Connexion en tant que membre

Eutelmed Le départ Psycho

Replay – Les défis de l’expatriation au féminin


Les défis de l’expatriation au fémininLorsqu'on est une femme et qu'on s'expatrie, des questions spécifiques se posent. Elles peuvent être liées à la carrière professionnelle et à la vie privée, au couple, aux liens sociaux mais aussi parfois à la dépendance financière ou à la sécurité.

Le jeudi 14 juin 2018, vous avez ainsi pu découvrir les conseils de deux expertes, Alix Carnot et Magdalena Zilvetti-Chaland lors du webinar « Les défis de l'expatriation au féminin ». 

 

Deux femmes qui partagent une même expérience de conjoint accompagnateur et d’auteurs sur l’expatriation

Magdalena-Chaland-Zilveti2.JPGMagdalena est expatriée aux Etats-Unis depuis 2004, d'abord en Californie puis dans l’état de NY.

Elle a écrit un livre de référence sur l’expatriation : « Réussir sa vie d’expat en utilisant son intelligence nomade », Eyrolles 2016.

Elle est aujourd’hui psychologue et coach de vie pour la plate-forme Eutelmed.

 

 

Alix Carnot - Expat CommunicationAlix a vécu dans 5 pays et déménagé 8 fois avec son mari et ses 4 enfants. Elle mène des études de référence sur l’expatriation (le baromètre Expat Communication) et co-dirige Expat Communication, l’éditeur de femmexpat et expat value.

Son livre « Chéri(e ) on s’expatrie, guide de survie à l’usage des couples aventuriers », Eyrolles 2016, est le voisin de rayon de celui de Magda.

 

Pendant ce webinar que nous vous invitons à (re)découvrir ci-dessous, Magdalena et Alix ont répondu à six questions.

 

A quoi faut-il se préparer avant de partir ?

Il existe un cycle de l’adaptation, et Magdalena vous en donne d'ailleurs les clés.

Car même dans une époque où aller en l’étranger semble une évidence, l’expatriation reste un défi, notamment pour les femmes. En effet, il ne s’agit pas d’un déménagement mais bien d’une réimplantation.

Pour les femmes, il est important de se préparer à un changement de statut. Notamment parce qu’elles sont encore nombreuses à se heurter au statut de « femme de », ou à celui encore plus étonnant de femme suivie par son mari. Mais aussi parce qu’elles découvrent une autre façon d’être femme lorsqu’elles partent dans des pays où les codes de séduction sont très différents.

Dans tous les cas, le début de l’expatriation est souvent marqué par la solitude.

Une phase heureusement suivie par l’établissement de belles amitiés. Souvent très profondes, elles sont l’une des grandes découvertes de la vie à l’étranger.

Magdalena et Alix expliquent ensuite comment se préparer à l'expatriation.

Et plus particulièrement où trouver les ressources d’information, depuis les sites incontournables du consulat jusqu’à votre magazine femmexpat.

 

Existe-t-il des risque spécifiques pour les femmes ?

Magdalena et Alix passent en revue les principaux risques qui peuvent compliquer la vie en expatriation. Elles abordent aussi bien les questions de sécurité et de géopolitique que de santé ou sur le plan psychologique.

 

Conjoint expatrié, comment apprivoiser la dépendance ?

La dépendance en expatriation peut être aussi bien administrative que financière pour le conjoint accompagnateur . Cette réalité heurte malheureusement de nombreux couples de plein fouet à fouet à leur arrivée à l’étranger.

A partir d’une typologie des couples en expatriation et des données issues des enquêtes, Alix décortique ainsi la question de la double carrière et la problématique de la dépendance financière (pour les revenus comme pour le patrimoine).

Magdalena rebondit enfin pour évoquer les conséquences très lourdes d’un divorce dans un contexte d’expatriation. Alix complète en rappelant que selon les enquêtes, dans la majorité des cas, l’expatriation renforce la complicité au sein du couple. Voilà une bonne nouvelle !

 

Faut-il réinventer sa carrière quand on est une femme à l’étranger ?

Magdalena met la question de la carrière en perspective de façon très intéressante. Que signifie se réinventer ? Que signifie s'épanouir professionnellement ? Alix, qui accompagne de nombreuses femmes en expatriation ou au retour, s'appuie ensuite sur cette réflexion. Et elle montre que l’expatriation est souvent pour les femmes une chance dans la vie mais un handicap pour la carrière.

 

Amis et socialisation.

En expatriation, plus encore qu’à l’accoutumée, les femmes sont au centre de la vie sociale. Nos deux intervenantes décortiquent l’importance des amitiés expatriées et la façon dont se nouent les relations.

 

Le retour, cette autre expatriation

Pour conclure ce panorama très complet, les deux complices évoquent rapidement les enjeux du retour, à la fois sur le plan psychologique que sur les plans administratif et professionnel.

Mais pour faire le tour de cette nouvelle période de transition de ce re-tour comme le dit Magda, il faudrait au moins un autre webinar !

 

Une intervention passionnante, très complète, que l'équipe de femmexpat vous invite à retrouver ici.

 

 

Femmexpat vous conseille de lire aussi :

Réussir sa vie d’expat et s’épanouir à l’étranger – par Magdalena

Les défis psychologiques de la mobilité internationale


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !