Connexion en tant que membre

EF Education Enseignement à distance Expériences à l'étranger Formations / Etudes Le départ Préparer son couple Vie pro

Reprendre ses études pendant son expatriation


Reprendre ses études pendant son expatriationNe nous le cachons pas, partir à l'étranger avec son conjoint peut-être considéré comme un coup d'arrêt à sa carrière. Notamment si vous n'avez pas eu d'autre choix que de démissionner ou prendre un congé sabbatique.

Pire, près de 50% des conjoints considèrent cette aventure comme un "sacrifice". En effet, retrouver un emploi sur place au même niveau de salaire est loin d'être gagné. Du statut de femme au foyer à celui de businesswoman, il existe une zone d'ombre qu'il ne tient qu'à vous de remplir pour avoir le sentiment d'exister en dehors de la vie familiale. Certaines se lancent dans le bénévolat, en profitent pour découvrir le pays et la vie culturelle. Tandis que d'autres choisissent de se réorienter vers un autre métier ou reprendre leurs études à l'étranger pour obtenir un diplôme ou une nouvelle qualification.

 

En effet, comme le dit le proverbe "il n'est jamais trop tard pour apprendre". Contrairement à ce que l'on croit, les universités, le programme Erasmus ou les cours à distance ne sont pas réservés qu'aux moins de 30 ans.

Témoignages

Mylène et Nathalie, toutes les deux mamans expatriées à Londres après New-York ou Genève, ont décidé à 40 ans de suivre une formation dans un autre domaine.

1) Qu’est-ce qui vous a poussé à reprendre vos études en étant expatrié ?

Mylène  : Depuis mon expatriation à Londres, j'ai repris des études à deux reprises. Londres est une ville qui offre des opportunités de formation dans des domaines multiples et variés, pour des personnes de tout âge et de tout horizon. La première fois, pour des études en photographie (BTEC sur 2 ans au Kensington and Chelsea College) qui est un domaine qui m'a toujours passionné, et pour améliorer mon anglais de façon utile. La deuxième fois, pour des études en nutrition naturopathique (Diplôme en 3 ans au College of Naturopathic Medicine), plus pour une réorientation professionnelle. Biologiste de formation, ce domaine se rapprochait de mes études initiales.

Nathalie : Quand nous sommes partis à NY, j'ai quitté mon job d'analyste pour m'occuper à plein temps des enfants. Afin de me sentir plus zen, je me suis mise au yoga et j'ai eu un coup de foudre. De retour à Londres, j'ai fait une formation de 2 ans pour enseigner le yoga et j'ai depuis développé une clientèle fidèle.

2) Les démarches ont-elles été difficiles?

Mylène : À Londres, les démarches pour reprendre les études sont relativement faciles. On trouve beaucoup d'infos sur les ‘’colleges’’ et leurs formations via internet. Puis, les collèges offrent des journées Portes Ouvertes. Votre motivation peut être évaluée à travers un entretien ou juste vous demander d'avoir un niveau A-level (baccalauréat français).

3) Avez-vous trouvé difficile de suivre des cours en anglais?

Mylène  : Au début oui, notamment quand il y a un vocabulaire spécifique. Une fois intégré, les cours deviennent de plus en plus faciles à comprendre.

Nathalie : Non, car j'ai vécu pendant 11 ans dans des pays anglo-saxons et j'ai dès le départ pris des cours d'anglais intensifs pour m'améliorer.

L'expatriation peut ainsi vous permettre d'approfondir une passion, vous réinventer et même d'en faire votre métier, que vous soyez en congé sabbatique ou non. De plus, cela vous laisse suffisamment de temps pour vous occuper des enfants : bref, une combinaison gagnante! Pour suivre un master ou prendre des cours d'anglais à distance, EF propose notamment le EF English Live, la plus grande école en ligne.

5 Avenue de Provence 
75009 Paris 
Tél : 01 42 61 46 26

Ce texte est un publi-rédactionnel

Femmexpat vous conseille également de lire :
Apprendre une langue étrangère : 3 méthodes immersives efficaces
S’expatrier avec des enfants ou des adolescents : 3 manières de les aider à apprendre une nouvelle langue
Les bienfaits de l'expatriation pour les enfants

 

 

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !