Connexion en tant que membre

Etudiants Les Adolescents Orientation

L’année sabbatique entre le lycée et les études : pour quoi ? Comment ?


AnnéeSabbatiqueJeunePour certains étudiants, une année sabbatique entre la fin du lycée et les études supérieures est une coupure salutaire, car elle peut être une bonne façon de recharger les batteries après des années de routine au collège et au lycée. Ce moment peut aussi être un moyen d’explorer une activité nouvelle, de parfaire sa connaissance d’une langue étrangère ou de donner son temps dans une association en France ou dans un autre pays.

Cependant, avant de décider de prendre une année de césure, il  est important de faire un état des lieux des motivations qui animent votre adolescent et de vous assurer ensemble que ce temps de ressourcement sera en lien avec ses motivations et lui donnera un sentiment de satisfaction et d’accomplissement.

 

Quel objectif pour l'année sabbatique de l'adolescent ?

Si l’objectif principal est de faire une pause pour sortir des contraintes scolaires, examens, devoirs à rendre etc., il est important d’avoir un objectif et de donner un sens à l’activité. Il est courant de voir des jeunes ayant pris une année sabbatique sans objectif, rester devant la télé ou faire quelques heures par semaine derrière la caisse d’un fast-food…Très souvent, ces jeunes regrettent leur décision au moment où leurs amis reprennent leurs études à la rentrée.

Si votre enfant ne sait pas quoi faire pendant son année, proposez-lui de l’aide pour structurer et  mûrir son projet. Vous pouvez en discuter avec lui, et l’aider à définir ce qu’il souhaite faire de son année, en l’écoutant et sans le juger, et en lui proposant de l’accompagner dans ses recherches. Vous pouvez ensemble rechercher et contacter un organisme spécialisé dans les échanges, le bénévolat ou l’organisation de cette année hors de l’environnement scolaire. De nombreux sites français, anglophones ou autres sont consultables sur internet. Attention, les programmes que ces organismes proposent peuvent coûter très chers, et il est important que vous vous assuriez aussi de leur éthique et de leur sérieux !

 

La valeur ajoutée d'une année sabbatique pour le jeune

La vraie valeur ajoutée d’une année sabbatique entre le lycée et les études supérieures est de toute évidence, l’énergie et l’envie retrouvée d’étudier, et aussi, en fonction du projet, la maturité et l’expérience acquises par le jeune pendant ce temps de pause.

Beaucoup de parents se demandent si un arrêt momentané des études ne sera pas l’engrenage vers la déscolarisation. Ceci est rarement le cas. La majorité des jeunes ayant fait une année sabbatique pendant leurs études ont envie de reprendre le moment venu.

 

Préparer la rentrée après l’année sabbatique

Il est malheureusement difficile en France de s’inscrire dans un établissement d’études supérieures pendant l’année de Terminale, puis de demander une entrée différée pour l’année suivante, surtout quand il s’agit d’une université. Seules certaines écoles postbac proposent cette option. Par contre, il est possible de demander une entrée différée d’une, voire deux années, dans les écoles et universités d’autres pays européens et les universités américaines. Ce processus est intéressant, bien que certains étudiants, avec le recul et la maturité, voient leurs intérêts changer et souhaitent intégrer un établissement différent ou étudier dans un autre domaine. Aussi, vous devrez prendre le temps de considérer avec votre enfant, s’il fait le choix de ses futures études avant son année sabbatique ou pendant celle-ci.

Certains étudiants entrevoient la possibilité d’entrer dans un « meilleur » établissement après leur année sabbatique que ceux dans lesquels ils auraient été admis directement après le Bac.  La plupart des établissements faisant une sélection sur la base des résultats scolaires en priorité, cette stratégie n’est pas vraiment efficace. Aussi, à moins que l’année de césure ne soit dédié à étudier une langue ou un domaine spécifique pour permettre l’acquisition de compétences, n’y comptez pas.

 

Valoriser ses talents

Si vous faites néanmoins le pari que cette année sera la clé d’accès à d’autres choix en termes d’études supérieures, faites en sorte que votre enfant choisisse ce qu’il fera de cette année avec le plus grand soin. Par exemple, s’il a déjà une passion ou un talent particulier, une expérience de travail dans un domaine particulier et/ou un milieu social difficile, alors peut-être lui sera-t-il possible de parfaire encore son expérience ou son talent à plein temps ou de façon atypique afin d’intéresser les jurys d’admissions pour qu’ils reconnaissent son année sabbatique comme une vraie valeur ajoutée à son dossier, voir quelque chose d’unique qui leur donne envie de lui offrir une place dans leur établissement.

 

Prendre en compte l'âge de l'enfant

D’autre part, il faut considérer l’âge de votre enfant. De nombreux élèves obtiennent leur baccalauréat à 17 ans ou moins, en dessous du seuil de la majorité, ce qui les empêche d’accéder à certaines activités. Néanmoins, ces jeunes ont d’autant plus besoin de prendre un temps de recul, qu’ils sont encore souvent immatures quant à leur avenir et à leurs choix d’études. Il peut être intéressant à ce moment-là de leur proposer une année sabbatique plus « structurée » avec un organisme spécialisé qui encadrera les activités  dans un domaine qui intéresse le jeune.

En conclusion, il est intéressant de garder à l’esprit qu’en l’absence d’un objectif qui inspire votre enfant et qui lui donne vraiment envie d’aller de l’avant, peut-être est-il plus judicieux de reporter cette pause après une ou deux années d’études si possible, ou à la fin de celles-ci. La question reste très personnelle, et doit être prise en compte dans toutes ses dimensions, car certains jeunes ont réellement besoin d’une pause après le lycée, alors que d’autres sentent qu’ils n’ont pas la maturité nécessaire ou qu’ils veulent intégrer l’univers étudiant immédiatement.

Lâchez les attentes, accueillez l’inspiration.

Bonne route !

 

Par Sylvie Dangibeaud 

 

 

 

FemmExpat vous recommande les articles suivants

Les enfants d'expats qui étudient loin

Ados et départ en expatriation : communiquez

Check-list : 5 points à vérifier avant de partir étudier à l'étranger

Essayez l'expatriation avec parachute : posez un congé sabbatique

Les TCK et l'orientation des ados

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !