Connexion en tant que membre

Carrières

Surinvestissement au travail : quels remèdes ?


burn out expatVous ou votre conjoint êtes partis en expatriation avec un beau projet professionnel. Vous voilà avec un job passionnant, élargissant vos responsabilités et votre champ d’action. Des postes stimulants avec des beaux challenges à relever. Sans compter celui de réussir à travailler dans un contexte interculturel. Enthousiaste et motivé, vous vous investissez à fond dans votre nouvelle mission.

 

Mais le rythme de vie qui s’accélère, la recherche de performance, la compétition ou la pression hiérarchique vous incitent à vous investir toujours plus. Sans vous en rendre compte, vous devenez surinvesti.

 Quand dois-je considérer que je suis surinvestie ?

 

Si vous vous reconnaissez dans une de ces situations, alors oui vous êtes surinvestie :

 

  • Je veux toujours en faire plus et je trouve que ce n’est jamais assez bien. Je suis donc à la fois très enthousiaste et insatisfait de ce que j’obtiens. Je deviens de plus en plus performant. Pourtant je suis toujours plus exigeant avec moi-même.
  • Je suis corvéable à merci. Je prends en charge toutes les demandes.
  • Le travail prend tout mon temps. Je n’arrive plus à me rendre disponible pour mes proches. Je ne prends même plus de temps pour moi, pour faire du sport ou un loisir.
  • Travailler devient obsessionnel. Je ne pense qu’à ça, tout le temps. Et mon entourage trouve mon comportement excessif…

 

Quels sont les risques et les dangers ?

 

Tension

A la longue, vous cumulez des tensions. Vous ne réussissez plus à évacuer le stress. Vous vous sentez de plus en plus nerveux.  Vous vous surprenez même, parfois, avec l’envie de tout arrêter, de tout plaquer.

Les phases d’excitation alternent avec celles d’épuisement. La fatigue devient plus fréquente. Vous n’arrivez plus à vous ressourcer, à récupérer.Épuisement

Isolement

Petit à petit vous vous isolez. De vos proches, de votre conjoint, de vos enfants, de vos amis. Des conflits peuvent naître au sein de votre couple et de votre famille. Ils vous reprochent de ne pas être présent pour eux, physiquement ou mentalement.

Effondrement en cas d’échec

Comme vous avez mis tout votre bonheur dans votre réussite au travail, en cas d’échec, tout s’effondrera. Le travail aura pris une part trop grande de notre vie, créant un déséquilibre dangereux.

Pour sortir de ce schéma, la première étape est de comprendre son origine.

 

D’où provient ce surinvestissement ?

 Il provient souvent de notre besoin de reconnaissance extérieure. De montrer qu’on est à la hauteur. Parfois aussi d’une forte envie de réussite sociale.

Cela peut venir aussi de notre besoin de nous sentir aimé et apprécié, de nous montrer serviable et utile. Voire indispensable.

Il est possible également qu’il provienne de notre envie d’être parfait, toujours plus performant, plus compétent. Nous amenant par conséquent à mettre la barre toujours plus haut.

Il est aussi fréquent que ce soit des phénomènes de compensation. Nous  recherchons à l’extérieur ce que l’on ne s’accorde pas soi-même : de la confiance, de la reconnaissance et de l’amour de soi.

 

Quelques pistes pour garder votre élan sans vous surinvestir


 
Voici quelques pistes pour garder tout votre élan sans être dans un comportement excessif et nuisible de surinvestissement.

  1. « Appréciez-vous, aimez-vous comme vous êtes ! »

Accordez-vous de la reconnaissance, de l’amour, de l’estime pour ce que vous êtes. Valorisez vos qualités et vos talents. Acceptez vos faiblesses et votre vulnérabilité. Ainsi vous remplissez vous-même votre réservoir de confiance, en réduisant vos attentes vis à vis des autres. C’est apaisant et fera baisser la pression. Vous pourrez ensuite faire de votre mieux sans en faire trop.

  1. « Affirmez-vous et dites non »

Posez un cadre et des limites dans votre travail. Prenez du recul. Clarifiez votre périmètre de responsabilités et d’actions, votre organisation, vos horaires, déplacements, réunions… Apprenez à dire davantage non, surtout quand la charge de travail devient trop importante. Respectez vos propres besoins de travailler dans un climat serein.

  1. « Priorisez et déléguez »

Quand on est surinvesti, on pense souvent être le seul à pouvoir réaliser correctement certaines missions. Identifiez ce qui est urgent, prioritaire et important et consacrez-y vous entièrement. Décalez ce qui peut attendre. Déléguez ce qui est urgent mais peu important. Oubliez ce qui est ni urgent ni important.

  1. « Prenez conscience de ce qui compte dans votre vie »

Qu’est-ce qui est vraiment important pour vous ? S’il ne vous restait qu’un mois à vivre que feriez-vous ?

Reconnectez-vous avec l’essentiel, ce qui a de la valeur à vos yeux. Et autorisez-vous à y accorder du temps : une passion, votre couple, vos enfants, vos amis, votre sport favori, du bénévolat pour une cause qui vous est chère…

Remettre du poids sur tous les domaines de votre vie est un remède très efficace au surinvestissement professionnel. C’est la clé pour trouver un bon équilibre de vie, gage d’une capacité à se ressourcer, se recharger régulièrement en énergie et… être plus performant au travail !

 

Et vous, quelles sont les composantes de votre équilibre de vie pour vous épanouir dans votre job passionnant tout en préservant votre bien-être ?

 

 

Claire Aladel, coach chez Expat CommunicationPar Claire Aladel

Avec son expérience d’expatriée, de mère de trois filles, et de professionnelle dans des entreprises internationales pendant 15 ans (supply chain, achat…), Claire a ajouté une corde à son arc en devenant coach certifiée ICF. Elle se consacre aujourd’hui à sa passion : le coaching. Elle accompagne les expatriés dans la réussite de leur aventure à l’international au niveau personnel, familial et professionnel. 

 

Envie d’en savoir plus ? Contactez-nous par email ou par téléphone au : +33 1 42 36 91 91

Préparer son départ : mon projet en expatriation

Retour en France : n'hésitez pas à vous faire accompagner !

Retrouvez tous nos services pour les expatriés, formations et coaching sur Expat Communication !

 

 

--

FemmExpat vous recommande la lecture des articles suivants : 

Quand bore out et burn out ne font pas bon ménage !

Le burn-out chez les expatriés

Réussir sa prise de poste à l’étranger : Un beau défi !


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à ne pas manquer

Pas d'évènements prévus pour le moment.

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !