Connexion en tant que membre

Carrières

Transition de carrière : cultiver vos émotions positives, un pari gagnant !


positifSelon mon expérience la transition de carrière est souvent vécue comme une période en creux, inconfortable. La personne est dans la confusion par rapport à ses projets, elle a perdu ses repères. Du coup la confiance en soi fait un plongeon. Et vient se greffer une fâcheuse tendance à ruminer autour du manque d’idées ou de la peur du changement. Cela induit des émotions négatives, une spirale plutôt négative : cela ne l’aide pas à avancer.

 

Que se passerait-il si elle se sentait mieux, si elle vivait davantage d’émotions positives ? Barbara Fredericton, professeur en psychologie de l’université de Caroline du Nord, démontre que les émotions positives élargissent le champ de la conscience. Selon les études scientifiques, il suffit de donner un bonbon ou une jolie image à une personne (c’est comme un “boost d’émotions positives”) pour qu’elle ait plus d’idées sur ce qu’elle va faire après. Elle voit tout simplement plus de possibilités. C’est comme si elle voyait mieux la “Big Picture”, la situation dans son ensemble. Un “boost positif” vous permettrait ainsi de lever la tête du guidon pour mieux voir les routes qui s’offrent à vous. Intéressant, non ?

 

Et cela, c’est sans compter les effets secondaires du “boost positif”: une meilleure santé, une humeur plus stable et joyeuse, plus d’intelligence pour réussir des tests, efficacité accrue au travail, plus amical et sociable… Tout cela prouvé et testé sur des centaines de personnes qui ont participé à des études scientifiques très sérieuses. Cela vaut bien le coup d’essayer !

 

Pour relancer la spirale positive et vous offrir des “boosts positifs” régulièrement, je vous propose une liste de méthodes scientifiquement éprouvées, testées aussi par moi et certaines de mes clientes. Choisissez-en une ou deux et essayez-les pour voir si elles fonctionnent aussi pour vous.

 

  • La liste des petits plaisirs. Simple, efficace et cela ne prend pas de temps. Vous faites une liste de 20 petits plaisirs quotidiens (boire un thé, prendre une douche chaude, lire un journal, boire une première gorgée de bière…). Vous la mettez sur la porte du frigo ou sur votre ordi. Puis vous choisissez au moins un plaisir par jour. Des choses que vous faites d’habitude sans trop y penser. Des choses que vous allez vraiment déguster cette fois, tranquillement en y faisant attention. C’est là qu’est le truc !
  • Tenir son journal des “3 Good Things, les 3 bonnes choses que vous avez vécues dans la journé C’est un peu plus astreignant, il vaut mieux le faire le soir, et avoir un petit carnet sous la main dédié à cela. Vous pouvez le faire pendant une semaine, puis prolonger encore 2 ou 3 semaines et continuer si cela vous fait du bien. Si vous le faites avec sérieux, l’effet est assez magique : vous vous mettez spontanément à remarquer ce qui va bien dans votre vie actuelle.
  • Projet des 9 photos. Pendant une semaine, vous avez pour mission de photographier 9 objets ou personnes qui ont de l’importance pour vous. Puis vous triez vos photos et gardez les 9 qui ont le plus de sens pour vous. Au calme, vous les regardez tranquillement et réfléchissez à ce que chaque image représente vraiment pour vous. Vous pouvez en faire un panneau, un fond d’é C’est un “boost positif” bien adapté aux artistes et aux visuels.
  • Rechercher des activités qui vous fassent plaisir. Peut-être que vous rêvez de vous mettre à l’aviron ou de prendre des cours de couture, de faire des randonnées pour découvrir votre région, de vous lancer un défi… Si votre travail ne vous nourrit plus assez, allez chercher l’énergie et le plaisir ailleurs. Cela demande un peu d’organisation pour repérer la bonne association, s’inscrire mais ensuite c’est dans l’agenda et cela fait un bon gros “boost positif” dans la semaine.

 

 

FCPar Françoise.

Françoise Clechet, Experte en orientation professionnelle des femmes expatriées

www.grainesdexpat.com

 

FemmExpat vous conseille de lire : 

Expatriés : retour au siège, atténuer le choc culturel !

Daphné : L'expatriation ou la chance d'essayer plusieurs métiers avant le bon

 

 

Anne, avocate et conjointe d'expat : comment j'ai poursuivi ma carrière


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !