Connexion en tant que membre

Les témoignages des expats confinés Rendez-vous des expats confinés

Comment j’ai confiné mon mari… dans sa chambre !


Comment-j-ai-confine-mon-mari-UNE femmexpat 559x520-4De retour de 7 ans d’expatriation (Hong Kong et Barcelone), Nathalie et sa famille vivent dans la région lyonnaise. Au calme, dans une maison avec un petit jardin. Quand sonne l'heure du confinement...

Cette maman de 3 garçons (âgés de 7 ans, 5 ans et 2,5 ans) partage avec humour sa gestion de la quarantaine et comment, au bout de 2 jours, elle a confiné son mari... dans sa chambre !

 

Jour-1 :  je m'en sors plutôt bien

Le lundi 16 mars, je me retrouve seule à la maison avec nos 3 enfants privés d'école. Mon mari poursuit son travail au bureau.

Jusque-là, tout va bien. Nous mettons en place le homeschooling.

Et je découvre l'agilité avec laquelle je passe du statut de maman à maitresse, puis de surveillante de cours de récré à cantinière avant d'enchaîner l'après-midi avec la casquette d'animatrice de centre aéré.

J’essaie aussi d’alterner le tout avec du télétravail et mon autre rôle d’infirmière avec un bébé en train de tomber malade...

Mais bref, je m’en sors plutôt bien.

Le soir en rentrant, mon mari nous annonce qu’il sera en télétravail pour le reste du confinement. Nous débordons de joie car nous n’aimions pas l’idée qu’il aille à l’extérieur tous les jours. On ne mesurait pas notre chance...

 

Jour-2 : les ennuis commencent

Mon mari installe tout son matos de télétravailleur sur notre unique table de salon-salle à manger. Or je l'avais déjà monopolisée pour y travailler moi-même. Sachant qu'accessoirement, elle nous sert aussi de salle de classe. On va devoir partager.

 

8h45

Son premier appel démarre et nous voilà tous prisonniers de sa salle de réunion. Au programme 3h avec je ne sais combien d’Indiens parlant anglais… volume à fond.

Horreur !!! Avec les enfants, nous nous confinons dans leur chambre pour tenter de continuer leurs devoirs.

 

12h

La table se re-transforme en table à manger pour le déjeuner en famille.

 

13h30

Tout le monde doit se taire à nouveau et se confiner encore dans les chambres pour qu‘une nouvelle réunion commence. Cette fois avec des Turcs. Toujours en anglais.

Je cherche sur Amazon à acheter un casque de télétravail. Problème, nous ne serons livrés que dans une semaine. Ça me semble une éternité.

 

16h

Nous n’entendons plus rien et pensons pouvoir nous réinstaller dans le salon pour que les enfants regardent un super documentaire sur les abeilles au programme GS de notre deuxième.

Je me dis que je vais pouvoir profiter de ce moment pour envoyer quelques mails à des prospects...

 

16h30

L’homme renchaine avec d’autres réunions. Il a compris que la réunion en haut-parleur ce n’était plus possible pour la journée et bascule sur son téléphone avec écouteurs.

 

19h

Nous faisons le bilan de cette première journée en confinement familial : c’est décidé, dès le lendemain, je confine mon mari dans notre chambre pour qu’il puisse « réunionner » à souhait !

 

J-3 : petit mari est confiné

Les enfants n’ont pas école et jouent toute la journée. Ma table de salon a retrouvé sa fonction première : nous accueillir pour nos repas.

Je respire ! Ça va finalement bien se passer !

Depuis ce jour, mon mari part donc travailler tous les matins dans notre chambre. Il y reste de 8h à 12h30/13h.

Nous l’accueillons ensuite le temps d’une pause déjeuner familiale rapide et conviviale jusqu’à 14h.

Puis, il repart jusqu’à 19h dans son nouvel antre.

Quelques fois, nous le voyons passer sa tête pour vérifier si tout se passe bien de notre côté. Nous nous assurons régulièrement qu'il n’a besoin de rien et l'approvisionnons en eau et petits snacks en tous genres.

 

Les enfants sont ravis 

De leurs propres mots : 

  1. Ses réunions dans le salon, ça faisait trop de bruit
  2. C’est quand même chouette de l’avoir avec nous tous les jours.

 

Après nos deux premières semaines de confinement, nous avons pour l'instant un bilan positif. A priori, nous avons trouvé une organisation qui nous convient bien et le télétravailleur-confiné me confirme que, malgré une perte de confort minimale, tout se passe finalement plutôt bien pour lui depuis notre chambre... entre notre lit et le placard.

 

Et vous, vous faites comment ?

Bon courage à toutes 🙂

Nathalie

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

FemmExpat vous recommande aussi :

Chroniques d'une famille confinée en temps de coronavirus

Bienvenue au rendez-vous des expats confinés

Le virus a désormais conquis la planète ou presque...

Parler du coronavirus avec les enfants

Retrouvez aussi d'autres témoignages d'expats touchés par le coronavirus


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !