Connexion en tant que membre

Bien-être Ma vie en expatriation Psycho

Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ? – La tribune de Corinne


Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ? - La tribune de Corinne"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone. Car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance. Et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser ».

Pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle ». Je me pose des tas de questions.

Les démarches les plus simples me semblent insurmontables. Il faudrait que j’appelle un plombier pour la maison. Mais là même pas en rêve."

 

 

"Je me sens comme une petite fille qui fait sa rentrée dans une nouvelle école"

Deux semaines après mon arrivée, une fille que j’ai rencontrée à la sortie de l’école me dit " viens jeudi prochain, je fais le café rencontre de l’Accueil. Tu verras il y aura du monde. Et tu pourras faire connaissance, notamment avec Nathalie qui habite près de chez toi… 

Seulement le jour J, je n’avais juste pas envie de sortir de mon lit, de me dire que j’allais voir des tas de têtes que je ne connais pas. Et pourtant je suis pas vraiment timide. Mais là je me sens comme une petite fille qui va faire sa rentrée des classes dans une école où elle connaît personne. Et j’ai la trouille… Juste pas envie … Moi qui suis si sociable, je ne me reconnais pas ! En plus, pour le moment je ne me sens pas trop à l’aise avec les expats, et surtout avec les conjoints d’expats. Je n’ai même pas appelé Marie, dont j’ai eu le contact par une cousine. Je ne sais pas… et si elle est un peu trop expat, pire genre Mère Térésa ? Bref que je ne l’aime pas trop et qu’il faille que je me la coltine. Non, pas question…

Et cette impression d’être en grandes vacances sans être vraiment en vacances.

Je perds du temps, et donc je perds mon temps. Maintenant que j’ai plein de temps, (et Dieu sait si j’ai rêvé de ce moment-là), je me sens perdue dans ce grand vide. Si encore, l’installation était terminée. Mais même pas ! Je fais une chose à la fois, c’est compliqué. Je me perds dans les magasins, je ne trouve pas ce que je cherche… Et puis toutes ces choses à faire, comme je n’ai que ça à faire, eh bien je les fais durer.

Pas trop vite le matin, doucement l’après-midi. Je suis devenue la reine de la procrastination. Et ça me fait me sentir encore plus nulle.

Et alors, le pompon, c’est que je sens que je suis en décalage avec ma famille et mon conjoint. Eux ont trouvé leur rythme. L’homme s’éclate, les enfants commencent à avoir des copains. Et moi je rame. Alors qu'en plus je me rends compte que je ne sais pas ramer…

 

J’ai envie de hurler : "MAIS POURQUOI JE SUIS DEVENUE SI NULLE !?!"

"Chère amie,

je risque de vous décevoir et même de vous énerver (et entre nous vous l’êtes suffisamment). Car ce que vous me décrivez comme symptômes, est tout à fait normal. Vous êtes en pleine phase de transition. Et ce sentiment d’incompétence tout le monde le ressent plus ou moins fortement. Il se trouve qu’il faut en passer par là pour reprendre ses repères et pour peu à peu se stabiliser.

 

Dites-vous bien que les nouveaux expats qui donnent l’impression de tout maîtriser et de tout savoir, sont aussi désemparés que vous ! Seulement, eux, ils ne vont pas demander d’aide. Alors que dans ma prescription, ce sera le meilleur médicament que je vais vous proposer :

  • Demandez de l’aide aux autres;

  • Parlez de vos soucis, tracas, osez aborder les sujets qui fâchent, vous vous sentirez très vite moins seule;

  • Posez toutes vos questions, même celles que vous trouvez stupides;

  • Faites des erreurs, on ne réussit pas sans prendre de risque;

  • Mettez à profit ce temps libre que vous avez pour emmagasiner des infos, apprendre : faîtes l’éponge !

  • Reprenez des forces en vous faisant plaisir : ce n’est pas interdit au contraire. .. activités artistiques, culturelles, sport, humanitaire, etc.;

  • Communiquez avec votre conjoint. Faites un premier bilan ensemble de qui va bien et de ce qui reste à accomplir;

  • Tenez un journal de bord, ou commencez votre blog, et chaque jour, recherchez l’élément positif de votre journée.

 

Donc je vous le confirme, vous n’êtes pas atteinte du virus de la nullité. Je vous donne un traitement pour deux ou trois mois. Mais n’hésitez pas à m’envoyer un mail si entre temps cela ne s’arrange pas."

Docteur Bobo


corinne miniature

 Corinne Tucoulat est coach et co-fondatrice de Expat Communication.

 

 

 

 

Pour faciliter votre vie en expatriation, Expat Communication, éditeur de FemmExpat.com met à votre disposition
une équipe de coachs spécialisés dans l’expatriation pour travailler avec vous par skype, ou en direct dans certaines villes.

Envie d’en savoir plus ?  Contactez-nous : expatvalue@expatcommunication.com  - Tel. +33 (0)1 42 36 91 91

 

Femmexpat vous conseille de lire :

La luminothérapie, et la vie redevient plus rose

Les 3 étapes de la nouvelle vie d’expat

Verre d’eau à moitié plein, c’est toujours plus sympa qu’à moitié vide !

Les meilleurs outils pour faire travailler sa mémoire

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !