Connexion en tant que membre

Actualités Expat de la semaine Les billets d'humeur Les témoignages des expats confinés

Aux super mamans du confinement


Aux-super-mamans-du-confinement-UNE Femmexpat-559x520Ne boudons pas notre plaisir : en tant que mamans expat, nous avons souvent la chance d’avoir deux fêtes des mères. La locale et celle de notre pays. Or la française tombe cette année, le 7 juin.

Cette double fête est notre privilège d’expat et un droit que nous revendiquons haut et fort chez FemmExpat. Et plus que jamais cette année, plutôt deux fois qu’une, nous aimerions rendre hommage à toutes les mamans du monde qui nous lisent.

 

Le déconfinement progresse, nous quittons à pas de velours cette parenthèse. Et en se retournant, nous sommes émerveillés par vos témoignages. Mères expat, confinées, déterminées et courageuses... BRAVO ! De grande décision en profond craquage, vous avez été amenées à inventer et à vous dépasser pour protéger votre tribu dans ce moment si spécial…. BRAVO ENCORE.

MERCI aussi car grâce à vos témoignages, vos posts et à toutes celles qui nous suivent sur le groupe FemmExpat, nous avons pu vivre cette période si spéciale, un peu moins seules, encore plus solidaires que d’habitude. Dimanche, c’est la fête des mères et nous voulons vous rendre hommage. Alors aujourd’hui,  MumExpat, héroïnes du confinement, cet article vous est dédié.

 

Il y a celles qui ont dû prendre la lourde décision de quitter leur expat

Pour elles, le début du confinement ne s’est pas résumé en une série de blagues partagées sur WhatsApp. Car il a fallu décider. Et vite. Partir ou rester ? Pour certaines d’entre vous, cela s’est joué en 24h.

On repense à Clotilde qui après avoir vécu les premières semaines de confinement à Shanghai, prend la décision de rentrer,

mais aussi Noémie, qui en 4h a sauté dans le dernier avion pour Paris avec ses 4 enfants.

 

Et puis les mamans pour qui le départ n'a pas été une option et qui se sont adaptées aux nouvelles règles locales

Qui sont restées, non sans une boule au ventre, mais qui ont consolidé leur cocon que tant de familles expats connaissent :

Delphine à Shanghai

Emilie à Moscou,

Agnès à Singapour,

Candice à Casablanca, 

Cécile à Nairobi, 

Bénédicte à Athènes,

Alexia à Sao Paolo,

Nava et Stéphanie aux Emirats Arabes Unies

Fanny à Hong Kong, 

Fleur à Istanbul...

 

Bien sûr, comme beaucoup de mamans dans le monde, nous disons chapeau à celles qui

... sont devenues profs malgré elles et ont installé l'école dans leur salon :

comme Isabelle, à Abidjan,

Véronique à Prague,

Estelle à Mainz,

Sarah à Amsterdam, 

Delphine, à Bangkok...

Et pour jongler comme beaucoup d'entre nous, elles ont heureusement pu compter sur les conseils de nos experts, les coachs de notre Expat Coach Academy : Yuko, Sixtine, Béatrice ou Clotilde...

 

... ont transformé leur salon en co-working

comme Valérie, à Moscou ou Nathalie, qui pour survivre au télétravail, a confiné son mari dans la chambre...

 

Il y a eu les mamans qui ont attrapé la bestiole

... et l'ont combattue courageusement : comme Alix ou Julie à New York...

 

On pense aussi aux nombreuses grand-mères qui ont du vivre des naissances à distance

Sophie, jeune grand mère d'un petit expat à Bangkok

 

Celles qui sont devenues maman pendant le confinement

comme Marie, à Barcelone.

 

Et toutes celles qui ont connu les dégâts collatéraux de la pandémie

comme les attaques raciales et la violence relatées par Claire à Hyderabad.

 

Nous pensons aussi à toutes celles que le virus a obligé de laisser de côté leurs projets d’entreprise

comme Raphaëlle à New York ou Clémence au Sri Lanka.

 

Et puis, il y a eu les mamans avec qui nous avons partagé du rire, de l'espoir, des angoisses, des  coups de coeur et des coups de mou

comme Marie-Christine qui nous a insufflé de l'espoir depuis Pékin ou Ariane, surprise en France à la veille de la fermeture des frontières avec les USA.

Sans oublier :

Nathalie à Singapour 

Armelle à Vérone, 

Delphine en France 

... et les croquis d'humeur de Caroline dans lesquels beaucoup d'entre nous se sont reconnues...

 

Notre coeur a chaviré aussi en lisant les témoignages de toutes celles qui ont sont redevenues des mamans à plein temps en récupérant des enfants étudiants du monde entier

comme Claude à Dublin

 

Et que dire de toutes les mamans qui sont restées, loin de leurs grands, étudiants, stagiaires, en France ou aux 4 coins du monde…

Rarement la maman expat ne s’est sentie aussi loin de sa famille. On repense aux témoignages de :

Pascale qui a fêté à distance les 18 ans de son fils,

Maryline à Doha,

Agathe, à Casablanca

ou celui d'Olivia, coincée au Chili et qui espère rentrer auprès de ses fils en France.

 

Et vous toutes avec qui nous avons partagé tant d'échanges, de conseils et de messages de soutien sur notre groupe Facebook. Bravo et merci !

Une fois de plus, FemmExpat, vous nous avez démontré votre capacité à rebondir, à agir avec créativité, à vous réinventer, à construire de nouvelles opportunités avec ce que vous avez sous la main !

Alors, ce dimanche 7 juin, en ce jour spécial de cette année spéciale, on savoure les compliments et on prend plus que jamais le temps de se faire chouchouter !

 

 

café expat 559x520Poursuivons nos échanges !

Retrouvez-nous pour des Cafés Expat virtuels gratuits

Profitez du savoir-faire de l'équipe d'Expat Communication, éditeur des sites Expat Value et FemmExpat et des coachs de notre Expat Coach Academy pour discuter entre expats sur les sujets qui vous tiennent à cœur en ce moment.

> Consultez l'agenda de nos Cafés Expat classés par thématique

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande aussi :

10 trucs que ne font que les mamans expats !

Mamans expats, ces mères qui font tourner le monde

Spécial fête des mères : Vis ma vie de maman-expat !

Paroles de mères expatriées

Confinement : tirer du positif pour la famille expatriée

Bienvenue au rendez-vous des expats confinés


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !