Connexion en tant que membre

Le Déménagement Mes dossiers Psycho

Mais pourquoi déménager ça perturbe ?


Mais pourquoi déménager ça perturbe ?Vous êtes tout feu tout flamme à l'idée de partir. Bouger, changer d’environnement et d’horizons, ça na vous fait pas peur. Pourtant, malgré le plus grand enthousiasme, déménager ça perturbe. Pourquoi ?

 

Déménager, c’est un peu jouer à chamboule-tout avec sa maison, son home sweet home. Déjà changer de quartier, de ville c’est perturbant, mais alors de pays c’est le pompom. Parce que là on met vraiment de la distance entre soi et ses biens pendant quelques temps !

 

En déménageant on défait son quotidien

On perd ses repères et ses habitudes de vie bien organisée. De pilotage quasi-automatique on passe à la navigation à vue ! Il faut donc avoir une mer belle et une bonne vue et ne pas se prendre trop de grains entre deux.

Dans un déménagement il y a plusieurs phases

  • l’organisation,
  • le tri,
  • l’emballage,
  • le transport,
  • et le déballage.

Chaque phase a ses caractéristiques propres. C’est comme un jeu il faut passer les niveaux, sauf que là, c’est sûr c’est pas Candy Crush, y’aura pas d’addiction…

 

L'organisation

Pour l’organisation,  aucune de vous ne me contredira, nous sommes les championnes, les reines de la to-do list et de l’agenda. Les rendez-vous devis (un petit reminder : il y a environ 60 m3 dans 130 m2  donc les devis à 70m3 pour 100 m2 c’est juste pas possible), le choix du déménageur, la date... En général ça roule. Surtout si la confiance s’instaure entre nous et le transporteur à qui l’on va confier sa vie !

 

Viennent ensuite les tris… 

Et là les choses commencent à se compliquer. Soit parce que l’on ne fait qu’un petit déménagement… Quelques malles et le reste au garde-meuble, mais que garder ? Soit parce que c’est aussi le moment de repartir sur de nouvelles bases. On fait donc un tri dans sa vie de 3/4/10/20 ans … On retrouve des photos, des robes taille 36, les souvenirs reviennent, l’émotion est là. On doit laisser certaines  choses d’un pays que l’on quitte, etc. La liste est longue…

 

Après les tris c’est l’emballage 

Les hommes - car on n’a encore jamais vu de femmes déménageuses ! Moi jamais en 22 déménagements ! - de l’art font le nécessaire. Quand c’est « gant de velours » qui s’active on est en confiance. Mais quand « Captain Crochet » attaque l’armoire à cristaux, là, c’est tout l’estomac qui remonte dans la gorge.

Emotions, hausse de tension, palpitations, sont souvent les trois mamelles qui nourrissent cette journée charnière.

 

Ensuite, vient le transport

Pendant que notre maison s’en est allée au garde-meuble, dans les airs, sur la mer jolie, ou par monts et par vaux, nous nous retrouvons telle la tortue à qui on a enlevé sa carapace. On se sent nue et donc vulnérable. Juillet et Août c’est pour beaucoup l’époque de la transhumance. Vous vous sentez peut-être dans cet état et c’est normal !  Vos seuls biens sont trois valises. Vous vivez sous un toit qui n’est pas le vôtre, d’ailleurs où est le vôtre ? Alors, ne vous étonnez pas si vous vous sentez sans défense, et donc quelquefois toutes griffes dehors pour vous protéger.

 Puis un jour la transhumance prend fin, enfin ! Et…

 

Allélulia, c’est l’emménagement !

On va pouvoir commencer à reconstruire, recréer son intérieur avec ses affaires. Enfin, la famille les retrouve avec joie et bonheur et quelquefois étonnement. "Tiens je l’avais oublié ce plat !" Pour ceux qui ont été longtemps séparés de leur home, c’est presque Noël avant l’heure. Et pour ceux qui se sont débattus pendant deux mois avec les transitaires du port, c’est une vraie délivrance…

Alors oui, je vous le dis, le déménagement ça c’est le vrai changement !

 

Femmexpat vous conseille de lire :

Et quand on part, on n'oublie pas... les photos !

10 astuces déménagement

ASSURANCE DÉMÉNAGEMENT

Le devis du déménagement : à connaître


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !