Connexion en tant que membre

Actualités Les billets d'humeur

Retour d’un séjour à l’étranger, petit ou grand : mêmes émotions !


retourFin juin, je suis revenue de mon Erasmus de six mois à Barcelone et depuis je travaille pour la fabuleuse équipe de FemmExpat aux côtés des plus grands experts de l’expatriation ! (ndlr : ces propos n'engagent que son auteur, Esther, qui est trop mignonne et complètement dans le vrai. Notre stagiaire en or.)
 
 
Il y a quelques jours j’ai assisté à un « petit déjeuner retour » organisé par Expat Communication, un welcome back spécialement créé pour vous, expatriés, de retour en France.  Ce temps de partage convivial a pour but de faciliter votre réadaptation, de vous aider à reprendre rapidement vos marques et d’échanger conseils pratiques et bonnes adresses.
 
 
Ce matin-là, j’ai eu comme une révélation. En écoutant les ex-expatriées lors de ce petit déjeuner, j’ai pris conscience de mes propres ressentis par rapport à mon retour il y a trois mois, avec recul et analyse. J’ai compris qu’un Erasmus c’était un peu une « mini » expatriation. Alors, qu’est ce que ça fait de revenir (d’expatriation ou d’Erasmus) ? A quoi pense-t-on et quels sont nos ressentis ?
 
 
Chargée de perpétuelles rencontres, d’émotions à l’infini, et de découvertes plus belles les unes que les autres, l’étranger m’a fait me sentir un peu « unique » et « spéciale ». J’ai eu le sentiment de me connaître un peu plus, d’affirmer mieux mes envies et d’être vraiment moi-même. Une fois rentrée, tout m’a semblé triste, ma ville froide, et mes amis différents. Tout m’a paru simple et vide parce que la nouveauté était mon quotidien à l’étranger. Les premiers jours, je me suis même sentie un peu en décalage avec mon environnement. Pas facile en effet de se réhabituer à la normalité, c'est-à-dire au connu et au reconnu. En fait, tout semble moins bien quand on revient car tout semble potentiellement facile à faire. L’inconnu était-il donc plus facile ? J’ai réalisé que tout était resté à l’identique alors qu’au fond de moi tout avait changé.
Conseils :
- Garder l’énergie que nous avions à l’étranger.
- Profiter de la maturité gagnée pour accepter les changements et la réadaptation.
- Créer de la nouveauté dans le connu.
 

Retrouver les amis 

De plus, cela n’a pas été si facile de raconter mon expérience à mes amis. Facile en effet de s’admettre changé mais pas simple de retrouver certains proches différents. J’hésitais entre tout raconter en détail ou tout garder pour moi, ce que j’avais vécu étant précieux et surtout par peur de raconter trop banalement sans trouver les mots justes ce qui a été pour moi la meilleure expérience de ma vie. Cela s’est donc fait progressivement. Les anecdotes se sont racontées d’elles mêmes, sans précipitation, au fur et à mesure.

Retrouver la famille

Il en a été de même avec la famille. Comment résumer une expérience si riche en quelques photos montrées au hasard ? Finalement, parmi les personnes à qui j’ai parlé de mon expérience, certains ont semblé très intéressés, d’autres ont écouté et d’autres ont fait semblant d’écouter, peut être par jalousie inconsciente ou par incapacité de représentation de la vie là bas au quotidien. Il n’empêche que j’ai toujours le sentiment que personne ne pourra jamais vraiment comprendre ce que j’ai vécu.
Conseils :
- Accepter que ses amis aient pu changer.
- Prendre le temps de comprendre ce que les proches ont vécu pendant notre séjour.
- Trouver les mots justes pour raconter ce qu’on a vécu.
 
 

Retrouver les étrangers

En rentrant, j’ai cherché à rencontrer des étrangers dans l’espoir de recréer je pense inconsciemment ce que j’avais vécu. Je cherchais à revivre ou à faire perdurer mon expérience à l’étranger. J’avais du mal à vivre au présent, vivant toujours là bas dans mes pensées, en repensant sans cesse aux bons moments vécus sur place. Mais j’ai vite compris que ce comportement avait pour risque de cultiver une nostalgie sans issue et inefficace au lieu de renouer contact avec mes amis d’avant.
Conseil :
- Rien ne cesse de recréer des souvenirs, autant en créer de nouveaux .
 

Nostalgie heureuse 


Rentrée il y a maintenant 4 mois, je ne suis plus nostalgique de repenser à mon Erasmus mais heureuse d’avoir vécu cette aventure. Ce que vous avez vécu était un tout, une conjugaison de plusieurs facteurs. Il est possible d’être triste mais pas impossible de revoir les amis que vous vous êtes faits, de revisiter les lieux qui vous ont plu et de retourner dans ce pays. Il ne tient qu’à vous de garder votre motivation et votre énergie !
 
Je me souviens encore ce qu’un Erasmus m’a dit avant de partir: « Moi je ne suis pas triste de partir, je rentre heureux de m’être fait de nouveaux amis, et moi, mes amis, je les garde pour la vie ».
 
 
Tout cela pour dire que nous ressentons un peu tous la même chose quand on revient d’un séjour à l’étranger. Quand il n’est pas facile de mettre des mots sur ses ressentis, quoi de mieux que de participer à un petit déjeuner retour* ? Venez rencontrer d’autres expats ! J’y ai moi-même participé et je peux vous assurer que c’était très enrichissant.

 

Focus sur ce que j’ai pu entendre au petit déjeuner :

Pour quoi êtes-vous content de revenir ?
Pour retrouver une sécurité médicale sûre et un accès aux soins facile, pour le ciel bleu, pour la communication plus facile, pour la délicieuse gastronomie, pour la meilleure capacité d’adaptation des enfants aux langues, pour retrouver une culture connue et un domaine où on est à l’aise.

Quelles sont les mauvaises surprises du retour ? 
L’adaptation difficile, l’écart ressenti avec la famille, les problèmes administratifs, les complications, la jalousie des proches, l’association à des clichés, louer un appartement, les soucis des impôts et de l’administration.

 

* Prochaines dates pour le petit déjeuner retour : 14 et 21 janvier 2016, 9 février 2016

 

FemmExpat vous conseille de lire : 

Esther, à 1035 kilomètres de Paris : Erasmus à Barcelone

Se faire accompagner au retour en France : mesurez-vous combien c’est important ?

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 02/11 – Café Retour d’Expat (en présentiel)

    novembre 2 @ 9 h 00 min - 10 h 30 min UTC+1
  2. 04/11- Conférence Online Etudes Post Bac Amérique du Nord

    novembre 4 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1
  3. Conférence Online : Commencer des études internationales en 2021, avec le Bachelor de ESCP

    novembre 5 @ 14 h 00 min - 15 h 00 min UTC+1
  4. 02/12- Conférence Online Etudes Post Bac France

    décembre 2 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !