Connexion en tant que membre

Carrières

Définir mon projet pro en expat : quand, comment et avec qui ?


ArianeLeglobal

Karen souhaite préparer son rebond professionnel entre deux expatriations, elle ne sait pas bien par quel bout attaquer sa préparation pour mettre toutes les chances de son côté. Ariane Leglobal, spécialiste des carrières en mobilité internationale lui répond.

La question de Karen : Je suis actuellement au Kazakhstan. Sur le plan professionnel, ici, je suis coincée mais nous déménageons dans un an vers Singapour où je pourrai enfin travailler. J’aimerais préparer l’étape suivante car j’ai envie de rebondir vite mais je ne sais pas trop comment m’y prendre. Après 4 ans d’expatriation, gros flou sur ce que je veux et ce que je vaux. Je sais juste que je veux rebondir et avoir mon projet à moi. Est-il utile de se faire aider, par qui, comment ?

La réponse d’Ariane :

Bravo Karen pour votre dynamisme et merci pour cette bonne question.

Votre expatriation a rendu votre démarche indispensable. Vos motivations ont changé, vous ne connaissez pas le marché, votre valeur ajoutée n’est plus la même. « Je peux faire un peu tout, je m’adapte » me disent souvent les expats. Super, mais pas très convaincant, ni même motivant ! Que voulez-vous faire ? Pourquoi vous et pas une autre ? Je sais, ce ne sont pas des questions faciles ! Alors comment avancer ? Voici quelques idées.

  • Quand s’y mettre ?

Il y a tellement d’arguments pour le faire avant de partir, 6 mois après l’arrivée, à cheval sur les deux… que je vous conseillerais d’aller au plus simple : quand vous en avez le temps et que vous vous sentez prête. Vous êtes disponible en ce moment, cela donnerait du sens à la période un peu vide que vous traversez ? Foncez. Oui, il manquera une enquête terrain approfondie, des rencontres sur place. Il faudra donc adapter votre projet en arrivant mais au moins, vous arriverez avec des idées plus claires sur votre parcours, vos objectifs, vos compétences. C’est déjà une belle base !

  • Quelles étapes suivre ?

La liste est longue donc concentrons-nous sur les étapes essentielles auxquelles vous pourriez-réfléchir :

  • Examiner votre parcours dans tous les sens
  • Trouver ce qui a du sens pour vous, les activités que vous faites avec passion, utiles pour les autres, où vous ne voyez pas le temps passer.
  • Répertorier vos compétences (atouts et faiblesses)
  • Identifier un ou des projets
  • Valider que le projet est réalisable par une enquête
  • Préparer le projet (étapes nécessaires, outils à élaborer…)

Bon programme en perspective !

  • Avec qui faire cela ?
  • Vous pouvez avancer seule en vous appuyant sur des articles ou des livres. Mon préféré est un vieux bouquin qui a fait ses preuves : De quelle couleur est votre parachute ? de Richard Nelson Bolles. Celui de Cécile Debray et Sarah Fameny chez Eyrolles (Le bilan de compétences) est plus technique mais bien aussi. Pour avancer seule, il faut  beaucoup de discipline personnelle mais c’est jouable si vous avez les idées claires et structurées. Notamment s’il s’agit surtout d’actualiser votre projet. Sinon, avancer en binôme avec une amie est riche et motivant.
  • Un coach ou un consultant vous apportera une méthode, de la constance et du recul. Les offres fleurissent, il est utile de consulter plusieurs cabinets. Le feeling avec le consultant sera indispensable car vous allez faire un sacré voyage ensemble mais il n’y a pas que cela. Pour être sûre de trouver chaussure à votre pied, voici quelques suggestions :
  1. Demandez les formations et accréditations du prestataire
  2. Le consultant a-t-il déjà été expatrié et comprendra-t-il vos problématiques ?
  3. Son approche répond-elle à vos objectifs (certains sont spécialisés pour les carrières en grande entreprise, d’autres davantage pour les carrières nomades…) ?
  4. Souhaitez-vous travailler en face à face ou plutôt en ligne ; en français ou dans une autre langue ?
  5. Favorisez un consultant qui travaille avec une équipe ou un réseau et collectez des recommandations d’anciens clients.
  6. Renseignez-vous sur la durée de l’accompagnement et le suivi.
  • Les groupes de recherche d’emploi vous apporteront plus de dynamisme, de réseau, de créativité, souvent moins de réflexion individuelle sur votre projet. Là aussi, vérifiez bien les conditions et le programme qui sont très variables. Les coûts sont généralement beaucoup plus faibles.

 

  • Bilan, outplacement, accompagnement, quelle prestation choisir ?

En théorie, le bilan de compétences se concentre davantage sur la relecture de votre passé et la construction d’un projet professionnel. Il répond à des normes légales précises.

L’outplacement vise à un retour rapide à l’emploi de personnes licenciées par leur entreprise. Il insiste normalement moins sur le projet et plus sur la recherche et le réseau. Très coûteux, il est généralement financé par les entreprises.

L’accompagnement au retour à l’emploi n’a pas de définition officielle. C’est un service sur mesure qui dépend beaucoup de la qualité du prestataire.

Dans l’offre pour les conjoints expatriés, ces trois approches se mêlent. A vous donc d’être vigilante sur ce que vous attendez exactement.

  • Mon avis, qui n’engage que moi

Toutes ces méthodes ont leur intérêt et idéalement, vous pouvez conjuguer des approches individuelles et collectives. Avec l’expérience, je suis plus réservée sur l’outplacement car ces services ne sont pas conçus pour les conjoints expatriés et souvent trop loin de leurs contraintes et de leur cheminement. Réfléchir dans sa propre langue permet d’explorer plus à fond vos aspirations. Pour construire des plans, je privilégierais la langue du pays, ou au moins l’anglais pour mieux se projeter. Personnellement, je me méfie des tests de personnalité et trouve que la meilleure façon de se connaître est encore de s’interroger et d’interroger les autres. Enfin, pour savoir quel fournisseur est le meilleur, cela dépend de vos critères, à vous de mener l’enquête !

 

signature ArianeAriane Leglobal est la chroniqueuse de femmexpat. Avec son expérience en  RH, en mobilité internationale et en gestion de carrière, elle répond à vos questions sur les carrières des expatriés et de leurs conjoints. Vous pouvez aussi lui écrire : Ariane

 

Pour commencer votre enquête, voici les offres d’Expat Communication, l’éditeur de femmexpat.com:

  • L’Accompagnement personnalisé « Réaliser mon projet professionnel». Par skype, une coach, ancienne expatriée elle-même, vous aide à élaborer et mettre en œuvre votre projet en fonction de vos aspirations, de vos compétences et de votre destination.
  • Le job booster cocoon. Groupe de recherche d’emploi qui utilise la dynamique de groupe comme levier pour réinventer votre carrière et tonifier votre recherche. A partir de septembre, ces groupes seront disponibles depuis l’étranger.
  • Enfin, pour celles qui sont de passage à Paris, les stages d’été permettent de faire un focus sur votre projet et sur sa mise en œuvre. Il reste de la place pour les sessions d’août.

Le groupe Expat Value, sur Facebook, rassemble les conjoints expatriés qui veulent poursuivre leur carrière. N’hésitez pas à y partager doutes, idées et expériences.

--

FemmExpat vous recommande les articles suivants :

- 4 secrets pour garder la pêche quand on cherche du travail à l'étranger

- recherche de travail à l'étranger : LA question clé à se poser

- 9 conseils essentiels pour trouver du travail à l'étranger


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à ne pas manquer

Pas d'évènements prévus pour le moment.

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !