Connexion en tant que membre

Bien-être Les soins

Trucs de fille et hygiène : pas toujours facile de trouver des tampons en expatriation !



RèglesTamponsExpatriation
Trouver des protections hygiéniques, et particulièrement des tampons, n’est pas toujours simple selon le pays où l’on se trouve. Pour des raisons culturelles, religieuses et économiques, trouver des tampons peut se révéler être un véritable parcours du combattant. Beaucoup de femmes expatriées ne s’en aperçoivent qu’une fois sur place car personne n’a osé leur en parler avant ! Des femmes expatriées nous racontent leur « chasse » aux tampons à l’étranger et la précarité que cela engendre pour les femmes sur place. Témoignages.

 

Règles, tampons et expatriation : pas simple

Solène a travaillé dans de nombreux pays et c’est en Turquie et au Nigéria qu’elle a rencontré le plus de difficultés pour se procurer des tampons. « Au Nigeria, il est très difficile de se procurer des protections hygiéniques. La grande majorité des femmes nigériennes n'ont pas les moyens de se protéger et restent donc à la maison pendant leurs règles. Elles manquent ainsi l'école ou le travail plusieurs jours par mois. Les expatriées peuvent se procurer des tampons mais ils sont de très mauvaises qualité. L’applicateur est en carton et les fils de retrait se détachent facilement. Tout ceci bien entendu à des prix très élevés !  En Turquie, les femmes n'utilisent que des serviettes hygiéniques car les jeunes filles ont peur "de ne plus être vierges" si elles mettent des tampons. Comme je n’aime pas mettre des serviettes, c’est donc la chasse aux tampons tous les mois ! J’arrive à en trouver dans les pharmacies à Istanbul mais à des prix là encore très élevés. Par conséquent, je fais souvent mes réserves lors de mes passages en France ! » 

 

Marie était sage-femme en Arabie Saoudite. Elle habitait dans une plus petite ville que Riyad et Jeddah : « Comme les saoudiennes ne mettent pas de tampons pour préserver leur virginité, il était difficile d’en trouver. Ils étaient vendus uniquement dans des para-pharmacies et toutes n'en avaient pas. Je me souviens surtout de revenir de vacances avec un stock de boîtes de tampons dans les valises. J’ai dû même en faire ramener de France une fois. »

Pénurie de tampons

L’hiver dernier, l’Argentine a connu une véritable pénurie de tampons. Il était devenu impossible de s’en procurer dans tout le pays alors que la saison chaude démarrait dans l’hémisphère sud. Face à la crise économique et au manque de devises étrangères, l’importation de certains produits, dont les tampons, venant majoritairement du Brésil, a été fortement réduite. Un article publié dans le site d’informations Vicenews, rédigé par Gaston Cavanagh, relate ces faits : « Dans le pays, des femmes demandent à leurs amis qui prévoient de se rendre bientôt à l'étranger de leur rapporter quelques boîtes de tampons hygiéniques à leur retour. D'autres choisissent d'en commander sur Internet. Le coût de cette dernière option est bien plus élevé que les tarifs habituels pratiqués lorsque les magasins disposent du produit. » Les femmes se sont alors tournées vers des alternatives comme la coupe menstruelle. La seule marque fabriquant ce type de produit en Argentine, Maggacup, a vu alors ses ventes monter en flèche (source).

 

La coupe menstruelle : une alternative intéressante

3 coupes 3 boites détouré
La gamme des cups Lunéale

Si vous êtes une adepte des tampons et que vous vous rendez dans un pays où il est compliqué de s’en procurer, la coupe menstruelle peut s’avérer être une solution pratique et économique. Fabriquée généralement en silicone médical, une coupe menstruelle s’utilise entre 5 et 10 ans et coûte environ 25 euros. Facile à transporter, elle prend très peu de place, et est aussi facile à entretenir. Il suffit de la faire bouillir entre vos cycles pour la désinfecter et de la rincer à l’eau clair pendant votre cycle. Les coupes menstruelles s’achètent en magasin bio, sur internet et désormais on les trouve de plus en plus en pharmacie. Plusieurs marques proposent des coupes en plusieurs tailles : Luneale, Mooncup, Diva cup ou Luna copine.

--

FemmExpat vous recommande les articles suivants :

La Française, idéal féminin à l'étranger
L'expatriation, lieu de tous les clichés de genre
Panorama de l'expatriation au féminin
Ciel, mon mari me suit ! 3 clés de succès
Copines d'expat : ma période observation
S'habiller en expatriation : un défi ?
Cancer du sein en expatriation : réseau de solidarité et partage

 

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !