Connexion en tant que membre

Culture Les Amis Les billets d'humeur Ma vie en expatriation

Quand le blog d’expat exaspère


Quand le blog d'expat exaspèreAprès l’annonce faite aux enfants, parents, amis, la fête de départ, les tris, l’inventaire, le déménagement, les papiers et les 12h d’avion... Ça y est, vous y êtes ! Vous posez enfin vos pieds sur ce sol inconnu. Attendant vos bagages autour du tapis roulant, et bien que l’endroit soit peu propice aux émotions, vous réalisez, la larme à l’œil, qu’une nouvelle vie commence !

Pour la partager, vous décidez de créer un blog. Mais attention, le blog d'expat, parfois, ça exaspère...

 

Quand on envisage de créer un blog

Hors de question de manquer les étapes indispensables : le café d’accueil, l’interminable attente dans votre salon vide du livreur de meubles suédois (le local on évite tant qu’on n’a pas les bonnes adresses de l'artisan qui adapte au gout des expats !). Mais rien ne suscite en vous plus de joie que de voir arriver celui qui va enfin vous permettre de reprendre contact avec le monde extérieur : le technicien internet.

Quelques déboires au téléphone avec le dit technicien qui ne parle que la langue locale, le répondeur automatique que vous avez dû réécouter cinq fois. Et puis ça y est, ça marche !

Fébrile, vous rédigez votre première et longue "newsletter". Vos copines, la famille réclament des photos et très vite. Alors vous envisagez de créer votre Blog.

 

Seule ?

Évitez de demander aux enfants

Vottre autorité va en prendre un coup. Et ce n’est pas le moment, vous passerez pour une imbécile. Ils vont tout faire à votre place à la vitesse de l’éclair, dans un jargon incompréhensible. Et vous serez incapable de refaire la même chose la semaine suivante. Les enfants, laissez tomber !

Évitez de demander à votre cher et tendre.

Il est à fond dans son nouveau job, fait les 35h en deux jours et si vous croyez qu’il n’a que ça à faire... lui ! Le mari, laissez tomber !

Évitez de demander aux copines

D'une part, vous réalisez avec horreur que vous n’avez pas de copines. Et d’autre part, mieux vaut éviter de passer dès le départ pour la nulle en informatique de la communauté francophone. Les copines, laissez tomber !

 

Débrouillez-vous ! Faites simple mais faites seule !

Premier réflexe bien naturel : il vaut mieux faire envie que pitié.

On laisse tomber l’appartement. Mais la vue du balcon, un jour de beau temps sur la Mer turquoise ou les jolis palmiers, sous le bon angle, ça ira.

Bien sûr, on complète par une photo de la piscine. Et une autre du parking digne de celui du Casino de Monte Carlo un soir de grand Prix. Voilà pour le décor !

On termine par une photo de la plage la plus proche en précisant qu’elle est à 2 minutes à pieds, bus, voiture...

Après les premiers week-ends, arrivent les photos des enfants sur la dite plage

On cherche un coin pas trop bondé histoire de faire croire que nos amis locaux ont tous oublié de venir ce jour-là et le tour est joué.

On espace peu à peu les diffusions

C'est vrai qu’après la belle image de coucher de soleil, les jolies maisons colorées, la vue dégagée sur le désert et la journée en bateau, on a tendance à se répéter !

Néanmoins, ce n’est pas parce qu’il fait chaud que l’on doit se ramollir du ciboulot.

Les temples, les lampions, les Mosquées, les Eglises et les vieilles places c’est joli, c’est gai. Le tout agrémenté d’un petit topo culturel ou historique ne peut pas faire de mal à nos compatriotes. On vit à l’autre bout du monde après tout, autant qu’ils en profitent aussi !

 

Les mois passent, l’hiver arrive et c’est là que les choses se compliquent...

On n’a pas pu s’empêcher de mettre sur le blog la photo du petit dernier se baignant le 12 décembre. C’est vrai, il est en caleçon, mais ça ne se voit pas. Car avec 20 degrés à peine, vous n’aviez même pas pensé à emmener un maillot de bain. Mais quand même, il l’a fait ! Et ça, à l’autre bout de la planète, ça énerve : « Ça va la vie ! C’est cool pour vous ! ».

Avez-vous un instant pensé à vos copines, cousines, sœurs, coincées à la maison avec leurs enfants ? Il pleut dehors, c’est l’hiver, c’est gris, c’est déprimant. Et vous, vous les narguez avec votre soleil et votre plage.

 

Franchement, en décembre, évitez la plage !

Le premier voyage, avant de venir ici, vous en rêviez.

Désormais, c’est devenu une réalité. Et une des occupations favorites des expatriées qui sont toutes plus expertes les unes que les autres en organisation de vacances.

Comment ne pas partager ces moments merveilleux en famille, les sourires et la gentillesse de ces peuples traditionnels, ces eaux translucides et ces marchés si colorés avec ceux que vous aimez et qui sont restés là-bas, en Europe ou ailleurs ?

« Contre les blogs des expats qui donnent le bourdon »

Là, le couperet tombe. Votre meilleure amie, la fidèle des fidèles, crée sur F... un groupe « Contre les blogs des expats qui donnent le bourdon » (vécu). Et vos copines, cousines, sœurs le rejoignent les unes après les autres !

 

On vous avait prévenues, gare au blog !

 

 

Faites un blog, mais un vrai, réaliste

Tout d’abord, votre building n’a rien d’un immeuble haussmannien, montrez-le !

Photographiez votre salle de bain en marbre rose, votre jolie cuisine marron éclairée au néon, la gaieté de votre salon plein de dorures pas vraiment étanche un jour de mousson. La pollution, la plage bondée un dimanche de septembre, quelques queues de vaches, griffes de poulet, brochettes d’insectes (et encore, précisez que c’est soft car sans les odeurs !). Les immeubles plus que défraîchis, les serpents et même les cafards qui ne cessent de vous narguer.

Suggérez à vos amies de faire un blog elles aussi

Qu’elles racontent enfin leurs week-ends à la campagne, une belle pelouse verte, les arbres en fleurs, les feuilles mortes. Parce que ça fait aussi rêver non ?

La féerie de Noël, la vraie, dans le froid et la neige, les petits cafés, les pubs, les cheminées, les fêtes de famille, les diners de copines, la vitrine du pâtissier du quartier...

Vous verrez, vous aussi, vous les supplierez d’arrêter !

 

Sabine 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Pourquoi créer et tenir un blog en expatriation ?

Valises, sacrées valises


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !