Connexion en tant que membre

Le retour Retour vie pro en France

Retour en France : n’hésitez pas à vous faire accompagner



 retour en France accompagnement
Vous êtes nombreux/ses à participer aux formations « mon projet en expatriation ».

Vous connaissez l'équipe et vous appréciez notre façon d'animer et de coacher. Sachez que notre équipe est là pour vous au retour d’expatriation également.

Parce que nous savons ce qu’est un retour en France et tous les chamboulements et challenges que cela signifie.

 

Conjoints - Atterrir en douceur pour se donner le temps de digérer son expérienceconjoint

Une fois que les valises sont posées, le conjoint vit souvent un grand moment de décalage et de confusion, surtout s’il n’y a pas de job qui l’attend. Au-delà de la vie matérielle qui doit s’organiser, beaucoup de problèmes latents font surface, liés aux enfants, au couple, à la position du conjoint.

Où suis-je ? Qui suis-je ? A quoi je sers ? Que vais-je faire de ma vie, professionnelle notamment ?

Une expatriation ne se résume pas à un déménagement, et le retour en France résulte de la même logique. Une vie d’expat, c’est comme une petite graine que l’on plante, et que l’on transplante : à chaque mouvement elle est déracinée, elle doit refaire des racines pour s’épanouir, trouver des forces pour grandir. Or c’est délicat, une plante déracinée. C’est donc normal, au retour, de se sentir dans une situation délicate !

« Tout est à reconstruire : ma vie professionnelle, ma vie sociale » : il faut se réinventer, encore une fois, et on ne s’y attend par forcément. Or on a tendance à vouloir aller vite. On est pressé de se réadapter, il faut vite se fondre dans le décor, retrouver ses marques, et on a l’impression que c’est ce qui est attendu de nous. On pense que se dépêcher de retrouver ses marques sera gage de retour réussi. « Plus vite je serai réinstallé(e), mieux ça sera. » Mais prend-on le temps de se poser les bonnes questions ? Je crois qu’on a souvent tendance à faire du passage en force. C’est certain, il y a parfois un impératif économique : il est urgent de retrouver un emploi pour gagner sa vie. Mais attention, à vouloir rentrer trop vite dans la norme, on se crée une pression pas toujours saine.

Notre conseil :

Prenez le temps, à votre retour :

  • de vous poser, pour vous reconnecter à vos besoins.
  • de relire ce que vous avez vécu, pour y trouver du sens.
  • de vous réjouir, de savourer, de vous féliciter, mais aussi de digérer.

Cela vous permettra de mieux prendre appui sur cette expérience d’expatriation. Vous pourrez alors aborder votre retour différemment, avec une autre vision, une autre méthode, notamment pour la recherche d’emploi.

Cela ne vous semble-t-il pas sain, avant de mener une recherche d’emploi, de vous poser pour tout mettre à plat ?

En expatriation, il n’y a pas que la vie professionnelle, vous revenez souvent avec des priorités de vie différentes, votre expérience a eu un impact sur vos envies pro et perso. Sachez définir vos motivations et vos priorités, sachez dire en quoi vous avez changé, comprendre ces changements et y réfléchir.RéussirRetourFrance

On vous propose d’amorcer votre atterrissage en France par cette réflexion sur votre expatriation, pour ne pas redémarrer trop vite, au risque de vous brûler les ailes. Ensuite viendra, peut-être, le temps d’un accompagnement professionnel.

Venez au stage « Mon retour en France », une journée pour votre atterrissage, lorsque les contraintes matérielles sont réglées. Si vous arrivez cet été, prenez le temps de vraies vacances. Et, quoi qu’il arrive, mieux vaut tard que trop tôt. Sachez vous accorder une journée, où vous serez disponible pour vous.

 

 

conjointConjoints – retrouvez du travail à votre retour en France

Vous rentrez d’une expatriation courte, de plusieurs séjours qui se sont enchaînés, vous n’avez plus 20, 30 ni même 40 ans, vous avez commencé une carrière « sur les rails » de la grande entreprise, puis vous avez été maman, bénévole, prof, vous avez fait un peu de ceci et un peu de cela, votre CV « atypique » tient plus du l’emmental que du gruyère, votre expérience ressemble à un mille feuilles, et vous, vous êtes perdu(e). 

Impossible de retrouver un boulot vraiment satisfaisant dans ces conditions ?

Même pas peur. On vous connaît, on sait ce que c’est qu’un parcours atypique, un questionnement professionnel, le besoin de trouver sa voie, de se réinventer, parfois de choisir une formation, de définir et mettre en œuvre un projet. CoachingAccompagner des personnes comme vous, c’est notre engagement depuis plus de dix ans. Parfois le plus adapté, ce sont des séances de coaching pour vous aider à faire un choix (exemple : « j’ai 40 ans, j’ai monté ma boîte à l’étranger, est-ce que je continue dans cette voie ou est-ce que je réintègre une entreprise, sachant que c’est probablement ma dernière chance de le faire ? »), ou alors pour vous ça sera les petits groupes pêchus du Job Booster Cocoon*.

On vous invite à regarder de près la palette d’accompagnements que nous avons mise sur pieds, fruit de nos réflexions et de nos expériences, pour répondre justement au plus près à vos besoins :

  • L’accompagnement « retour à l’emploi » personnalisé, en « one-to-one » :

    un rendez-vous régulier avec un consultant (plus ou moins toutes les deux semaines, pendant trois mois) pour travailler votre bilan de compétences, votre projet professionnel, le construire, le mettre en forme, le mettre en œuvre. Un consultant, des techniques, de la flexibilité.

  • *Le Job Booster Cocoon :

    des petits groupes de recherche active d’emploi qui s’appuient sur la richesse du mélange entre impatriés et expatriés de retour en France. La dynamique de groupe est forte, la bienveillance est naturelle. Au JCB, on co-construit, on est créatif, on est porté par l’énergie du groupe. 11 mois maxi, un rendez-vous de 2h toutes les semaines, des groupes d’environ 8 personnes. Et des journées « kick-off » pour faire le point.

Chaque personne est différente, nous n’avons aucune envie de mettre les gens dans la même moulinette. C'est pour cela que nous n’offrons pas des solutions standard. Au contraire, nos outils s’adaptent à vos besoins, ils sont novateurs et flexibles.

 

collaborateurCollaborateurs – évitez le décalage !

Il s’en est passé des choses en votre absence ! En expatriation, vous vous êtes investi dans votre job, vous avez « tout donné ».

Vous :

  • avez bien bossé,
  • êtes bon,
  •  avez eu de belles responsabilités,
  •  avez fait vos preuves.
  • attendez que ces nouvelles compétences soient reconnues.
  •  avez des attentes, que parfois vous ne vous formulez pas.

Attention :

toutes vos nouvelles compétences ne sont pas nécessairement transférables. Et vous risquez aussi de vous heurter à de la méfiance. Les collaborateurs qui rentrent d’expatriation sont parfois perçus comme ayant pris la grosse-tête, parfois simplement parce qu’ils ont acquis un mode de communication différent, souvent plus direct, plus « à l’américaine ». Les gens, au siège français, se sentent agressés : « qui c’est, ce type qui la ramène ? On le voit, on l’entend un peu trop… On est au siège ici, ce n’est pas Singapour, Bangkok, São Paulo, New York ou Amsterdam ». Il va vous falloir retrouver vos marques dans les codes et les usages du siège, vous risquez de vous sentir décalé.

Et puis vous avez sûrement des contraintes familiales et personnelles.

Qui en tient compte, au retour ? Vous avez peut-être des rêves, des envies ? Votre champ d’action en expat s’est élargi, vous avez relevé des défis, vous voulez peut-être en relever d’autres. En rentrant au siège, vous avez l’impression qu’on ne vous propose que de rentrer dans le rang. Tout vous semble étriqué : les relations, les projets, la hiérarchie. Cela vous pèse de retrouver l’ambiance politique de ce siège dont vous avez été déconnecté.

Vous aussi, vous avez besoin d’atterrir. Il vous faut identifier et comprendre pourquoi tout ne se passe pas nécessairement bien. Il vous faut trouver en vous les solutions et les ressources pour s’adapter et bien rebondir, vers quelque chose qui vous conviendra vraiment. Comment éviter les malentendus et les non-dits ? Prenez le temps d’un coaching individuel lors du retour au pays, dès les premiers mois. 

 

corinne miniatureCorinne Tucoulat est coach et co-fondatrice de Expat Communication.

 

 

 

 

Pour faciliter votre vie en expatriation, Expat Communication, éditeur de FemmExpat.com met à votre disposition une équipe de coachs spécialisés dans l’expatriation pour travailler avec vous par skype, ou en direct dans certaines villes.

Préparer son départ : mon projet en expatriation

Retour en France : n'hésitez pas à vous faire accompagner ! 

Coaching : 30 minutes pour décider

Coaching Individuel 

Job Booster Cocoon - retour à l’emploi après une expatriation

 

Envie d’en savoir plus ? Retrouvez toutes les informations sur le site d'Expat Value.

 

Dans le cadre de l’accompagnement du conjoint au retour d’expatriation, certaines entreprises prennent en charge ce parcours, renseignez-vous.

Si vous savez d'ores et déjà que votre entreprise ou celle de votre conjoint pourra prendre en charge financièrement cet accompagnement, contactez directement beatrice.jullien@expatcommunication.com ou demandez un devis directement sur le site Expat Communication

 

 

FemmExpat vous recommande aussi :

Gérer au mieux son retour d’expatriation

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !