Connexion en tant que membre

Avis d'experts Rendez-vous des expats confinés

Et nos vacances d’expat, on en parle ?


vacances expatDepuis les premières mesures de déconfinement, le mot "vacances" revient sans cesse en boucle. Le Premier ministre l’a en effet annoncé : « Les Français pourront partir en vacances en France aux mois de juillet et août ».

Chez les expats, le sujet est également au cœur des discussions. Avec le crainte de ne pas pouvoir rentrer en France cet été, nous avons l’impression d’avoir franchi un nouveau cap dans notre solitude et notre confinement.

Car pour nous expats, les nouvelles concernant les vacances ont mis du temps à s'éclaircir... 

Heureusement, les propos du Ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian ce mardi 19 mai 2020 sur LCI ont apporté quelques éclaircissements :

"Les voyageurs français et résidents permanents en France arrivant de l'étranger hors UE seront invités à se soumettre à une quatorzaine sur une base "volontaire" à compter du mercredi 20 mai. "A partir de mercredi, nous allons demander aux Français (...) qui rentrent en France et (à ceux) qui résident en France de se soumettre volontairement à une quatorzaine", a déclaré le ministre français des Affaires étrangères, en précisant que cette mesure concernait des retours depuis "l'extérieur de l'Union européenne". 

 

Mesures sanitaires aux frontières (Edit 25 mai 2020)

Voyageurs arrivant hors de l'espace européen

Le principe de base, pour les voyageurs en provenance de l’extérieur de l’espace européen (l’ensemble des pays du monde sauf les Etats membres de l’Union européenne, le Royaume Uni, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse, Vatican), jusqu’à nouvel ordre, c’est la fermeture des frontières et donc l’interdiction d’entrée.

A compter de ce 25 mai, les Français ou résidents permanents en France peuvent toutefois continuer d’accéder au territoire français. En retour, il est toutefois demandé d’agir en responsabilité en effectuant une quarantaine volontaire.

A leur arrivée en France, les personnes admises sur le territoire national en provenance de l’extérieur de l’espace européen se verront ainsi remettre une information sur les conditions dans lesquelles la quarantaine volontaire peut être effectuée au domicile de leur choix ou, le cas échéant, dans une structure d’hébergement adaptée. 

 

Voyageurs arrivant de l'intérieur de l'espace européen

Pour les voyageurs en provenance de l’intérieur de l’espace européen, les frontières ne sont pas fermées et des assouplissements ont été effectués : outre les Français ou résidents permanents en France, les travailleurs frontaliers, les transporteurs internationaux, de nouvelles catégories de personnes sont autorisées à accéder au territoire désormais, notamment pour des motifs familiaux (conjoints séparés, poursuite de la scolarité, garde d’enfants, visite de parents dépendants) et professionnels (travailleurs saisonniers et travailleurs européens en détachement dont la mission ne peut être reportée) pour contribuer à la relance de l’économie. L’ensemble des catégories autorisées figurent sur le site du ministère de l’Intérieur

Il n’y a pas d’exigence de quatorzaine pour accéder au territoire français pour les personnes en provenance de pays de l’espace européen. Toutefois, les voyageurs arrivant, par voie aérienne uniquement, depuis l’Espagne, seront invités, à compter du lundi 25 mai, à effectuer une quarantaine volontaire sauf pour les voyageurs arrivant du Royaume-Uni et d’Espagne par avion.

 

Qui est exempté de quarantaine ?

  • les personnes en transit vers un autre pays ;
  • les membres d’équipage et personnes exploitant des vols passagers et cargo, ou voyageant comme passager pour se positionner sur leur base de départ ;
  • les personnes qui assurent le transport international de marchandises ;
  • les conducteurs et équipiers d’autocars et de trains ;
  • les membres d’équipage et personnes exploitant des navires de commerce et de pêche ;
  • les professionnels de santé étrangers concourant à la lutte contre le covid-19 ;
  • les personnels des missions diplomatiques et consulaires, ainsi que des organisations internationales ayant leur siège ou un bureau en France, de même que leurs conjoints et enfants ;
  • les personnels des forces de sécurité intérieure ou de défense français et étrangers de retour de mission, ou en mission, l’autorité judiciaire dans l’exercice de ses fonctions ainsi que les autres agents de l’Etat affectés à l’étranger ou de retour de mission ainsi que leurs conjoints et enfants ;
  • les travailleurs frontaliers ;
  • les personnes justifiant d’un motif familial impérieux (déplacement justifié par un droit de garde, de visite ou d’hébergement d’un enfant ainsi que la poursuite de la scolarité, assistance urgente à un proche, obsèques d’un proche parent) ;
  • les personnes admises à entrer sur le territoire pour motif économique si leur séjour est d’une durée inférieure à 5 jours. Les conditions de quarantaine applicables aux travailleurs saisonniers et détachés admis à entrer sont précisées dans l’instruction du 20 mai 2020.

 

Quelles attestations fournir ?

Pour effectuer leur voyage, l’ensemble des voyageurs devront se doter des documents suivants :

  • une attestation de déplacement international dérogatoire ;
  • une déclaration sur l’honneur attestant que le voyageur ne présente pas de symptômes d’infection au covid-19

>> Lire aussi : Quelle attestation présenter pour les Français de l'étranger de retour en France ?

 

Mais que se passera-t-il lorsqu’il faudra rentrer dans notre pays d’expatriation ?

Interdiction ? Quarantaine ? Quatorzaine, parfois à nos frais à l’hôtel comme à Singapour ? C’est là que le bât blesse et la raison pour laquelle beaucoup d’entre nous hésitent encore à rentrer. Sans parler de la question des vols, de leur disponibilité et de leur prix. Le brouillard flotte encore !

>> Lire aussi : Retour en France des expatriés cet été : 3 questions au Sénateur Cadic

 

Les conseils de nos coachs pour attendre que la pilule passe

Retrouvez ici le replat vidéo du webinaire animé par deux coachs de l'Expat Coach Academy - Marie-Dominique Quignon et Jeanine Over de Linden sur le thème : "Vacances et confinement - la goutte d'eau qui fait déborder le vase"

 

Florilège de réactions aux 4 coins du monde

Nous avons également rassemblé vos réactions postées sur notre Groupe Facebook FemmExpat. Les voici....

 

>> Vacances d'expats : il y a les battants

On reconnaît bien là nos expats résistants à toute épreuve. Il y a ceux que rien n’arrête (et surtout pas l’humour) :

« De toute façon, je rentre même en trottinette » (de Moscou)

et ceux qui continuent de faire des projets. A coups d’emoji bras de fer 💪🏼, certains ont répondu

« Vivement que la ville de Bogota soit rouverte, que l'on puisse au moins se louer une giga baraque en terres chaudes pour 10 jours avec les copains expats enfermés comme vous depuis 55 jours !!! 😅 Ensuite... Et bien, on ira faire un tour là où on ne connaît pas encore (San Augustin par exemple), et on attendra la réouverture des frontières et la reprise des vols commerciaux (en octobre paraît-il...) pour aller embrasser la famille en France. 💪🏼💪🏼 »

Le regard des coachs :

Continuer à faire des projets, acheter des billets pour rentrer même s’il faut passer par Manille pour rentrer de Moscou à Paris, cela aide et permet de vivre. Attention juste à ne pas surjouer l’enthousiasme, ou ne pas trop attendre de cette période. Par exemple, souvenez-vous que même si les déplacements demeurent autorisés cet été en France, le virus reste présent. Le pays que vous retrouverez a beaucoup changé et la distanciation sociale a durablement marqué les relations. « Passer de maison en maison et faire la fête avec les amis » comme d’habitude ne sera pas garanti. Vous trouverez une situation sûrement différente des autres années….

 

>> Et puis, il y a ceux qui ont avant tout besoin d’un break

« Je ne planifie rien, le futur est trop incertain et j’aime bien la ville où je vis même si la famille et les amis à l’étranger me manquent donc tout va bien. J’ai plutôt besoin d’un break de WFH (work from home) »

Le regard des coachs :

Même s’ils ne l’avouent pas toujours, certains expatriés peuvent ressentir un certain soulagement. Vacances au pays riment aussi avec valises, décalage horaire, vie de bohême, cohabitation avec les beaux-parents… Cette année, ils ont une bonne excuse pour rester chez eux et profiter des leurs et de leur chez soi et se remettre d’une année éprouvante.  

Lire aussi : 7 conseils estivaux pour « une famille Bernard l’Hermite épanouie » 

 

>> Quand la lassitude prend le dessus

« Je me sens seule », « emprisonnée...je sens la fatigue du confinement... ». On le sent bien dans vos réactions sur les réseaux sociaux et lors de nos cafés expats : ça commence à faire long. Certes, résilience et patience sont des compétences que nous avons acquises tout au long de notre vie d’expat. Mais maintenant, face à l’incertitude, la fatigue du confinement et le stress de la maladie, il nous semble que nous perdons pied.

Perrine se confie: 

« Pour moi le contrat d’expat est rompu. Vivre 11 mois de l’année loin des miens, ok, c’est le deal. Mais ne pas retrouver ma famille une fois par an, surtout après cette année qui nous a tous tant éprouvée, je suis révoltée ! Dans ces conditions, pour moi, l’expatriation n’a plus de sens ! »


Le regard des coachs :

Nous avons tendance à valoriser la force et l’esprit positif, avec des injonctions du type « Ne fais pas l’enfant gâtée, ce n’est pas si grave ». Pourtant, rien ne sert de refouler les émotions. Sinon, elles ressortiront sous une autre forme, de l’agressivité par exemple, ou des signes psychosomatiques. Etre privé du fait de voir les siens n’a rien d’anodin ! Il y a toute une démarche pour identifier et accepter nos émotions. Puis pour parvenir à prendre de la distance. Nous vous conseillons la lecture de ses deux articles qui donnent une idée sur la façon d’y arriver :

 

Nous avons donc des expats ravies, des expats agacées, des expats effondrées. Et dans les semaines qui viennent, les montagnes russes vont certainement encore bien nous secouer. Alors prenez soin de vous et de notre côté, nous faisons de notre mieux pour continuer à vous accompagner !

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

Vous avez des questions, l'envie d'échanger ? 

café expat 559x520FemmExpat vous également propose des cafés expat spécialement créés pour cette période de confinement.

Profitez du savoir-faire de l'équipe d'Expat Communication, éditeur des sites Expat Value et FemmExpat et des coachs de notre Expat Coach Academy pour discuter entre expats sur les sujets qui vous tiennent à cœur en ce moment.

>> Consultez l'agenda de nos Cafés Expat classés par thématique

 

 

 

Nous sommes à vos côtés

Même si l'incertitude est sans doute de mise pour beaucoup d'entre vous : départs en stand by, retours compliqués... n'hésitez pas à contacter nos équipes pour un accompagnement sur-mesure.

  • Une séance découverte de 30 minutes avec un coach vous est offerte. Prenez rdv dès aujourd'hui !
  • Groupe de recherche d'emploi pour expatriés pour booster votre recherche d’emploi et surmonter la crise : le Job Booster Cocoon - groupe d'aide au retour à l'emploi  (éligible au CPF) - s'adapte ! Prochaines sessions : 25 mai et 2 juin. En savoir plus.

Notre expérience de coaching à distance par visioconférence nous permet d'être immédiatement opérationnels. Depuis novembre 2019, une plateforme digitale permet à tous nos coachés d'accéder à des ressources à distance. Un véritable atout en cette période de confinement.

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi:

Bienvenue au rendez-vous des expats confinés


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 23/10 – Café Retour d’Expat (virtuel)

    octobre 23 @ 14 h 00 min - 15 h 30 min UTC+1
  2. 02/11 – Café Retour d’Expat (en présentiel)

    novembre 2 @ 9 h 00 min - 10 h 30 min UTC+1

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !