Connexion en tant que membre

Les billets d'humeur Les témoignages des expats confinés

Au planning de mon « déconfinement », je rêve de….


Mon-premier-jour-de-deconfinement-UNE femmexpat 559x520Ça y est, en France, nous avons une date de "déconfinement", elle est bloquée dans l'agenda : le 11 mai ! Que se passera-t-il exactement ce jour-là ? Cela reste encore un peu mystérieux… Personne ne le sait vraiment. Des questions se posent. Dont une majeure, récurrente : que faire alors en premier ?

Pour Delphine, ex-expat de retour en France, une chose est certaine, elle se bookera un tour du monde en famille pour l’année prochaine, prendra un abonnement à l’Opéra, réservera dans 5 restaurants par soir avec des copines et partira en randonnée à travers la France après avoir fait une méga fête en famille à la campagne.....

Mais au planning de son "déconfinement", elle compte surtout profiter de chaque instant ! Et se prend à rêver de :

 

Rentrer dans un métro bondé aux heures de pointe

Me coller aux autres, sentir la transpiration, patienter un peu s’il a 2 minutes de retard, me plonger dans mon journal gratuit. Quel bonheur !

 

Aller faire mes courses au supermarché juste parce que j’ai oublié le beurre

Errer dans les allées, regarder les promos, croiser des personnes avec le sourire, discuter avec certaines, aider la vieille dame à attraper le paquet de pâtes tout en haut, faire la queue à la caisse, sourire à la caissière.

Tout ça sans attendre derrière 20 personnes dehors avant de rentrer, le top !

 

Prendre la route dans les embouteillages pour 5 heures de voiture

Direction la campagne (ça marche aussi avec la mer ou la montagne) avec 2 filles ayant envie de faire pipi au bout de 2 kms. Faire la queue au péage, m’arrêter dans des stations-service bondées pour acheter un mauvais sandwich mayo, écouter Henri Dès en boucle et arriver exténuée mais heureuse.

 

Aller au Mc Do (euh non, faut pas pousser !) ou au Flunch (Ah oui, ça OK)

Hésiter entre le poisson pané et le steak haché, me resservir 5 fois de légumes, voir les enfants enchainer des assiettes de frites et des glaces fluos et terminer par un mauvais café. Tellement génial !

 

Accompagner ma fille à l’école sous une pluie battante

Enchaîner avec ma cadette à la crèche en la trainant sous mon parapluie. Rentrer trempée mais libérée (eh oui, je sais…).

 

Pédaler sur mon vélo en salle de sport, transpirer sur un elliptique avec 10 inconnus

Parler à un coach sans écran intermédiaire, suivre des cours d’abdos-fessiers sur une musique à tue-tête, ne pas comprendre pourquoi ma voisine enchaîne son 15eme crunchs quand j’ai déclaré forfait au 8ème, avoir des crampes dans les cuisses et des courbatures pendant une semaine, mais savourer ce moment partagé.

 

Aller au cinéma, payer plein tarif car j’ai oublié ma carte, me retrouver assise à côté d’un dévoreur de popcorns

Et ne pas réussir à lire les sous-titres car un homme de 2m s’est assis juste devant moi 5 minutes après le début. Sortir en faisant semblant de ne pas avoir pleuré à la fin, de tristesse ou de joie.

 

Prendre l’avion coincée entre un enfant de 2 ans et un ronfleur

Dévorer mon plateau repas avec macédoine de légumes, vache qui rit et quatre-quarts encore à moitié congelé. Trembler dans les turbulences et serrer les fesses à l’atterrissage. Attendre ma valise qui arrive en dernier.

Prendre le RER B puis le métro puis le bus pour arriver chez moi le cerveau rempli de beaux souvenirs.

 

Enchaîner des réunions de 2 heures avec des collègues que je vois "en vrai"

Me dire que cela pourrait être bouclé en 1h, que j’ai plein de dossiers sur lesquels je dois avancer et que la pause déjeuner arrive mais entendre les questions sans crépitement ni oreillettes ni coupure de Wi-fi.

 

Aller chez le dentiste (si, si, et même chez le gynéco)

Attendre dans la salle avec 6 autres patients qui doivent passer avant moi, me désosser la mâchoire, avoir la chair de poule en entendant la roulette et boire de travers pendant tout l’après-midi. Mais bénir mon dentiste de m’avoir reçue.

 

Désherber toutes les mauvaises herbes qui ont envahi la maison de campagne familiale

Se retrouver en famille, réunis. Attraper des coups de soleil, avoir mal au dos, mal aux mains mais recommencer le lendemain. Puis savourer les tomates fraichement cueillies, admirer et sentir les fleurs multicolores, marcher pieds nus dans l’herbe fraîche, et observer les limaces apprécier les salades vertes.

 

Bref, une série de petits bonheurs quotidiens, pas forcément évident il y a quelques mois mais dont chaque seconde deviendra désormais source de joie.

Et vous, que ferez-vous ?

 

Delphine Kahn depuis la France

 

Vous avez des questions, l'envie d'échanger ? 

Retrouvez-nous pour des Cafés Expat virtuels gratuits

FemmExpat vous propose des cafés expat spécialement créés pour cette période de confinement.

Profitez du savoir-faire de l'équipe d'Expat Communication, éditeur des sites Expat Value et FemmExpat et des coachs de notre Expat Coach Academy pour discuter entre expats sur les sujets qui vous tiennent à cœur en ce moment.

café expat 559x520

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande aussi :

Confinement : pourquoi ma journée ne fait que 5h quand celle des autres en fait 24 ?

Comment j’ai confiné mon mari… dans sa chambre !

Zoom sur nos bons plans pour s’occuper : j’ai pas le temps, j’ai confinement !

Bienvenue au rendez-vous des expats confinés

Confinement : tirer du positif pour la famille expatriée

Parler du coronavirus avec les enfants


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !