Connexion en tant que membre

Bien-être Les soins Mes dossiers

La luminothérapie, et la vie redevient plus rose


La luminothérapie, et la vie redevient plus roseMesdames d’Asie, d’Australie, d’Amérique du sud et d’Afrique, bref toutes celles qui vivent à des latitudes scandaleuses, par pitié ne lisez pas cet article ! Ce n’est pas pour vous… Profitez-en, veinardes ! Mesdames d’Oslo, de Londres, de Moscou, etc. toutes celles qui sont rentrées en France et j’en passe, cet article est pour vous !

Vous avez constaté comme moi que la luminosité descend un peu mais sûrement un peu plus chaque jour. Qui ne rêve pas dès le matin de retourner discuter avec sa couette en plume et d’enfouir sa tête dans ses doux oreillers... Nous, on parle en connaissance de cause. Il paraît que c’est le syndrome de saison…

Mais on n’est pas du genre à se laisser aller. Surtout on aime bien vous parler de bons plans, de ceux qui marchent vraiment. Alors nous avons « la » solution qui redonne le moral, booste le physique et vous remet en marche : la luminothérapie.

 

Lumino pour la lumière, of course

Thérapie vient du grec ancien θεραπεία, therapeía (« cure ») dérivé du verbe θεραπεύω, therapévô (« servir, prendre soin de, et, par extension, soigner, traiter »), issu de θέραψ, théraps (« serviteur »). Merci wikipédia !

Donc la luminothérapie, c’est prendre soin de nous avec de la lumière… Ca, plus quelques tisanes aux herbes et vous êtes juste trop « nature oriented » !

 

« The » lampe qui diffuse la lumière naturelle du jour

Tout bipède partant en expatriation pour des contrées où "la nuit et le jour" n’est que nuit l’hiver, et "le jour et la nuit" n’est que jour l’été, se doit de se procurer « the » lampe. Celle qui diffuse la lumière naturelle du jour.

Car à l’approche de l’hiver ou en plein hiver, la diminution, voire la disparition de la clarté extérieure a un effet néfaste sur notre horloge biologique interne. Cette fameuse horloge que l’on met à mal d’ailleurs lors des décalages horaires. Elle règle les moments d’éveil et de sommeil et la température corporelle du corps… Vous n’avez pas vous, en ce moment, des coups de pompe pendant la journée ? Un peu beaucoup froid, des envies de prendre un gamin et de taper sur l’autre avec, d’hurler sur votre boss ou sur votre conjoint ou les deux ? Nous c’est limite …

Le manque de lumière entraîne des coups de blues

Mais aussi des troubles du sommeil, de la tristesse au réveil, de l’irritabilité… STOP à la morosité ! C’est pour soigner naturellement des symptômes bien normaux que l’on utilise la luminothérapie. En effet le principe est d’exposer son organisme à une lampe spécialement étudiée pour offrir un maximum de lumière. Et ça c’est une bonne nouvelle. Car c’est facile de s’acheter une lampe, de l’avoir chez soi, ou au bureau. Et d’en profiter tout l’hiver au moins une heure par jour… Pour voir la vie en rose, et aussi pour se remettre du jet lag si besoin est !

Outre les effets sur le moral, la luminothérapie est très bonne pour soigner certaines affections cutanées comme l'acné, les allergies, la dermatite, la dermatopathie, l'eczéma, l'enflure, l'érythème avec rougeurs, le psoriasis, l'urticaire, etc. C’est mieux que le soleil qui, par son effet vaso-dilatateur, entraîne des sensations de brûlures.

 

La lumière a un effet kiss cool sur votre cerveau

Et aussi sur celui des enfants en le dopant à la sérotonine. Le manque de lumière a transformé votre cortex en guimauve et votre concentration, sans oublier celle des vos enfants, en a pris un grand coup …

Alors coup de barre ou coup de blues, ce ne sera pas un « Mars » mais une bonne séance de luminothérapie et tout repart. D’ailleurs nous allons installer une lampe pour l’hiver au milieu de la salle de rédac' où ça somnole un peu l’après-midi après l’envoi de la Newsletter !

Petite cerise sur le gâteau :

 « Bonjour. Pourquoi viens-tu d'éteindre ton réverbère ?

– C'est la consigne, répondit l'allumeur. Bonjour.

– Qu'est-ce que la consigne ?

– C'est d'éteindre mon réverbère. Bonsoir. Et il le ralluma.

– Mais pourquoi viens-tu de le rallumer ?

– C'est la consigne, répondit l'allumeur.

– Je ne comprends pas, dit le petit prince.

– Il n'y a rien à comprendre, dit l'allumeur. La consigne c'est la consigne. Bonjour. »

Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince

Keep going !

L’équipe

 

FemmExpat vous conseille de lire :

Le burn-out chez les expatriés

Êtes-vous addicted?

Comment se soigner naturellement en expatriation?

Les pathologies exotiques


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !