Connexion en tant que membre

Vie familiale

Comment sociabiliser en pleine pandémie de Covid-19 ?


Sociabiliser-en-2021-Covid-UNE femmexpat 559x520Réussir son intégration constitue l’un des principaux défis de l’expatriation. Un des facteurs déterminant de la réussite de l’expatriation est notre capacité à nouer des contacts aussi bien avec les locaux qu’avec d’autres expatriés.

Et comme le dit si bien notre cher Aristote : « l’homme est un être sociable ; la nature l’a fait pour vivre avec ses semblables». Alors surtout ne restez pas isolée au risque de vous sentir déprimée...

Mais en pleine pandémie de Covid-19, rien n'est moins simple ! Comment se faire des amis quand vous arrivez dans un pays où la distanciation sociale est de mise ? Comment éviter ce sentiment d’isolement ?

Peggy Velasquez et Maylis Hauret, coachs certifiées de la Coach Academy, vous livrent quelques astuces.

Profiter de l'école

Pour ceux et celles qui ont des enfants, l’école est un vecteur très important de rencontres. Elle permet de rencontrer d’autres mamans à la sortie, d’échanger et de voir du monde.

Pourquoi pas vous proposez comme « parent délégué de classe » ? Cela vous permettra d’avoir les adresses emails de tous les élèves de la classe très rapidement. Vous pouvez aussi organiser un goûter ou un dîner de classe en respectant les règles de distanciation sociales bien entendu. Cela aura un double effet : permettre à votre enfant une intégration dans la classe et pour vous, de rencontrer d’autres mamans.

Mais en fonction des normes de sécurité du pays où vous êtes expatriée, il faudra bien sûr vous adapter et accepter de faire les choses différemment.

C'est le cas de la Colombie où Peggy est arrivée en septembre 2020.  Avec les cours passés en mode virtuel, pas de sorties d’école !

Dès mon arrivée en Colombie, je me suis proposée comme parent délégué de la classe de mon fils en troisième. Je me suis littéralement jetée à l’eau, car je ne connaissais pas le fonctionnement du lycée, ni la ville de Bogota. Mais bon je me suis dit que c’était le meilleur moyen vu les circonstances de faire connaissance et de me mettre au courant. 

Bingo : dans la journée j’ai été contactée par une maman française qui m’a trouvé très courageuse de me lancer à peine arrivée ! Le premier pas, le plus dur était fait.

Elle m’a ensuite fait connaître d’autres filles « expats », des activités sportives en extérieur pour mon fils. Elle a partagé ses bons plans et m’a inscrite sur les réseaux existants à Bogota (« Accueil et bons plans de Bogota », « Français à Bogota » etc).

Ce petit effort  m’a permis de faire mes premiers pas dans la communauté française.

Le jeu en vaut la chandelle non ?

User des réseaux sociaux locaux

Vu les circonstances, les réseaux sociaux restent un excellent moyen de faire des rencontres avec des personnes près de chez vous.

On pense à Linkedin, Instagram, Facebook et on vise surtout les groupes d’expatriés/ de Français à l’étranger (de type "Les Frenchy à...",  les "Mum’s in", etc). Sans oublier les groupes WatsApp des écoles de vos enfants, les associations de parents d’élèves, etc.

Voilà une vraie « mine d’or »pour se mettre au courant de tout ce qu'il se passe à côté de chez vous. Mais également de garder le lien avec les amis et familles restés en France.

Par exemple, Maylis expatriée à Madrid, consulte chaque jour le groupe Facebook « Covid Madrid » pour suivre au jour le jour les quartiers confinés et suivre l'évolution des mesures en vigueur.

Se rapprocher des voisins

Autre chose qui marche aussi très bien, même en temps de Covid - en limitant le nombre de participants et en respectant les normes du pays - est le fait d’inviter vos voisins d’immeuble à déguster chez vous une spécialité de notre pays.

J’ai invité, nous dit Peggy, une famille Colombienne, avec des enfants du même âge que mon fils, à manger la fameuse Galette des Rois. Nous étions 7. Ils ont été ravis de découvrir l’histoire de la galette. Sans compter qu'une de leurs filles a eu la fève ! Premier pas effectué. Ma voisine m’a écrit le lendemain pour me dire qu’elle en avait parlé à toutes ses amies et qu’elle voulait absolumment la recette.

Cela permet à la fois de se faire des amis et de faire rayonner la culture française dans le monde. Et croyez moi dit Peggy : " il est rare que des gens refusent de venir partager un petit moment autour d’une spécialité française. La réputation de notre gastronomie nous a devancé !"

Approfondir les relations professionnelles

Bon, OK, avec le télétravail, les moments passés ensemble sur le lieu de travail, se limitent aujourd'hui le plus souvent à des réunions Zoom. Mais pourquoi ne pas proposer des rassemblements digitaux informels, histoire de faire connaissance avec vos collègues ?

Peggy relate :

A l’occasion du Beaujolais nouveau, son mari a participé à « un apéro on line ». L’organisateur de cet évènement avait fait livrer à chacun une boîte contenant une bouteille de vin, du fromage et des biscuits-apéros à partager ensemble virtuellement. Ce très bon moment a permis à chacun de faire connaissance, d’échanger leurs numéros de téléphones personnels. Et il  y a d’autres moyens qu’en mangeant de se faire des amis rassurez-vous !

Aller à la rencontre des locaux

En apprenant la langue du pays par exemple. C’est très important car cela permet à la fois de se sentir plus à l’aise dans le pays et de briser la glace avec les locaux. Renseignez-vous, de nombreux cours sont organisés en présentiel ou online en fonction du pays où vous résidez.

Parler la langue de son pays de résidence a permis à Maylis, en Espagne, d’intégrer le groupe Facebook de son quartier « mis Vecinos » qui permet de tisser des liens avec ses voisins. Très utile en ce temps de Covid.

En un mot...

Les maîtres mots, vous l’aurez compris sont « lancez-vous » et « sortez de chez vous ». Même virtuellement, allez vers les autres. Participez le plus possible à des événements en présentiel ou en ligne afin de de découvrir de nouveaux visages : conférences, visites de musés, débats, cours de sport, cours de cuisine, club de lecture pour adultes et enfants …et mêmes des apéritifs virtuels avec des locaux ou autres expatriés de votre ville.

A noter aussi que les Accueils de votre pays d’expatriation, les Alliances et Instituts français continuent aussi souvent à organiser des événements en ligne et/ou en semi-présentiel. Bien sûr, vous pouvez aussi compter sur tous les rendez-vous organisés online par FemmExpat.

On le sait, faire des rencontres en expatriation avec la situation sanitaire actuelle, nous demande d’aller vers les autres, d’être ouvert, créatif et inventif mais cela reste une belle aventure pleine de surprises !

Peggy VelasquezPeggy Velasquez, expatriée à Bogotá en Colombie

Coach professionnelle certifiée, spécialisée en neurosciences. Avec la Coach Academy, elle intervient dans l’accompagnement de transition, de carrière du conjoint d’expatrié, du retour à l’emploi et de la confiance en soi. 

Maylis Hauret

Maylis Hauret, expatriée à Madrid en Espagne

Maylis est une coach certifiée de la Haute Ecole de Coaching de Paris. Avec la Coach Academy, Maylis propose son expertise  spécialisée dans l’aide à la carrière pour les conjoints expatriés ainsi que dans l’aide au retour d’expatriation.

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

FemmExpat vous recommande aussi :

Partir en expatriation en plein Covid… pourquoi j’ai pris ce « risque » ?

S’expatrier en temps de Covid : « je croyais être organisée et les déménageurs sont arrivés !!!! »

Expat 2020 : le film a changé

"Mon expat et le Covid-19" : comment le virus a transformé votre expatriation

Départ pour une durée indéterminée - récit d'une famille toujours séparée par le Covid-19


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne