Connexion en tant que membre

Le Couple

Le divorce en expatriation : STOP à l’intox ! (Expat Value 4bis)


DivorceExpatIntoxOn l’a vu dans l’enquête Expat Value, beaucoup de conjoints s’accrochent à leur carrière parce qu’il le faut. Il le faut car les couples se séparent souvent. « Vous savez de nos jours, un couple sur deux divorce, surtout en expatriation. Alors il ne faut pas faire n’importe quoi ! »

Il y a du vrai là dedans. Les divorces en expatriation sont souvent très difficiles. Les cas douloureux des conjoints que nous accueillons seul(e)s au retour nous le prouvent régulièrement. D’accord donc, sauf sur un point qui m’a toujours titillée : « surtout en expatriation ». Comme j’écrivais un livre sur ce sujet (qui est aujourd’hui chez le correcteur, ça avance lentement mais ça avance), j’ai mené l’enquête et je vous donne le résultat plus tôt que prévu car il me semble important de le rapporter en miroir d’Expat Value.

      1. Des chiffres sans fondements circulent avec insistance

Et ils ont de quoi faire refuser l’expatriation à quiconque tient à sa douce moitié : jusqu’à 50% de divorce durant l’expatriation entend-on fréquemment !

Stop, avis aux nombreux spécialistes, journalistes, expats qui relaient ces chiffres : peut-on penser à ce que cela veut dire ! Que si on part à deux, on a une chance sur deux de revenir seul(e)  ou avec un(e)  autre ! Dans ces conditions, moi je ne pars plus, faut être sérieux ! Cependant, bonne nouvelle je n’ai jamais vu les sources de ce chiffre affolant à part un vague « j’ai bien vu autour de moi à Tombouctou ! ». 

      2.  Une source sûre mais tronquée

Un début de piste : l’enquête Sofres – Mondissimo. 1003 Français de l’étranger interrogés. 7% de divorcés (pas nécessairement pendant l’expatriation). On demande à ces 70 personnes si l’expatriation a joué un rôle dans leur divorce [1]. 33% de "oui" ou "je ne sais pas" (on aurait pu s’attendre à plus). Conclusion selon l’étude : « 1 Français sur 3 se sépare ou divorce pendant ou à la suite d’une expatriation. »

Sur le plan logique, je ne comprends pas le lien. Ce n’est pas parce que « ma belle-mère a joué un rôle dans mon mariage » que « je me suis marié A CAUSE DE  ma belle-mère ». Le problème est que cette source est citée partout depuis 7 ans et que personne ne l’a jamais remise en cause, sauf à gonfler les chiffres ; j’ai lu récemment « 53% de divorces en plus en expatriation.» Pauvres de nous ! Déjà qu’un couple sur deux divorce en général, on arriverait donc aux trois quarts. Pas du tout ce que j’ai constaté !

       3.  Premier indice fiable : le taux de personnes séparées ou divorcées est faible.

Soyons sérieux, reprenons donc les bases.

Mondissimo, Maison des Français de l’Etranger (qui se fonde sur les chiffres des Consulats) : tout le monde confirme que 7 ou 8% de Français de l’Etranger sont divorcés. Exactement comme dans le reste de la population française (source Insee). Or, nous avons affaire à une population jeune, urbaine, très diplômée qui souvent divorce davantage que les autres. Le chiffre devrait donc être plus haut.

 

       4.  L’apport d’Expat Value

Notre enquête sur le couple et l’expatriation avec ses plus de 3500 participants nous emmène plus loin. Faisons un premier pas avec une question qui a recueilli plus de 2000 réponses ! 82% des sondés pensent que l’expatriation a renforcé leur couple (sans différence notable entre les couples encore en expatriation et ceux qui sont revenus). 
 
 
En détaillant, (cette fois-ci à partir de 800 réponses dans une enquête spécifique sur le couple), voici d'autres réponses :

  • On se dispute plus en expatriation  : FAUX à 80%

  • On a l’occasion de parler des grands choix du couple : VRAI à 81%

  • L’expatriation c’est bon pour la libido : FAUX à 53%

Mon analyse : l’expatriation fait mûrir les couples plus rapidement, ce qui ne se fait pas sans tensions et crises mais au final renforce le couple. En revanche, c'est vrai, les divorces à l’étranger sont souvent particulièrement traumatisants et c’est une situation à anticiper.

 

Bref, je m’arrête là. Ca fait vraiment du bien de tordre le cou à une idée reçue.

Tout cela pour dire que je comprends ceux/celles qui disent vouloir travailler pour se protéger du divorce mais que je ne veux pas laisser croire que l’expatriation est dangereuse pour le couple car les croyances sont souvent auto-réalisatrices : « Normal que notre couple aille mal ; on est en expat ! ». Au contraire. L'expatriation est globalement bénéfique. C’est la vie en général qui est périlleuse pour les couples.

Bon vent à vous et à vos projets en expatriation

Alix-CarnotpAlix

PS : j’ai pensé tout du long de cet article aux couples qui se sont séparés en expat ; je sais qu’on ne parle pas assez d’eux car il n’est pas facile d’avoir des témoignages. Nous en avons néanmoins plusieurs très utiles. Ca vaut le coup de les lire.

[1] Source : TNS SOFRES "Expatriés, votre vie nous intéresse" - vague 6

 Si vous avez raté le début :

 

Les 10 infos indispensables sur la carrière des conjoints expatriés (Expat Value 1)

Les conditions du départ : mais qu’allaient-ils faire dans cette galère ? (Expat Value 2)

Le conjoint expatrié : portrait-robot (Expat Value 3)

Pourquoi les conjoints expatriés veulent-ils donc travailler ? (Expat Value 4)

11 obstacles au travail des conjoints à l’étranger (Expat Value 5)

L’expatriation, impasse ou booster professionnel pour le conjoint ? (Expat Value 6)

Petits secrets de ceux qui ont trouvé du travail à l’étranger (Expat Value 7)

Conjoint expatrié : un accompagnement rare et pas toujours adapté (Expat Value 8)

Expatriation : et si le bonheur était juste là, finalement ? (Expat Value 9)

L’expatriation, lieu de tous les clichés de genre (Expat Value 10)

--

FemmExpat vous recommande les articles suivants :

Libido : sous la couette des expats

7 secrets pour prendre soin de votre couple en expatriation (premium)

Je rentre seule

Quand le couple vacille

Anticiper les risques familiaux en expatriation : 10 points clés

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 02/11 – Café Retour d’Expat (en présentiel)

    novembre 2 @ 9 h 00 min - 10 h 30 min UTC+1
  2. 04/11- Conférence Online Etudes Post Bac Amérique du Nord

    novembre 4 @ 16 h 00 min - 17 h 00 min UTC+1
  3. Conférence Online : Commencer des études internationales en 2021, avec le Bachelor de ESCP

    novembre 5 @ 14 h 00 min - 15 h 00 min UTC+1
  4. 02/12- Conférence Online Etudes Post Bac France

    décembre 2 @ 16 h 00 min - 17 h 00 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !