Connexion en tant que membre

Expériences à l'étranger Vie pro

Caroline Gaujour, une vie d’expat en dessins


 

VieDExpatDessiPortraitPetite, Caroline Gaujour a toujours eu des rêves plein la tête... dont celui de devenir danseuse. Mais elle se passionne aussi, dès son enfance, pour le dessin. Après un diplôme d'ingénieur agronome et des années d'expatriation au Mexique, aux USA et en Turquie, elle décide de changer de carrière en devenant blogueuse et illustratrice.

Rencontre avec Caroline, aujourd'hui illustratrice freelance. Elle se confie sur son parcours, sa reconversion et nous présente ses livres : "Ma vie d'expat - destination Istanbul" et "Ma vie de licorne" qui vient tout juste de paraître !

 

 

 

J'ai toujours eu de nombreux rêves...

Vous savez, de ceux qui incluent des chaussons de danse, des visions d’artiste ou des voyages dans de lointaines contrées exotiques – là où peut-être vous attend votre prince charmant...

Et puis j’ai – un peu – grandi, et là, j’ai été confrontée à la réalité : les princes charmants n’existent pas, et les jeunes femmes modernes font des études pour pouvoir se passer d’eux ! J’ai donc suivi un chemin très classique, bac S / grande école / premier job, mais quelque chose manquait.

La petite fille aux desseins artistiques était toujours là, pas très à l’aise en talons aiguilles et costume de business woman (pour vous dire à quel point j’étais à l’aise dans le rôle, j’ai fait ma première année au bureau en Doc Martins et petits hauts roses. J’étais jeune. Heureusement).

 

A la première opportunité, je suis donc partie à l’étranger

Cliquez pour élargir
(c) Caroline Gaujour

D’accord je reformule : à la première opportunité, j’ai suivi à l’étranger celui qui allait devenir mon mari, et nous nous sommes installés au Mexique, où j’ai appris l’espagnol sur le tas, vadrouillé en sac à dos, recommencé à peindre et dessiner, et ai malgré tout difficilement supporté le fait de me retrouver sans emploi loin de mon pays.

Après trois ans, nous avons déménagé aux Etats-Unis, en Arizona, où j’ai retrouvé un job dans l’approvisionnement, et par conséquent, ai pensé que c’était le bon moment pour avoir un enfant (logique : mari + job fiable + 28 ans = bon moment).

Ma vie était de nouveau sur les rails. Mais j’ai aussi pu reprendre la danse que j’ai beaucoup pratiquée, rencontré des artistes, et pour la première fois de ma vie envisagé que moi aussi, je pourrais faire quelque chose de mes rêves d’enfants. L’Arizona, avec ses paysages désertiques et couchers de soleil éclatants vous fait ça. Devenir maman aussi.

Nous avons ensuite déménagé une nouvelle fois en Californie, où une nouvelle petite louloute est née (aînée de deux ans + écart d’âge idéal + job… vous me suivez ? Sur les rails, je vous dis !) et ai trouvé du travail en tant que prof de danse en plus de mon boulot dans l’approvisionnement que j’ai continué en home office.

Après deux ans dans la campagne californienne, la nouvelle est tombée : Istanbul ! Et nous avons dit oui.

 

 

Dire que ça a été un choc n’est pas exagéré !

D’un seul coup, je me suis retrouvée dans un pays dont je ne parlais pas la langue, dans une ville de quinze millions d’habitants, sans possibilité de travailler ! Tous mes repères bousculés à la fois, un environnement à la fois incroyable et difficile pour une jeune maman, et surtout la grande question : que vais-je faire de ma carrière ? Suis-je en train de bousiller mon avenir ? (Oui, oui, j’ai tendance à dramatiser. Un peu).

Bref. Au lieu de continuer à faire des dépressions en allant consulter les attractifs profils Linked'In de mes anciens camarades de classe, j’ai fini par m’autoriser à profiter de la situation pour faire quelque chose qui me ressemblerait vraiment.

Et petit à petit, un projet a émergé. J’ai commencé à noter dans un carnet les petites beautés et difficultés du quotidien de maman expat’. Et puis, je me suis dit que j’allais les dessiner. De là sont nées de premières planches qui, à ma grande surprise, ont reçu un accueil enthousiaste de mes proches - mes proches sont très francs, je me fie toujours à leurs compliments.

 

J'ai transformé mes passions en projet pro...

Et puis, voilà, à force de déménager, de faire et défaire mes valises, et de devoir changer de job, mes passions ont repris le dessus et j’ai décidé de les laisser faire.

Lavie-dexpat-en-dessin-Blog-Caroline-Gaujour
(c) Caroline Gaujour

Lors de notre dernière expat' à Istanbul en 2015, j’ai lancé un blog, La vie d’Expat en Dessins, qui a rapidement été suivi par des milliers de lecteurs.

De là naîtra un premier livre : Ma vie d'Expat - destination Istanbul, publié grâce au crowdfunding.

Des là est aussi née l’idée de proposer mes talents de conteuse aux autre en passant en statut d'entrepreneuse. J'ai ainsi commencé à illustrer pour des entreprises et en depuis 2017, pour le groupe du Figaro

En 2018, j'ai également démarré une collaboration avec le Huffington Post en écrivant et illustrant des articles humoristiques.

 

 

2019 a signé notre retour en France autour d'une année très chargée...

J'ai co-illustré le "Guide de Survie de la Jeune Maman" aux éditions Leduc.s et illustré "Mon cahier Montessori pour apprendre à lire et à écrire" aux Editions Eyrolles.

Et puis, j'ai bossé en parallèle sur la gestation de mon nouveau bébé : j'ai écrit et illustré "Ma vie de Licorne" qui sort en ce début 2020 dans la collection Marabulles aux Editions Marabout !

 

 

Portrait-Caro-Gaujour- Dessin concours insta-UNE-FemmExpat 559x520

 

 

 

"Ma vie de licorne" paru aux Editions Marabout - collection Marabulles, est disponible en ebook sur Amazon (12,99 euros)

Ma-vie-de-Licorne-Cover-Livre-Caroline-Gaujour-2020
c) Caroline Gaujour - 2020 -Editions Marabout

 

Composé de saynettes à la manière d'une sitcom, l'ouvrage dépeint la vie quotidienne d'une famille d'expatriés, au travers des yeux d'une maman trentenaire. Cette licorne, c'est vous, c'est nous... une maman expat' imparfaite, voyageuse en décalage horaire, une parisienne de banlieue. Elle aborde la maternité, la féminité, les inquiétudes face à un monde en pleine mutation. Elle s'interroge sur la place des femmes aujourd'hui qui doivent naviguer entre leurs vies de mères, de conjointes, d'amies. Tout en restant cool, sexy, calmes, cultivées... 

Caroline Gaujour - https://www.carolinegaujour.com/ 

 

 

 

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

-  Lire aussi :

 

FemmExpat vous recommande les articles suivants :

Ala Turca, ou comment j'ai redessiné ma vie à Istanbul

La Ptite Lu made in China

Heloise, psychiatre et dessinatrice à Belo Horizonte (Brésil)

Ecrire un livre en expatriation


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !