Connexion en tant que membre

Etats-Unis L'interculturel Les billets d'humeur Ma destination Ma vie en expatriation Mass.

Conseils d’une Française pour bien vivre « à l’américaine »


Conseils-dune-francaise-pour-vivre-a-lamericaine-Boubousik-FloreParisienne d’origine et Américaine d’adoption, Flore vit aux USA depuis de nombreuses années et écrit depuis Boston (Massachusetts). Vivre au pays de l'Oncle Sam a toujours été un projet dans sa vie. Elle ne s’est finalement jamais réellement posée la question de savoir si cela allait lui plaire… C’était une évidence.
 
Elle nous livre aujourd’hui ses conseils pour y trouver ses marques et « vivre à l’américaine », même avec des racines françaises !
 

 

Le rêve américain : entre étourdissement et clichés

C’est en 2013 que les démarches d’expatriation ont commencé, mon mari a eu l’opportunité de développer son entreprise aux Etats-Unis et moi je n’y ai pas réfléchi à deux fois, j’ai quitté mon job d’Ingénieur en biologie, je travaillais dans le secteur alimentaire de luxe, à Paris...
 
Lorsqu’on vous annonce que vous allez vivre sur cet immense continent, votre tête tourne dans tous les sens, telle une toupie et vous vous y voyez déjà, prise par cette sensation de liberté qui rend tout possible (la même qui vous fait pousser des ailes lorsque vous êtes dans un cabriolet les cheveux au vent, vous voyez ?) 
 
Et puis… vous commencez à retomber les pieds sur terre lorsque vous pensez au déménagement et sa logistique, à votre famille que vous verrez peu, à vos amis que vous allez laisser derrière vous, à cette nouvelle vie qui vous attend et que vous allez devoir construire…
 
Puis viennent les commentaires en bataille : entre les « tu vas avoir la belle vie » et les mises en garde et la valse des clichés qui tombent. C’est bien connu, vivre au USA rime avec l’alimentation malsaine assurée, l’accent grossier, le manque de finesse et d’élégance des cow-boys, la surconsommation à outrance, la prolifération des armes à feu partout, et j’en passe et des meilleures...
 
 

Refuser de se laisser submerger

S’installer aux Etats-Unis (comme s’installer dans tous pays étrangers d’ailleurs), n’est pas une tâche facile pour une famille. Encore plus particulièrement pour une femme expatriée qui se retrouve rapidement seule, confrontée à l’inconnu. 
 
Et puis, même si les deux pays ont des similitudes culturelles, la façon de penser et de voir les choses n’est absolument pas la même, l’éducation est complètement différente.
 
Lorsque vous posez vos valises sur le sol, vous savez déjà qu’une longue série de papiers administratifs à remplir vous attend au coin de la table, que vous devrez rassurer enfants et chiens qui se sentent aussi perdus que vous. Et vous ne connaissez absolument personne. 
 
Mais c’est exactement à ce moment-là qu’il ne faut pas commencer à se laisser submerger par cette situation (normalement temporaire) et commencer le processus d’intégration. 
 
 

Ne pas comparer son nouveau pays et son pays d’origine

A partir du moment où vous posez vos petits (ou grands) pieds sur le sol américain, il est nécessaire de changer votre façon de penser à la française. Le premier réflexe de chacun est de comparer son nouveau pays avec son pays d’origine sur n’importe quel sujet. 
 
Erreur. Vivre à l’Américaine c’est commencer par penser positivement et aller de l’avant.
 
Le Français (et c’est pour ça qu’on l’adore aussi) a toujours tendance à critiquer, comparer et juger mais ce mode de pensée ne peut pas fonctionner dans un pays tel que les Etats-Unis.
 
Même si les Etats-Unis est un pays gorgé de paradoxes, on peut reconnaitre que l’éducation est extraordinaire. Dès le plus jeune âge, à l’école ou lors d’une activité sportive, on apprend à voir le bon côté des choses. Le fait de féliciter un enfant sur une tâche minime en est un bon exemple. Je ne me souviens pas avoir été encouragée dans mon effort lorsque j’étais enfant en France autant que mes enfants le sont à n’importe quelle occasion ici. 
 
Tout cela pour vous dire que si vous voulez comprendre les Américains, vous devez aussi apprendre à penser comme eux. 
 
Que vous maitrisiez bien la langue ou non, n’ayez aucune crainte à prendre la parole en public, à discuter avec vos nouveaux voisins, à demander des informations à quelqu’un. Personne ne vous jugera, au contraire les Américains verront quelqu’un qui a la chance de pouvoir parler deux langues. 
 
Une fois que vous avez effectué ce changement, vous allez voir un tapis rouge qui va se dérouler sous vos pieds. Vous vous sentirez apaisée et aussi soudainement conquérante.
 
 

Deux options à suivre :

> Comme vous ne connaissez personne dans votre nouveau pays, vous pouvez rejoindre la communauté française qui vous accueillera à bras ouverts. 
Vous vous sentirez rassurée puisque vous allez rencontrer des françaises qui sont comme vous, dans la même situation. Vous trouverez sans aucun doute de très bonnes amies mais peut-être que si vous voulez vraiment vivre 100% à l’américaine, il est nécessaire de partager ses bons plans aussi avec des Américaines, vous ne pensez pas?
 
> C’est alors qu’on opte pour le second choix (attention, vous les gardez quand même vos supers amies française hein), vous (en âme de conquérante) pouvez rencontrer des Américaines par le biais de l’école, d’association (le volontariat a une place prépondérante aux Etats-Unis), d’activités sportives ou musicales.
 

Oui mais comment ? 

Intéressez-vous à la culture de votre nouveau pays ! 
  • Supportez par exemple l’équipe de football et de baseball de votre Etat et rendez-vous aux matchs par exemple ;
  • Tenez-vous au courant des derniers TV shows, des dernières nouveautés technologiques ;
  • Dites bonjour aux inconnus que vous croisez dans la rue ;
  • Apprenez à maitriser parfaitement l’art du barbecue et n’hésitez pas à goûter les spécialités culinaires, etc. (vous verrez qu’entre les cheesecakes et les brownies, il y a des tas de recettes (parfois surprenantes) à découvrir !)
Bref, toutes ces petites choses de la vie quotidienne sont un bon moyen pour réussir son intégration. 
 
Ce dernier point me fait penser à un ami Picto-Charentais (j’espère naïvement qu’il ne se reconnaitra pas dans cet article) qui était venu nous rendre visite et qui, désespéré, ne reconnaissait plus en nous un brin de français. En bon amateur de fromages, il a quand même été stupéfait qu’on lui apporte un délicieux choix de fromages locaux et aussi qu’on lui fasse découvrir de très bons légumes tout fraichement ramassés des fermes locales…
 

Laissez-vous vivre ! 

 
Une fois que vous et votre famille aurez fixé vos activités, votre journée ressemblera naturellement à celle de votre voisine.
 
Vous vous lèverez tôt et vos heures de repas seront automatiquement calés sur celles des Américains (si un jour on vous avait dit que votre dîner était à 5h30, vous l’auriez cru ???)
 
Vous n’aurez aucun scrupule à déposer votre petit dernier en pyjama à l’école (vous, pas lui, enfin peut-être les deux) ni à vous teindre les cheveux en rose parce que vous savez que le rose est tendance cet été… Encore moins à organiser une « play date » entre chiens chez vous (la « play date » est une rencontre entre les enfants et même entre les chiens pour jouer quelques heures, faire connaissance).
 
Encore une fois, ici personne ne vous juge !
 
 

S’intéresser à la vie de son nouveau pays ne veut pas dire forcément oublier celle de son pays d’origine.

 
Vivre à l’américaine, cela veut dire s’intégrer dans une nouvelle culture, c’est changer notre façon de penser à la française, accepter la différence, avoir un sens de la curiosité et apprendre à s’adapter à une nouvelle vie quelle que soit la durée de cette expérience…
 
Ce travail de longue haleine (pas facile je le conçois avec la barrière de la langue et sa signification subtile) va vous permettre de vraiment vous intégrer… Oui, au final et sans même vous en rendre compte, on finit par s’éloigner tout doucement de ses petites habitudes de la vie quotidienne française jusqu’à se retrouver en chausson et en legging dans la rue, un bun sur la tête, un café à la main et un tapis de yoga dans l’autre, en train de papoter avec une de ses copines !
 
 
 
 
Témoignage signé par Flore
Auteur du Blog Fashion & Lifestyle  https://boubousik.com qui allie élégance, modernité et féminité. Il est destiné à toutes les femmes françaises expatriées aux USA et à toutes celles qui ont envie de connaître les dernières tendances US : Mode, Beauté, Bien-Etre.
 
 
 

Flore, pourquoi ce blog - https://boubousik.com ?

Je m’étais déjà lancée dans l’écriture d’un blog en France, dans un tout autre domaine et à la demande de mes lecteurs (!) j’avais fini par créer une boutique en ligne, cette expérience de 4 ans m’avait énormément plu. Réécrire un blog n’était donc pas une idée extravagante pour moi mais je souhaitais faire quelque chose de nouveau puisque le concept du premier blog n’était pas "extrapolable" aux Etats-Unis et puis le monde change à une vitesse incroyable, je devais donc trouver une idée qui me passionne en utilisant les nouveaux outils qui nous sont proposés avec leurs évolutions.
 

En attendant de franchir le pas, j’en ai profité pour approfondir mes connaissances et passer un diplôme de « Media & Marketing Digital » à l’Université Duke (Caroline du Nord). Une fois que j’avais les outils en mains, il n’y a avait plus qu’à cliquer !

 
 
Et pour les petits et grands curieux: 
Boubousik
> n.m: Petite particule qui se détache d’un vêtement ou d’une matière quelconque. Truc qu’on remarque sur un individu. Exemples : Avoir pleins de boubousiks sur son pull; Avoir un boubousik dans ses cheveux;
 > (fam.) (obsolète) : en avoir ras le boubousik.
 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !