -  Mmm, oui-oui ! » Non, en vrai, là, quand je t’entends, ça va encore moins bien !

 

Le talon d’Achille des héros, le burn-out

Le voyage est dur mais soyons lucides. Ulysse est un héros ; un demi-dieu presque. Au fond de lui, il se pense taillé pour affronter des épreuves homériques. Quant à Pénélope, a-t-elle vraiment le choix d’assumer son travail, et la famille en solo ? Le grand risque pour eux est celui du Burn-out. Le terme semble anachronique mais regardez les joues creuses d’Ulysse qui enchaîne les avions, tente de rattraper le week-end son absence de la semaine, et de faire oublier au bureau qu’il est arrivé tard le lundi en étant parti à 5h. Comme le soir, un appartement vide et une tranche de jambon l’attendent, il reste souvent très, très tard au bureau.

 

L’épreuve des sirènes

Si Ulysse succombe à leur chant, alors notre couple risque de boire la tasse. Il s’en remettra peut-être ; d’après Homère, Ulysse s’est bien laissé séduire par Circée, Calypso et tant d’autres mais les temps ont changé ! Quant à Pénélope, elle est restée fidèle mais elle est dans une situation bien périlleuse !

La situation est-elle différente aujourd’hui ? Les tentations sont bien là, renforcées bien sûr par la solitude et l’isolement. Si la décision de rester fidèle n’est pas vécue comme une évidence, alors oui, le célibat géographique est un facteur de risque.

Une Pénélope moderne s’exclamait : « Ulysse bosse tellement, il a des horaires tellement fous, qu’il n’aurait pas le temps de regarder ailleurs. Quant à moi, tu m’as vue en train de courir toute la journée pour faire tenir mon boulot et 100% des tâches ménagères dans ma journée… ça ne fait pas envie ! » 

Attention seulement au jour où on est si fatigué et découragé qu’on a envie d’un peu de consolation…

 

Et pourtant, Ulysse et Pénélope survivent et leur couple traversera sain et sauf cette période tumultueuse. Comment s’y prennent-ils ? La suite au prochain numéro… (ici : Célibat géographique, périlleuse odyssée (2) - Les conseils)

 

Par Alix.

Alix Carnot est directrice du Pôle Carrières internationales chez Expat Communication, l’éditeur de FemmExpat.com

 

--

FemmExpat vous recommande la lecture des articles suivants :

Célibat géographique, périlleuse odyssée (2) - Les conseils

- Sophie, célibataire géographique

- Elle et lui en expat : catch me if you can, par "elle"

- Catch me if you can, la mise au point, par "lui"

- Ma femme est partie en vacances

- Quand expatriation rime avec séparation temporaire : les conseils

- Quand le couple vacille

- La boîte de Comm' du couple : pour prendre soin de "nous deux"

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !