Connexion en tant que membre

Bien-être Ma vie en expatriation

Une alimentation simple et saine : évitez le yoyo de l’expat


Une alimentation simple et saine : évitez le yoyo de l’expatVous venez à peine de poser vos valises dans votre nouveau pays… Vous avez seulement entendu quelques mots dans la langue locale et entraperçu le monument le plus connu de la ville. Mais vous prenez déjà conscience que si la culture, les traditions, les coutumes sont différentes, alors le régime alimentaire le sera tout autant ! Et oui, suivant votre destination, vous n’allez sûrement pas trouver tous les mêmes aliments qu’en France. Et une adaptation va s’imposer.

 

Découverte

Pour certaines ça va plutôt être l’excitation de découvrir de nouvelles saveurs et de s’inviter à la table des restaurants les plus réputés. Mais pour d’autres la méfiance de l’inconnu va prendre le dessus. Et lorsqu’il s’agira d’aller faire les courses, trouver des produits familiers deviendra un réflexe. Après tout, il s’agit de se sentir bien chez soi. Et ce que l’on trouve dans son assiette y contribue – surtout pour des franchouillards.

 

Bon alors on achète quoi, on mange quoi dans notre nouveau pays ?

Le plus important, mesdames, est avant tout d’avoir une alimentation saine. Bien manger c’est  adopter une alimentation variée et équilibrée. C’est-à-dire manger de tout, en quantités adaptées – 10 par jour, c’est sain, c’est simple, n’oubliez pas. Cela consiste à privilégier les aliments bénéfiques et à limiter la consommation de produits trop gras, trop sucrés, trop salés. Vous l’avez compris, l’équilibre alimentaire est une constante à travers le monde. La plupart des grands-mères vous diront la même chose.

 

Ce qui change, ce sont les ingrédients et leurs associations, et la façon de manger !

Dans certaines régions, il est coutume de manger avec les doigts, dans d’autres avec des baguettes ou bien avec une simple cuillère à soupe. La politesse ne s'impose pas non plus de la même manière partout autour d’un déjeuner. En Afrique, on mange souvent assis par terre en tailleur. Alors qu’au Japon, on est à genoux autour de tables basses. 

Commencez par vous familiariser avec les aliments locaux. Rien de mieux que d’aller se promener au marché, respirer de nouveaux parfums, plonger sa main dans des sacs de graines de toutes les couleurs, contempler les nouvelles variétés de fruits et légumes sur le étales. Accompagnez-les de viande ou de poisson, mais toujours en quantité modérée. Sachez que l’utilisation de condiments, tels que le basilic ou la coriandre, riches en vitamines, contribuent largement à l’équilibre alimentaire et à une bonne santé.

 

Identifiez les aliments

Il est toujours important de savoir ce que l’on mange. Si vous faites vos courses au supermarché, lisez les étiquettes, regardez la liste des ingrédients sur les emballages, ne serait-ce que pour identifier les produits auxquels vous seriez allergique. Dans des pays où la langue vous est totalement inconnue, munissez-vous d’applications pour vous faciliter la compréhension de ce qui se présente à vous. En Chine, par exemple, l’application Waygo est un traducteur bien utile, car spécialisé dans le vocabulaire de la nourriture (et du transport).Article yoyo expat

Consommer Français pour le moral

Sachez qu’il reste quand même toujours possible de consommer des produits français. On ne compte plus les boulangeries - et même les boucheries - à la française qui ouvrent de par le monde. Question courses et approvisionnement en ligne, Mondizen, par exemple, est un site Internet qui livre des produits français (confitures Bonne Maman, rochers Suchard, savon Le Petit Marseillais) partout à l’étranger. Il en existe d’autres, comme par exemple notre chouchou So French So Goods, sans compter le spécialiste du fromage : Fromages.com.

 

Le yoyo de l'expat

Le changement de régime alimentaire, d’aliments, de climat, mais aussi de rythme de vie entraîne presque mathématiquement un changement du métabolisme. Il y a des destinations où l’on prend du poids, d’autres où l’on en perd, sans même s’en rendre compte ni faire attention (lire « les kilos de l’expat, ou le french paradoxe »). Par exemple, en arrivant au Brésil, Marie a profité des rodizios de viande à volonté, des apéros aux salgadinhos frits et à la caipirinha… et cela s’est vite vu au moment de renfiler ses pantalons. La mise en place de son nouveau rythme de vie a pris plus de temps à s’installer que les kilos, mais petit à petit l’activité lui a redonné la ligne et maintenant c’est quand elle rentre en France qu’elle reprend des (kilo)grammes (lire « good morning la France, good morning les capitons »). Acceptez qu'il faut aussi à votre corps un petit temps d'adaptation. Au début tout est nouveau, vous voulez goûter à tout, ou au contraire tout vous dégoutte. Petit à petit, vous allez trouver vos repères et votre équilibre. Patience et longueur de temps...

Au fil du temps, vous allez connaitre votre nouveau pays, comprendre ses traditions, apprivoiser ses saveurs et affiner votre goût pour ce nouveau mode alimentaire. Et installer un rythme de vie sain et équilibré. En attendant… comptez sur les autres expats pour vous donner tous les bons filons !

 

Voici les calculateurs santé pour contrôler si vous avez une alimentation saine et équilibrée :

Indice de Masse Corporelle ou IMC

Vos besoins caloriques

Votre métabolisme de base

Indice de Masse Grasse ou IMG

Poids idéal santé

 

Illustration par Caroline Gaujour, illustratrice/graphiste expatriée à Istanbul – http://www.dessinsdexpat.com/ dessinsdexpat@gmail.com. Lire son portrait sur FemmExpat.com.

 

FemmExpat vous conseille de lire :

Quizz: testez votre alimentation!
Portrait : Sophie, nutritionniste au brésil


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !