Connexion en tant que membre

Le Couple Psycho

Libido : sous la couette des expats


libido expatNous vous avons interrogées pour connaître votre avis sur l’impact de l’expatriation sur le couple. Nous avons ensuite partagé avec vous les grandes lignes de vos 800 réponses et nous vous avions promis de soulever le voile sur le sujet tabou : que se passe-t-il sous la couette (ou la moustiquaire) des expats ?

Morceaux choisis.

Nous passerons vite sur celles qui ont pudiquement répondu « non mais qu'est-ce que cette question ? ». Nous respectons leur mystère mais cela n'apporte pas d’eau à notre moulin. Tout comme celles qui constatent chastement: « Je ne peux pas répondre : je n'ai pas testé en mode "non expatrié" ».

Plusieurs lectrices déclarent que « Pour moi rien à voir avec l'expat ; la libido est liée au fonctionnement interne du couple.»

Or justement, et le reste de l’enquête le montre bien, l’expatriation a un impact fort sur le couple, elle a donc un impact clair sur la tendresse des conjoints. Mais lequel ?

La plupart des commentaires se concluent en « ni l’un ni l’autre ». Une lectrice perspicace l’explique ainsi : « la libido suit un peu les périodes bonnes ou mauvaise ; oui si les deux sont en harmonie avec ce qu'ils vivent Non si l'un ou les deux sont perturbés par ce qu'ils vivent ».

Et là, tout s’éclaire.

 

Vous avez cité les facteurs qui permettent au couple de se rapprocher :

  • Le changement : « cela évite de tomber dans la routine. Nouvelle maison, nouveau pays (nouveaux défis aussi !), nouvelles activités… ». «De nouvelles aventures pimentent le couple et l'existence ».
  • L’exotisme : pas une femme n’en a parlé, mais un lecteur raconte : « on se retrouve dans un environnement différent qui "excite" dans tous les sens du terme ». Un autre renchérit : « surtout quand on se rapproche des Caraïbes ».
  • La complicité : « Le fait de vivre quelque chose d'excitant et voulu re-dynamise le couple »
  • La disponibilité : « Le rythme est plus cool que chez nous où on bossait tous les deux ». « Quand on a de l'aide pour la maison et les petits, c'est plus facile de retrouver une vie de couple ! Pour moi, il y a aussi l'inquiétude financière qui est levée par notre niveau de vie... oui, ça joue sur ma libido ! »
  • Les retrouvailles à deux : « Peut-être que le fait de se retrouver loin de ses proches rapproche. »

Certains nuancent : « Ca dépend du cadre de l'expatriation: plages idylliques ou banlieue palestienne ! ». « Ca dépend du pays, si il fait chaud ou froid 😉 ». Mais les deux peuvent rapprocher puisque vous avez parlé aussi bien des « robes légères affriolantes » que des «soirées glaciales où se sent tient bien chaud ».

Plusieurs s’interrogent : « Je ne sais pas si c'est une question de libido ou de pause dans la carrière de l'un des deux conjoints, mais le nombre de naissances qui correspondent à un départ en expat est impressionnant. »

Enfin, l’une d’entre vous est péremptoire : « Je dirais même plus, c'est excellent pour la libido. »

 

Réalistes, beaucoup soulignent l’autre face de la médaille.

  • La tempête de l’arrivée : « Débuts compliqués! Beaucoup d'occupations, beaucoup de stress. Absorbé par les difficultés de l'adaptation, on peut ne plus être disponible à l'autre. » « Pas terrible dans les phases de préparation puis d'installation ». Vu par un homme, cela donne « les premiers mois on a pas mal d'autres préoccupations ! Cela demande une petite motivation supplémentaire ! 🙂 En fait l'envie est là mais peu de temps à y consacrer ».
  • Le choc culturel : « Le début est excitant puis vers 6 mois on déchante et on a souvent un coup de déprime (typique de l'expatriation). Après ça revient 🙂 ». « Tout est neuf: L'environnement, les collègues, les processus de travail et la langue... Tout ça est très épuisant. Quand mon compagnon arrive à la maison le soir, il est trop fatigué et souvent s'endort sur le canapé. ». « En l’absence de repères, difficile de s'abandonner ! »
  • Le stress « Meme si celui-ci peut émoustiller, nous rendre léger, le fait de travailler, à l´étranger, pour au moins un des membres du couple peut le faire stresser. Les chocs d´expat aussi sont stressants. Et le stress ne joue pas en faveur de la libido ! ».  « Expat = un chéri qui bosse énormément et a moins de disponibilité, car plus de boulots et voyages... ».
  • La relation est souvent instable : « oscillation entre euphorie d’une vie plus facile et gouffre d’une vie vide », «période d'agacement d'énervement, de colère.... On peut aussi se rapprocher d'une autre manière, avec des attentions, des surprises pour soi, lui ou les enfants ... Relation plus "en dents de scie " ».

 

En relisant ces verbatim, il me semble que l’on retrouve tous les grands sujets qui font notre vie de d’expatriés et ce n’est pas un hasard puisque comme tant de vous l’ont répété « la libido est le révélateur de la santé d’un couple ». « Ce n'est pas parce que l'on est à l'étranger que cela booste, dit un lecteur, ... c'est plutôt être bien ensemble ».  Mais comme le conclue deux lectrices, « Expatriation ou non, la libido est indispensable ». « C’est d’abord une conséquence, mais ça devient aussi une cause aussi. Pour ces deux raisons, il faut y faire attention. »

 

Alix Carnot - Expat Communication

 

Alix Carnot est Directrice du pôle Expat Intelligence et Carrières Internationales chez Expat Communication. 
Elle est aussi auteur du livre « 
Chéri( e) on s’expatrie ! Guide de survie à l’usage des couples aventuriers » Eyrolles 2016.

 

 

 

FemmExpat.com vous suggère la lecture des articles suivants :

- Ce que vous nous avez appris sur le couple en expat

- 7 petits secrets pour prendre soin de son couple

- Le couple en expatriation

- Expatriation : préparer son couple

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !