Connexion en tant que membre

Culture Expat de la semaine Expériences à l'étranger Ma vie en expatriation

Julien, de la banque à la photo, auteur de deux livres pour enfants


Julien, de la banque à la photo, auteur de deux livres pour enfantsJulien Banaszuk a 39 ans. Il vit à Nairobi, au Kenya avec sa femme et leur fille de dix-huit mois. Cet autodidacte multicarte est notamment un photographe amateur averti. Il a d’ailleurs publié deux livres pour enfants à partir de ses clichés du Kenya. Portrait d’un conjoint d’expat épanoui !

L’expat, un choix

J’ai suivi, assez simplement, ma femme après environ quinze années passées dans l’informatique pour salle des marchés à Paris. J’avais préparé le départ trois ans auparavant en quittant la banque d’investissement pour aller en banque de détail à l’international. Même si finalement ma banque, bien que présente dans quarante pays, n’est pas implantée au Kenya…

Le Kenya est notre premier pays d’expatriation. On a bien été vivre dans le 20eme après le 9eme à Paris, mais ça ne compte pas 😉

Cette expatriation m’apparaît comme une pause bien méritée, un moment pour profiter de la vie, penser à soi, découvrir la ville, de nouvelles têtes et le pays.

Les premières difficultés, surtout lors de la première expat, sont plutôt d’ordre matériel. Où vais-je trouver la crème fraiche ? Mince il n’y a que du pain de mie dans ce pays ! C’est quoi ce vin chilien ? Etc.

Un profil à multiples facettes

Multi carte, je suis le manager de la filiale d’Entrepreneur’s Organization au Kenya (un réseau de plus de 12 000 entrepreneurs dans 48 pays), et le cofondateur du club affaires France Kenya. Notre objectif est de se transformer en chambre de commerce d’ici trois ans.

Par ailleurs, je suis professeur de voile (intervenant extérieur) pour le lycée Français de Nairobi lors des weekends voile sur le lac de Naivasha.

Et c’est en photographe amateur averti que je suis l’auteur de deux livres pour enfants (2 à 5/6 ans) pour apprendre les couleurs ou pour jouer à retrouver les animaux cachés.

Gagné par le virus de la photo

A force de safari au Kenya, j’ai shooté et shooté beaucoup d’animaux dans toutes positions et lumières. Cette activité m’a assez vite plu étant donné les quelques challenges techniques à relever mais aussi la patience à avoir afin de trouver le bon moment pour appuyer sur le bouton.

Ensuite j’ai fait de la photo lors des conférences et cocktail que je co-organisais pour Entrepreneur’s Organization Kenya. Et cette nouvelle thématique photo m’a aussi assez plu (faire ressortir l’émotion, la profondeur des échanges, un speaker survolté etc.).

Après avoir réalisé des milliers de clichés, une nuit, je me suis demandé quoi faire de toutes ces photos. Comment les partager et les valoriser ? J’ai naturellement un intérêt pour les jeunes enfants, et avec ma fille à venir, je me suis dit pourquoi ne pas en faire des livres !

Le long processus de publication

J’ai imprimé les premières versions au Kenya avec un jeune entrepreneur. Il venait de lancer son entreprise, et avait malheureusement des problèmes de qualité et de rendu.

Alors j’ai démarché les éditeurs locaux et en France. Et j’ai finalement réussi à vendre mon projet novateur. Effectivement, il est totalement différent des autres livres pour enfants (tous sont des illustrations ou animaux découpés puis insérés dans une illustration).

J’ai mis environ un an et demi pour publier ces livres.

J’ai aussi changé d’appareil photo plusieurs fois et donc réalisé d’autres photos. Certaines ne me plaisaient pas et je cherchais à les remplacer. Mais on ne dicte pas à un lion la pose à tenir ou à une girafe de se cacher. Il a fallu aller en safari, y retourner encore et encore… Une vie trop dure ! 😉Julien, de la banque à la photo, auteur de deux livres pour enfants

Des livres pédagogiques et ludiques

Le premier livre a pour but d’apprendre les couleurs. Le contour de chaque page est d’une couleur différente. Et au milieu de la page, se trouve une photo d’un animal sauvage dans son environnement, qui à cette couleur sur son corps. Page après page, la surface de la couleur se réduit sur l’animal pour augmenter le niveau de difficulté.

Le second livre est un jeu sur deux pages recto-verso.  Au recto, un animal est caché, dans l’eau, derrière un arbre, dans les hautes herbes, etc. Puis au verso, l’animal est en situation dans son environnement accompagné d’une phrase qui permet d’initier une petite discussion avec son enfant (le guépard qui court vite, l’hippopotame qui va prendre son bain du soir…).

Etre un photographe publié

Photographe est un grand mot. Je fais de la photo en tant qu’amateur bien averti et passionné. Mais je suis content que mes projets aient abouti.

Et j’espère trouver des éditeurs à l’étranger et ainsi décliner mes livres bilingues en Allemand/Français, Italien/Français, Espagnol/Français, Mandarin/Français, Hindi/Français etc.

J’ai aussi deux autres livres en projet : le volume 2 de Caché, Retrouve moi !, et un autre. Mais je tiens encore le projet secret !

A court terme, Je suis surtout concentré sur notre prochain déménagement et notre installation dans notre futur pays d’accueil. Même si on ne le connait pas encore.

Pour qui hésite à se lancer

Come out of your box and live your dream !

Poussez les portes et laissez le pied dedans, j’ai fait cela toute ma vie (une obligation pour un autodidacte en France) !

La vidéo de Julien lors du premier Salon du Livre Virtuel des Expatriés :

Pour en savoir plus :

www.facebook.com/banafrica

Les animaux multicolores

Caché, retrouve-moi !

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Merci pour ce premier salon du livre virtuel des expatriés !


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !