Connexion en tant que membre

Le Couple Rendez-vous des expats confinés

Crises de couples et confinement


Couples-speration-confinement-UNE femmexpat 559x520Le confinement et la séparation ? Comment envisager deux mots aussi différents ensemble ? 

C'est la question que se sont posés Marta et Jérémy, en pleine réflexion de séparation à l'annonce du confinement.

Pour trouver un issue, quand c'est possible, on peut faire appel à la médiation familiale. Clotilde Batiste, spécialiste du sujet, partage son expertise sur la situation. 

 

Remise à zéro du mode de fonctionnement

Leur vie de couple est devenue insupportable depuis un certain temps, surtout depuis qu'ils sont rentrés d'expatriation avec leur fille Julia. Plus de relation, de l'incompréhension et de nombreuses disputes.

Marta et Jérémy avaient trouvé un mode de fonctionnement pour éviter de se croiser dans l'appartement et être présent pour Julia à tour de rôle. Jérémy voyageait encore beaucoup. Dernièrement, ils s'étaient mis d'accord pour se séparer et Jérémy avait une piste pour un nouvel appartement...

 

Mais là, ils vont devoir cohabiter...

Marta a toute sa famille au Portugal, et la mère de Jérémy habite dans le Sud. Trop tard pour envisager une autre solution.

On rentre d'expat, personne ne sait vraiment que c'est difficile entre nous et on avait décidé de se séparer un temps pour prendre un peu de distance, pour réfléchir à notre avenir de couple

...me dit Jérémy au téléphone.

 

Dans le cadre de mon activité de médiation familiale, c'est la première fois que je suis confrontée à ce genre de situation... J'essaie de donner quelques pistes par téléphone et nous envisagerons un entretien skype.

 

 

Pour l'instant, il va être important de tenir du mieux possible.

Je demande à Jérémy de noter quelques éléments pour les aider, de mettre en place un cadre pour lui, pour Marta et pour l'enfant qui est au milieu.

 

Comment instaurer le cadre ?

S'engager à être à l'écoute, de bonne foi et s'engager à se parler avec respect...

 

Puis dans un second temps, je lui explique comment recueillir les attentes de chacun :

  • Chacun pourra faire la liste de ses besoins, de ses craintes par écrit. Il est important de laisser libre cours à tout ce qui est important pour chacun...

Besoin de calme, besoin de travailler tranquillement, besoin de parler, besoin de pleurer, besoin de ne pas préparer tous les repas, besoin de se répartir les tâches, les courses, les sorties, besoin de téléphoner dans son coin etc....

  • Chaque liste sera différente et importante.

 

Ensuite, l'exercice consistera dans la reformulation par chacun de la liste de l'autre pour permettre un premier échange

J'explique que la reformulation sera bien acceptée si on utilise les formules suivantes :

« Je perçois pour toi que ce qui est important est...» et non « Tu veux que...» ou « Tu ne veux pas...»

Le "tu" peut être accusateur et source de conflit. C'est plus doux et plus entendable de commencer une phrase par « Je sens que...».

 

Puis, la phase la plus délicate et la plus importante sera ensuite d'accueillir les émotions.

  • respirer, peut-être même pleurer
  • essayer de comprendre l'autre
  • essayer d'écouter
  • on a le droit de ne pas être d'accord
  • retrouver un peu de confiance en soi et dans l'autre / retrouver de la solidarité dans cette situation si particulière
  • accepter aussi le silence

On se rappelle qu'on s'est engagé à parler avec respect, sans cris... On fait une pause et on reprendra plus tard si c'est trop difficile...

 

Enfin, j'explique à Jérémy que l'objectif sera la mutualisation :

La mise en commun des attentes et des besoins de chacun va permettre de faire une liste commune de ce qui est important pour les deux. Cela sera peut-être un tableau de répartition des tâches, une délimitation du territoire de chacun, des limites possible dans un endroit confiné... Et donc des limites à ne pas dépasser !

 

Retrouver de la participation en terrain hostile... Quel défi !

Jérémy note bien tout ce que je lui dis. J'ai ensuite eu le même entretien avec Marta qui était plus inquiète. Elle a également noté les recommandations et j'ai pu lui expliquer l'importance de ne pas mettre Julia en arbitre au milieu d'eux et d'éviter ces exercices devant elle.

Nous convenons la semaine prochaine d'un entretien skype pour faire le point ensemble...

 

Clotilde Batiste 

Médiatrice familiale D.E.

Assermentée près la CA de Paris et de Versailles

Pour la contacter : mediationfamilialebatiste.com clotilde.batiste78@gmail.com / +33 6 95 76 00 58

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 
 

Et pour celles pour qui la situation est à risques ?

La secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a fait état, dimanche 29 mars, d’« indicateurs » laissant « penser qu’il y aurait une recrudescence des violences conjugales » depuis le début du confinement. Une augmentation de plus de 30 % des signalements de violences conjugales en province et à Paris a été constatée en une semaine. C'est le cas en France... et dans le monde.

 

Vous êtes victime d'agression ou de violences conjugales... qui contacter en cas d'urgence ?  

 
Violences
 
 
Pour les femmes victimes de violences conjugales, le 39-19 (de 9 heures à 19 heures, du lundi au samedi) ou en ligne sur Arretonslesviolences.gouv.fr (24h/24 et 7j/7).
France Victimes met également à disposition des victimes une adresse mail : victimes@france-victimes.fr.
 

>> La secrétaire d’Etat chargé de l’égalité a par ailleurs mis en place des nouvelles mesures pour aider les personnes confinées avec des conjoints violents.

 
A l'étranger, il existe des associations à qui faire appel :
 

Besoin d'échanger ?

Rejoignez le Groupe Facebook Expats Nanas : séparées, divorcées dédié aux femmes expatriées/ impatriees, en cours de séparation, divorce.
Pour échanger, s'entraider dans la bienveillance. Pour toutes questions : expatseparees@gmail.com
 
 

Bouton groupe FB FXP

Des questions ? Contactez-nous !
contact@expatcommunication.com 

 

FemmExpat vous conseille également de lire :

Gérer l'absence et la séparation temporaire pour la famille expatriée

Expat, vos atouts pour faire face à la crise

Retirer les points positifs du confinement pour la famille expatriée

Bienvenue au rendez-vous des expats confinés

Parler du coronavirus avec les enfants

Retrouvez aussi ici les témoignages d'expats touchés par le coronavirus


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !