Connexion en tant que membre

Avis d'experts Conférence Online Rendez-vous des expats confinés

Should I stay or should I go now ?


Sous ce titre “Should I stay or should I go now” inspiré par une célèbre chanson des Clash se cache un dilemme auquel beaucoup de nous sont confrontés ou seront confrontés.

Il est normal que beaucoup d’entre vous ait encore du mal à accepter la décision de fermer les écoles et les restrictions de circulation. Mais plus tôt vous vous ferez à l’idée que c’est un état de fait et que sa durée est incertaine et que vous n’y pouvez rien, plus vous serez à même de gérer au mieux cette situation.

Dès aujourd’hui, il est important de vous demander où vous souhaitez rester/aller dans le cas d’un confinement très strict et très long.

J’imagine que certaines personnes ont moins de choix que d’autres. Mais il nous semblait important aujourd’hui de vous donner quelques clés pour prendre une décision.

 

 

Les faits

Ces derniers jours, de nombreux pays ont mis en place des restrictions :

  • confinement total et couvre-feu en Italie et en Espagne;
  • interdiction de pénétrer le territoire aux États-Unis;
  • En France, dès aujourd’hui, confinement total.

 

Il est possible à tout moment que tous les aéroports et toutes les frontières soient fermés. L’Allemagne par exemple a mis en place des restrictions très strictes et aucun non résident ne peut désormais rentrer dans le pays.

Nous n’en sommes qu’au début et cela veut dire que vous pourrez certainement être bloqués à un endroit pendant 45 jours voir de plus de 2 mois.

Il faut donc avoir cet élément bien ancré dans l’esprit et décider au plus tôt de ce que vous allez faire.

Mon objectif n’est pas de vous faire paniquer mais de vous donner des clés pour faire le choix le plus éclairé qui soit pour vous : rester ou partir et si vous partez, où aller.

Une remarque extrêmement importante : Sachez que cette décision ne pourra pas être basée sur des faits. Aujourd’hui, il faut vous décider malgré l’incertitude.

C’est inconfortable mais comme toute sortie de zone de confort, mais c’est aussi une occasion unique pour vous développer, mettre à jour vos talents cachés et réveiller le super héros qui sommeille en chacun de vous.

Je n’ai la réponse parfaite à cette question car celle-ci appartient à chacun de vous. Par contre, je peux vous donner quelques outils.

 

 

Voici donc trois grands principes pour gérer l’incertitude

 

1. Accepter l’incertitude et la regarder en face

  • Ne pas essayer de taire ce qu’on ressent
  • Vivre l’émotion
  • Il ne faut pas faire semblant ou bien minimiser le fait de ne pas savoir, d’être dans le brouillard.
  • Il faut apprendre à vivre avec, à naviguer à vue.

Dans ce cas, c’est step by step.

 

Une idée (lecture et film d’ailleurs à découvrir pendant cette période ;-)) - Litanie de la peur de Dune :

« Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon oeil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi. »

La peur est une émotion, une vibration dans le corps qui vient, qui nous traverse et qui passe.

 

2. Se connecter à ses valeurs

Qu’est-ce qui est essentiel pour moi ?

Pour cela, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

  • Quelles sont les personnes que je veux avoir autour de moi ?
  • Quelles sont celles avec qui je ne me vois pas cohabiter sur la durée ?

Dans la survie, il y a un moment où c’est moi d’abord et c’est ok. Nous n’avons pas les mêmes besoins, la même résistance à différents éléments.

  • Dans quel environnement est-ce que je me sens le mieux (énergie, aide, positif, etc.) ?
  • Suis-je prêt(e) à prendre la responsabilité de transmettre le virus dans une zone où il y en a moins ?
  • Où sont mes enfants ? sommes-nous dispersés ? Où sont mes parents ? quid s’ils sont en mauvaise santé ?
  • Où aurais-je les meilleurs soins médicaux ?

Il est important d'identifier ses points de stabilité internes au niveau de ses valeurs et au niveau de ses convictions

 

3. Se créer des choix et parier

Quand on subit une situation, on a l’impression d’être coincé. On a tendance à ne voir qu’une option et à l’accepter tel quel, en se plaçant dans un rôle de victime.

Dans la chanson des Clash, le chanteur souligne bien cet inconfort : “This indecision's bugging me” et nous donne déjà la piste à explorer. C’est l’indécision (dans le sens de ne pas prendre de décision) qui nous gêne et ronge et c’est en décidant, en passant à l’action qu’on résoudra cet inconfort.

Il faut à ce moment se recréer un espace où il est possible de faire un choix, pondérer les options avec la situation et les éventuelles différentes options à notre disposition.

 

Vous pouvez :

  • créer des listes avec des pour et contre en brainstormant avec les personnes concernées dans votre famille (pour ou contre la campagne pour ou contre le retour au pays)
  • échanger avec d’autres personnes dans d’autres pays où les mesures sont à un stade plus avancé. Leur expérience est importante !
  • créer un vision board de votre situation idéale à ce moment.

Toute grande décision dans l’incertitude repose sur deux choses : la conscience de faire un pari et la mise en place d’une stratégie adéquate. Quand on parle de pari, on entend faire un choix en se basant sur son intime conviction et non sur des faits pour lesquels il est impossible d’avoir de la visibilité.

 

Au moment où votre décision sera posée, ses conséquences vous échapperont car l’avenir est complètement incertain. Par contre, si vous avez déroulé tout ce processus, vous aurez mesuré les risques, fait un choix clair et assumé et qui n’est pas basé sur la panique.

Les dés sont jetés. Ce qui est important, c’est d’avoir pris cette décision sans céder à la panique, en vous reconnectant avec vos valeurs et besoins profonds. Ce sera la bonne décision pour vous.

Je me permets de paraphraser le poème Invictus de Henley : Au final, vous êtes le maître de votre pensée. Vous êtes le capitaine de votre âme. Prenez soin de vous et à très bientôt !

 

Helene-Cuney

Hélène Cuney, Coach certifiée de l'Expat Coach Academy

Diplômée de l'ESSEC et vivant depuis 10 ans en Allemagne, Hélène est coach professionnelle certifiée à l'ICI de Genève. Elle accompagne les personnes s'installant en Allemagne.  Spécialités : recherche d'emploi, création d'entreprise, carrière du conjoint expatrié, Job Booster Cocoon.

Pour la contacter : helene.cuney@expatcoachacademy.com

 

 
 

Bouton groupe FB FXP

Nous ouvrons également des ateliers online - Inscrivez-vous ici.

Des questions ? Contactez-nous !
contact@expatcommunication.com 

 

FemmExpat vous recommande aussi :

Expat, vos atouts pour faire face à la crise

Le rendez-vous des expats confinés :

Des podcasts plutôt que des écrans pour nos enfants

Je vous écris depuis Pékin : tenez bon !


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !